Connect with us

Témoignages

[Témoignage] Ma fille est une BABI !

Published

on

Pitchoune, 2 mois, en vacances à la mer !

Ma fille est un Bébé Aux Besoins Intenses, un BABI – quoique à son âge, on peut commencer à dire Enfant Aux Besoins Intenses (EABI). Enfin, ma fille est… je pose un peu une étiquette – mais aussi un diagnostic.

Globalement, le BABI est un bébé hypersensible, intense, qui dort peu et se calme difficilement. Il bouge beaucoup. Il a besoin d’être porté et en même temps ne supporte pas trop les contacts. Sa zone de sécurité est importante. Ça peut être lié également à une grande sensibilité voire haut potentiel intellectuel (HPI). Pour plus d’infos, c’est par ici. Je ne l’ai pas lu ! Alors, comme les HPI, les BABI ont plusieurs niveaux. Quoi qu’il en soit, c’est difficile pour les parents (et peut-être encore plus la maman – ce n’est pas du sexisme, c’est une réalité).

Qu’est-ce qui me fait dire que ma fille est une BABI ?

Je n’ai jamais pu la poser dans son lit sans qu’elle ne se réveille, et ce, depuis sa naissance. Aujourd’hui, elle a un peu plus de 3 ans et c’est toujours le cas. Quand je lui demande ce dont elle a besoin pour dormir, elle me répond « toi, maman ». Voilà. Les siestes, ça a toujours été dans mes bras et elle en fait rarement. Au nouvel an, elle est montée se coucher parce que j’y allais moi.

Elle a besoin qu’on s’occupe d’elle tout le temps, elle a besoin de contact, elle vit des moments émotionnels intenses ! Bref, au quotidien, c’est vraiment épuisant. Et si je dis encore plus maman que papa, c’est qu’on le vit ! Papa est très investi à la maison, il est pro-bienveillance, peut-être encore plus que moi ! Il est pro-allaitement, il m’a toujours soutenu. Et elle l’a souvent rejeté. Elle le rejette encore parfois. Pourtant, il continue à l’aimer inconditionnellement. Il prend toujours le relais chaque fois que je lui demande (ou que je pète un plomb). Il reste calme même si je vois bien que ça lui fait de la peine.

pitchoune en motricité "libre" sur le lit

pitchoune en motricité « libre » sur le lit

Les possibles causes :

À la maternité, l’infirmière de nuit l’a emmené dès que je suis revenue avec elle dans la chambre. Soi-disant, elle avait froid. Elle me l’a ramené quelques heures plus tard pour la première tétée… et l’équipe du matin me l’a ramené dans la couveuse vers 7h30. Elle est née à 23h… Donc, elle a eu 2 fois un stress de séparation. Et elle en a eu un troisième avec la même infirmière, 5 jours plus tard, la veille de notre sortie… Idem, elle m’a pressée en me disant que j’avais besoin de dormir… total, je n’ai pas dormi et ma fille a encore subi un renforcement de cette situation traumatisante.

La deuxième cause que je vois, c’est un possible syndrome de Kiss. En effet, la naissance a été malgré tout un peu compliquée, elle a fini avec le cordon autour du cou. Je crois que le gynéco a un peu poussé pour la faire sortir plus vite. Avec la péridurale, j’avoue que j’étais un peu déconnectée de la situation. Mon ostéo préfère attendre qu’elle se laisse manipuler pour voir ça.

Le bruit a toujours été très difficile pour Pitchoune

Le jour de son anniversaire, elle a eu très peur du train (qui faisait du bruit)

Il y a des périodes plus difficiles que d’autres. Et en ce moment, c’est le cas ! Lol !

Je suis contente, aujourd’hui, d’avoir eu ma fille « tardivement ». Parce que plus jeune, je n’aurais pas pu gérer ça. Là, j’ai été belle-maman pendant 10 ans avant d’être maman, j’ai commencé à relativiser. Et puis, j’ai fait un DUFA, ça m’a fait réfléchir et ça m’a appris beaucoup sur moi-même. Et j’ai gagné en confiance en moi et même un peu d’estime personnelle. Suffisamment, en tout cas, pour envoyer paître les gens qui me donnent des conseils dont je ne veux pas ! Et comme je suis « vieille », je subis moins de pression. Je le vois par rapport à mes amies plus jeunes qui ont toujours besoin de justifier le fait qu’elles maternent.

Décoration du sapin de Noël

Toujours à bras ^^ même pour la déco du sapin !

Avoir un BABI, c’est apprendre à lâcher-prise ! Vraiment.

Se demander : est-ce vraiment important pour moi ? Apprendre à choisir les choses qui sont vraiment importantes ! C’est dur, c’est très dur pour moi en tout cas ! Mais quand je vois les tempêtes émotionnelles qu’elle vit…

Dans ses moments-là, j’essaie de me rappeler qu’elle est plus importante pour moi que tout ce que je possède.
Et dans le prochain article, je vous parlerai de ma BABI, côté éducation.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES

Inscription à la webformation montessori jusqu'à dimanche
Cliquez-ici
close-image

NOS BONS PLANS

Recevez nos bons plans par mail! 100% FAMILLE & BEBE !
S'INSCRIRE
close-link