Connect with us

Maternage

Une alternative à la couveuse : la méthode Kangourou

Published

on

Une alternative à la couveuse : la méthode Kangourou

La technique des mères-kangourou est née à Bogota, en Colombie, en 1978, lorsque des pédiatres compétents, confrontés à une pénurie de moyens  techniques, ont développé cette approche astucieuse : utiliser la mère comme alternative à la couveuse.

Dès lors que les nouveau-nés prématurés ou de petit poids ont surmonté les problèmes médicaux majeurs, l’installation en peau à peau contre la mère (ou le père) 24/24h et l’allaitement maternel apportent à ces enfants la chaleur et la nourriture dont ils ont besoin pour grossir et arriver à terme. L’enfant commence à sortir bras et jambes de la ceinture qui le soutien et le « colle » à sa mère, il est alors à même de réguler sa température. Cette technique adopté en France dans certaines maternités et permet d’évier la séparation mère-enfant et donc de créer un premier lien précocement sans mettre en danger la vie du nouveau-né.

Une étude randomisée comparant l’évolution des nouveau nés de moins de 2kg, les uns en couveuse (364), les autres utilisant la méthode Kangourou (382), a été réalisée à Bogota et parut en 1997 dans Pédiatrics. Les conclusions révèlent que la méthode Kangourou est sûre pour les enfants de petit poids de naissance cliniquement stables. Cette étude est un l’outil scientifique indispensable à cette méthode déjà utilisée dans un grand nombre de pays à travers le monde. Parallèlement, une étude sur le développement psycho-moteur de ces 2 groupes d’enfants a été menée et révèle un développement plus adapté des enfants portés en Kangourou, qui s’explique par l’absence de rupture du lien et par les modifications de l’environnement familial autour de ce bébé. D’autres aspects sont importants, la nette régression des abandons et la diminution des cas de maltraitance.

Certaines équipes en France pratiquent le peau à peau dès la réanimation mais il ne s’agit là que de quelques instants de proximité. D’autres proposent un portage en peau à peau autant que les parents le désirent et les puéricultrices ou sages-femmes encadrent cette famille. Le personnel soignant est là pour guider, aider et soutenir cette triade (père-mère-bébé). C’est ainsi que cela se passe à l’hôpital Intercommunal de Créteil (94). La mère et l’enfant rentrent à la maison lorsque l’équipe médical, médecins et puéricultrices pensent qu’ils sont prêts. Ainsi, la durée d’hospitalisation est diminuée d’au moins 10 jours! Certains parents continuent à porter leur bébé en Kangourou quelque temps.

Élever son enfant… Autrement par Catherine Dumonteil-Kremer

Association Mères-Kangourou
32 rue Raoul – 93140 Bondy
Tél/fax : 0148480450 – [email protected]

Un PDF complet sur la méthode Kangourou par l’OMS → ici

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
Advertisement

LES + VUES

Formation pour les parents - Au bonheur d'éduquer - Parentalité Positive
Cliquez-ici
close-image

Concours - 300€ à gagner ! 

Gagnez un ergobaby et un domo ! Selection et tirage par mail ! Valeur 300€ 
S'INSCRIRE
close-link