L’allaitement d’un bébé atteint du syndrome de Down

L’allaitement d’un bébé atteint du syndrome de Down

Les parents attendant un enfant atteint du syndrome de Down, appelé aussi trisomie 21, souffrent malheureusement du manque d’information quant à l’allaitement de leur bébé. Les rares informations dont les parents bénéficient sont la plupart du temps inadaptées face à la naissance d’un enfant différent. Il se peut même que certaines personnes aient découragé les futures mamans en leurs disant qu’il n’était pas possible d’allier allaitement et trisomie 21. Ce billet aura pour but de préparer les mamans aux éventuelles difficultés qu’elles pourraient rencontrer au cours de l’allaitement mais également de fournir un maximum d’informations.

Tout d’abord, Qu’est-ce que le syndrome de Down?

Le syndrome de Down est un des troubles chromosomiques les plus fréquents. Généralement il est le résultat d’une erreur au cours de la division cellulaire de l’ovule ou du sperme avant la conception. Certaines ou toutes les cellules des personnes atteintes du syndrome de Down ont une copie supplémentaire totale ou partielle du chromosome 21.

L’importance de l’allaitement pour les bébés atteints de trisomie 21

Nous savons que l’allaitement maternel comporte de nombreux bienfaits que ce soit pour les enfants « ordinaires » que pour les enfants atteints du syndrome de Down, mais les bénéfices de l’allaitement que je vais citer ci-dessous sont spécifiques aux enfants atteints de trisomie 21.

  • Les bébés atteints du syndrome de Down ont souvent un faible tonus musculaire. Le tonus musculaire se réfère à la tension dans les muscles au repos. Cela signifie qu’avec un faible tonus musculaire, il faut plus d’efforts pour maintenir une position ou bouger. L’allaitement maternel aide un bébé à développer le tonus musculaire bucco facial. Ces muscles sont importants pour plus tard, car ils permettront à l’enfant d’avoir des meilleures dispositions pour développer le langage et la prononciation.
  • Les bébés atteints du syndrome de Down ont tendance à développer plus d’infections pulmonaires en raison de leurs voies nasales étroites et une augmentation de mucus dans les voies respiratoires. Les bébés qui ne sont pas allaités ne reçoivent pas les importants facteurs de protection immunitaires présents dans le lait maternel. C’est en partie la raison pour laquelle les bébés qui ne sont pas allaités ont un risque plus élevé d’infection (y compris les infections pulmonaires). L’allaitement maternel aide à protéger les bébés de l’infection.
  • L’allaitement maternel est important pour le développement du cerveau et il est donc particulièrement important pour un bébé avec le syndrome de Down.
  • Les bébés atteints du syndrome de Down sont plus susceptibles de souffrir de problèmes intestinaux (par exemple, de la constipation) en raison du tonus musculaire diminué dans leur intestin. Le lait maternel est facile à digérer et les bébés allaités ont des selles faciles à évacuer.
  • L’allaitement maternel n’est pas seulement un moyen de nourrir, il est beaucoup plus que ça. Les bébés atteints du syndrome de Down ont un risque accru de divers problèmes de santé. Faire face à des problèmes médicaux signifie souvent nombreuses visites chez le médecins, des tests et des différents traitements à faire. L’allaitement maternel peut fournir aux bébés un réconfort, une sécurité pendant ces moments de stress ou de maladie.
Les défis auxquels vous pourriez faire face
  • Un bébé atteint du syndrome de Down a tendance a être très somnolent durant les tétées.
  • Il est susceptible de fatiguer plus et donc de ne pas prendre suffisamment de lait.
  • Les bébés atteints de trisomie 21 sont plus susceptibles de naître prématurément, ce qui peut avoir comme conséquence un manque d’efficacité dans sa succion.
  • Le syndrome de Down provoque un faible tonus musculaire ce qui peut signifier que le bébé ait du mal à bien ouvrir la bouche pour prendre le sein correctement et à bien l’accrocher.
  • Le bébé peut avoir du mal à coordonner succion, déglutition et respiration.
  • Il peut également avoir du mal à téter efficacement et à déclencher le réflexe d’éjection.
Quelques conseils pour vous aider dans l’allaitement d’un bébé porteur de la trisomie 21
  • La première tétée devra se faire le plus rapidement possible afin de ne pas perturber la succion du bébé. Il est également recommandé de mettre au sein l’enfant le plus fréquemment possible.
  • Le cododo sera un excellent coup de pouce quant à la mise en place de l’allaitement. La mère sera beaucoup plus attentive aux premiers signes d’éveil de l’enfant et pourra ainsi lui proposer le sein.
  • Dans le cas où l’enfant commence à somnoler durant la tétée, il sera nécessaire de le stimuler en utilisant différentes méthodes : changer sa couche, utiliser le peau à peau, changer de position. Évitez de lui faire des papouilles sur le visage, on pourrait croire que cela stimule mais c’est l’effet contraire assuré.
  • Ayez recours au portage, au peau à peau. Ces moments de proximité avec votre bébé favoriseront les montées de lait et favoriseront clairement la mise en place de l’allaitement.
  • Certaines positions d’allaitement sont beaucoup plus appréciées par les mamans notamment la position « football, « madone inversée » ou encore la position « face à face ». Ce sont des positions qui permettent à la mère d’avoir un oeil sur la façon dont l’enfant prend le sein et à une main libre pour aider son bébé à le faire correctement.

position_allaitement

  • Avec un enfant hypotonique il est conseillé d’utiliser la méthode « Dancer ». On soutien le sein avec la paume de sa main tandis que le menton de bébé vient reposer entre la pouce et l’indexe. Cette méthode permet de stabiliser la mâchoire de l’enfant et cela lui permet de concentrer toute son énergie à téter.

dancer-cerruti

  • Si la succion du bébé est trop faible et qu’il n’arrive pas à déclencher le réflexe d’éjection la maman devra avoir recours soit à des massages du sein qui le déclencheront ou le déclencher grâce à un tire-lait.
  • Si la succion du bébé n’est plus suffisamment efficace en fin de tétée et pour qu’il puisse bénéficier du lait riche en graisse, il faudra sans doute lui donner un petit coup de pouce en faisant jaillir un peu de lait. La mère attrapera son sein et avec son pouce et son index, et compressera son sein. Du lait sortir du sein et l’enfant continuera de téter pour recevoir suffisamment de lait.

Ne négligez pas l’importance de vous faire accompagner et n’hésitez pas à contacter des conseillères en lactation. Il faudra vous montrer patiente et être très entourée, voire encadrée, que ce soit par votre entourage ou par des professionnels de santé favorables à votre projet d’allaitement, qui ne vous démoraliseront pas dès le moindre petit tracas. Entourez-vous de mamans allaitantes afin de vous assurez un soutien sans failles.


A lire :
Brochure : allaitement et trisomie 21
LLL : L’allaitement maternel avec un bébé atteint du syndrome de Down

N'oubliez pas de partager l'article sur vos réseaux sociaux , Merci !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Skype
Print
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Ne part pas si vite ! Un commentaire ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROGRAMME MONTESSORI 0/3 ANS
close-link
Au bonheur d'éduquer - Une formation pour vous aidez à devenir plus zen et bienveillant(e) avec vos enfants 
Cliquez-ici pour découvrir le programme 
close-image
×

Panier