Le portage renforcerait le lien d’attachement mère-enfant

Des chercheurs américains ont réalisé une étude en 1990 sur les effets d'un contact physique étroit sur le lien mère-enfant. Ils ont observé que les mères qui avaient utilisé les porte-bébé en tissu avaient, à 3 mois et demi, des réponses plus fréquentes aux vocalises de leur bébé, et plus d'échanges verbaux que l'autre groupe, qui s'était servi d'une coque en plastique rigide.

A 13 mois, cette plus importante capacité de réponse à l'enfant semblait corrélée à un attachement mère-enfant plus sécurisant : 83% des bébés du premier groupe étaient considérés comme ayant tissé un lien très sécurisant, contre 38% dans le second groupe.

En ce sens,  note Claude-Suzanne Didier Jean-Jouveau, le portage peut être "doublement utile quand le parent part avec un handicap : mère (ou père) aveugle, tétraplégique, avec des difficultés d'attachement.. ou lorsque les conditions de la naissance ont perturbé les premières relations mère/enfant (notamment en cas de séparation à la naissance)." Pour les pères, c'est aussi un excellent moyen de compenser l'absence de vécu de la grossesse "de l'intérieur".

Extrait du livre Choisir le maternage par Catherine Piraud-Rouet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.