formation montessori

Petit lexique du portage – découvrez différents termes sur le portage ! - Oummi Materne - Le guide pour une vie de famille positive
Connect with us

Maternage

Petit lexique du portage – découvrez différents termes sur le portage !

Published

on

Aujourd’hui, je tenais à faire un article sur un petit lexique du portage. Beaucoup de parents désireux de porter leur enfant se sentent un peu perdus parmi les différents termes entendus par-ci par-là, notamment lorsqu’ils commencent à s’intéresser au portage.

Cette liste est non exhaustive.

Nous allons dans un premier temps parler des moyens de portage.

Echarpes tricotées avec ou sans élasthanne (beaucoup de gens emploient le terme stretch pour ces écharpes-là ) : ce sont donc des écharpes non tissées, pour la plupart avec élasthanne. Elles sont donc « élastique ». Très appréciées de beaucoup de parents pour leur côté pratique et cocon, elles nécessitent au minimum deux couches de tissus et sont limitées dans le temps, car moins soutenantes .

Il en existe sans élasthanne, ce qui rend parfois leur utilisation plus fastidieuse.

Écharpes tissées : Il en existe de toutes sortes en sergé brisé, croisé, tissage diamant, jacquard (ce sont des tissages différents), en coton, chanvre, bambou, soie, laine…. . Différentes longueurs : 3m30, 3m70, 4m20…. selon les marques. Elles sont polyvalentes, une seule couche de tissu peut suffire. Plus soutenante qu’une tricotée, on peut porter plus longtemps. Beaucoup de parents appréhendent les écharpes tissées qu’ils trouvent plus complexes, mais avec un atelier et un coup de main à prendre, il n’est pas difficile de porter en écharpe tissée.

Les préformés : Ce sont des portes bébés physiologiques, tout est à clip donc pas de nouages. Il en existe de toutes sortes, certains sont plus souples (tissus d’écharpes) que d’autres. Ils ne sont pas utilisables dès la naissance, je les conseille seulement à partir du moment où bébé sait s’asseoir (certains préformés en tissus d’écharpes peuvent être utilisés avant, quand bébé a l’écart du bassin nécessaire). Beaucoup de papas (de mamans aussi) les apprécient pour leur rapidité d’installation.

Les mei tai (le réel terme étant Meh Dai): ce sont des porte-bébé chinois, ils se composent d’un tablier, d’une ceinture et de pans à nouer. C’est un bon compromis entre l’écharpe et le préformé. La sensation de portage est proche de celui en écharpe. Les parents se sentent parfois plus à l’aise, notamment lors du passage au portage dorsal, avec le mai tai qu’avec l’écharpe.

Le podeagi : originaire de Corée. Composé d’un long et large rectangle de tissu . Il couvre généralement le corps du porteur. Il a des lanières que l’on passe sur les épaules du porteur et ensuite sur les jambes de bébé.

Le pagne, wax : originaire d’Afrique, c’est une toile de coton. C’est un portage bas, souvent utilisé dès que bébé a l’écart du bassin nécessaire.

Les onbuhimo : ils ne possèdent pas de ceinture ventrale, et sont composés de bretelles. Le portage repose sur les épaules du porteur uniquement. Conseillé quand bébé sait s’asseoir, voire quand il commence à se tenir debout.

Le rebozo : originaire d’Amérique du Sud, il a inspiré notre écharpe de portage occidentale. Il est souvent court avec des franges. On l’utilise traditionnellement en hamac ou bien avec un nœud coulissant ou fixe sur le côté.

Les sling : ce sont des écharpes de portage à anneaux . Le portage est asymétrique, il n’y a pas de nœud complexe à faire, il suffit de passer le tissu dans deux anneaux. Souvent utilisé comme un moyen de portage d’appoint.

Nous allons maintenant nous pencher sur quelques termes utilisés :

Les ourlets : ce sont les bords de l’écharpe cousus, indispensable à l’écharpe.

Volte : il existe des voltes ouvertes ou fermées. Elles compensent le manque de tension d’un nouage prénoué, améliorent la position du bébé, aident pour faire un nouage sur mesure comme le nouage kangourou. Elles permettent aussi de dégager les voies respiratoires de bébé.

Décapsulage : le problème que beaucoup de porteurs rencontrent, quand bébé se tend ou bouge beaucoup, ou en cours de portage si manque d’ajustement par exemple, l’écharpe remonte sur le dos de bébé, de ce fait bébé n’a plus d’assise.

Leg pass : cela sert a sécuriser le nouage (surtout dans les cas de décapsulage) on repasse les pans de l’écharpe sous les fesses de bébé et sur les jambes (ou en croisant).

Double hamac, hamac simple, double hamac inversé, kangourou , enveloppé croisé…. : ce sont les noms de différents nouages, il en existe beaucoup. Je développerai davantage ce point dans un autre article.

Le serrage pli par pli: il est indispensable pour les écharpes tissées pour ajuster chaque ligne de tension . On serre chaque pan tous les  1 centimètre à peu près de tissu.

Rodé: c’est le fait qu’une écharpe ait bien servi et soit donc plus souple. Facile à manier par rapport à une écharpe neuve souvent plus rêche, plus difficile à nouer.

Je suis Mélanie, monitrice de portage dans les environs de Grenoble, maman d'un garçon de bientôt 4 ans et d'une petite de 7 mois . Je me suis formée au portage par passion et par envie de le transmettre . Je l'ai découvert à la naissance de mon fils, et je ne l'ai plus quitté . Je suis convaincue que le portage offre à son enfant et à soi même de magnifique moment, du lien, de la confiance en soi . Vous pouvez faire un petit tour ici : portedubonheur.wordpress.com

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES + VUES

Formation pour les parents - Au bonheur d'éduquer - Parentalité Positive
Cliquez-ici
close-image

Concours - 300€ à gagner ! 

Gagnez un ergobaby et un domo ! Selection et tirage par mail ! Valeur 300€ 
S'INSCRIRE
close-link