A toi la maman épuisée.. Tu es importante. Tu es digne.

A toi la maman épuisée.. Tu es importante. Tu es digne.

À la maman se cachant dans sa salle de bain, ayant besoin de paix pendant une minute, alors que les larmes roulent sur ses joues…

Pour la maman qui est si fatiguée qu’elle se sent comme si elle ne pouvait plus fonctionner et ferait n’importe quoi pour se coucher et obtenir le repos dont elle a besoin…

Pour la maman assise dans sa voiture, seule, à manger en secret parce qu’elle ne veut pas que quiconque voit ou sache qu’elle mange ce truc pas très santé…

À la mère pleurant sur le canapé après avoir crié sur ses enfants pour quelque chose de pas si important et qui se sent maintenant coupable et indigne…

Pour la maman qui essaie désespérément de mettre ses vieux jeans parce que tout ce qu’elle veut vraiment c’est de se regarder dans le miroir et se sentir bien dans son corps…

Pour la maman qui ne veut pas quitter la maison parce que la vie est juste trop difficile à gérer en ce moment…

À la maman qui appelle pour faire livrer une pizza encore une fois cette semaine parce que le dîner ne s’est pas produit de la manière dont elle l’aurait voulu…

Pour la maman qui se sent seule, que ce soit dans une chambre vraiment seule ou debout au milieu d’une foule…

Tu es assez. Tu es importante. Tu es digne.

C’est une phase de la vie. Il s’agit d’une phase vraiment très difficile, difficile et folle.

En fin de compte, tout vaudra la peine. Mais pour l’instant, c’est dur. Et c’est difficile pour beaucoup d’entre nous, de différentes façons. Nous ne parlons pas toujours, mais c’est difficile et ce n’est pas seulement difficile pour toi.

Tu es assez. Tu fais de ton mieux.

Ces petits yeux qui te regardent – ils pensent que tu es parfaite. Ils pensent que tu es plus qu’assez.

Ces petites mains qui veulent te tenir – elles pensent que tu es la plus forte. Elles pensent que tu peux conquérir le monde.

Ces petites bouches qui mangent la nourriture que tu leur sers – elles pensent que tu es la meilleure parce que leurs ventres sont pleins.

Ces petits coeurs qui tendent la main pour toucher le tien – ils ne veulent rien de plus. Ils ne veulent que toi.

Parce que tu es assez. Tu es plus qu’assez, maman.

Auteur – Bethany Jacobs

Crédit photo : ©Xi Pan artiste-peintre

Étiquettes : ,

Related Posts

by

« L’espoir qui reste à l’humanité, c’est qu’un jour les parents puissent vraiment agir dans l’intérêt des enfants, qu’ils deviennent assez conscients pour être du côté de l’enfant et pour l’aider à se développer dans la liberté, l’intelligence et l’amour »

A.S.Neill

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

6 shares
S'inscrire à la newsletter (Formation Montessori, Parentalité positive et nos bon plans ...)
S'inscrire
Dejà 50 000 incrits