[Témoignage] Le laisser pleurer pour faire ses nuits? Plus jamais!

Avec mon premier enfant j’ai découvert le manque de sommeil et l’état d’épuisement qu’il engendre. Mon loulou, comme beaucoup de petits, se réveillait énormément la nuit, il avait 9 ou 10 mois.

Je n’avais pas fait une nuit complète depuis sa naissance… J’étais épuisée, il avait d’énormes coliques et ne s’apaisait qu’au sein.

Je sais pas si c’est la pression de la société, la fatigue, l’impression d’être nulle ou parce que les autres enfants de la famille dormaient eux, mais j’ai appelé une certaine dame réputée pour avoir une super technique pour endormir les enfants et qu’ils dorment toute la nuit…

Je vous passe les détails, mais il était question de le faire s’endormir progressivement en y allant toutes les minutes les premiers jours puis deux minutes, puis cinq… Bref, énormément de pleurs et d’incompréhension pour mon fils. Mon mari s’y est mis, mais moi je ne pouvais pas! On n’a pas tenu plus de 3 jours, mais oui c’est sûr il a fini par se résigner et dormir. Mais alors je ne vous raconte pas comment il nous en a voulu !! Plus de sourires la journée, plus envie de faire des câlins, d’énormes colères et le pire, perte de poids!!!

De voir son enfant se fermer ainsi et s’emplir de rancœur c’est une épreuve pour des parents! D’autres seront moins expressifs et ne laisseront peut-être rien paraître à première vue, mais cela n’enlève rien à la nocivité d’une telle méthode et les conséquences pourront apparaître bien plus tard, à l’adolescence ou jeune adulte..

Heureusement, il faisait ses dents et les réveils nocturnes ont repris, et oui j’étais heureuse qu’il me réveille à nouveau ! Certaines nuits j’en pleurais en le rassurant comme avant. Et vous savez quoi ? Il a fini par les faire ses nuits, à 15 mois et par lui-même sans pleurs ni angoisse. Depuis il dort 12h sans réveils. Il a 4 ans et même si il a peut-être oublié, moi je n’oublierai jamais ni ma culpabilité ni sa douleur…

Il s’est avéré qu’il était allergique aux protéines du lait de vache/soja/œuf et donc tout venait de là… J’ai pris leçon de mon erreur et je n’ai pas recommencé bien que mon deuxième ne dorme toujours pas correctement à 28 mois 

Profiter de la fragilité des parents

Bien sûr ce genre de méthode n’est ni bienveillante ni adaptée. Elle est nocive et anxiogène pour le bébé comme expliqué ici : https://www.oummi-materne.com/faut-laisser-pleurer-bebe-nuit-catherine-gueguen/

Un bébé a besoin de réconfort, nourriture et contact, et cela même la nuit. Certains bébés peuvent trouver assez tôt l’apaisement et la sécurité nécessaires pour s’endormir seul et se rendormir entre deux phases de sommeil, mais pour d’autres cela peut prendre plus de temps.

Le sommeil n’est pas acquis jusqu’à 3 ans environ. Rien d’anormal à ce qu’un enfant se réveille plusieurs fois dans la nuit.

S’écouter et trouver des solutions adaptées à notre famille

Alors bien sûr il y a les gens autour, les pédiatres et autres qui vont vous certifier qu’un bébé de tel âge, de tel poids ne doit, au choix : pas téter, prendre un biberon la nuit, se réveiller… Mais cela est totalement faux! chaque enfant est différent et a son propre rythme.

N’écoutez que votre bébé et essayez de trouver la solution qui convient à vous, à votre famille pour vous permettre de tous dormir sereinement.

Que ce soit de faire du cododo, chambre commune, de vous lever pour consoler bébé dans sa chambre ou même d’envoyer le conjoint pour vous relayer, c’est à vous de faire selon vos convictions (et votre fatigue surtout).

Si il y a des personnes bien placées pour vous donner des solutions c’est bien vous parents! et vous seuls! Car malgré ce que dit mamie Germaine ou « Super » pédiatre, ce ne sont pas eux qui s’occupent de votre enfant la nuit :)

Étiquettes : , ,

Related Posts

by
Maman végétalienne de bientôt 30 ans... Deux petits boys de février 2013 et novembre 2014... Amoureuse de la nature et de l'aventure en famille... Maternante, allaitante et sur le chemin parfois difficile de la bienveillance :-)
Previous Post Next Post
15 shares