in

La régulation de la production du lait chez la femme

La régulation de la production du lait chez la femme

La production de lait suit un déroulement dans le temps assez similaire pour toutes les mères.Si le bébé découvre la bonne technique de succion en un à deux jours,les différentes phases vont s'enchaîner sans problèmes.

1ère étape : pendant les deux premiers jours, la mère produit quelques millilitres de colostrum : 10 à 30 ml le premier jour, près du double le lendemain.

2ème étape : au troisième jour survient la lactogenèse de type 2. Le volume de lait produit augmente brutalement, atteignant près de 500 cc par jour à la fin de la première semaine.

3ème étape : pendant tout le premier mois, le volume de lait produit dépend du temps de succion de l’aréole et de la quantité de lait bue par l'enfant. Plus le bébé tète, plus les récepteurs aréolaires sont stimulé, plus les pics de prolactine sont fréquents et plus la lactation qui s'installe pourra être abondante. Il semble, en effet, exister une multiplication des récepteurs à la prolactine sur la membrane basale des cellules glandulaires productrices, ce qui signerait une plus grande capacité à produire les éléments constitutifs du lait. Ce que boit le bébé joue aussi un rôle fondamentale. Si le lait produit est régulièrement extrait des alvéoles, la synthèse est maximale. A l'inverse, si le lait reste stocké dans la lumière des acini, des substances inhibant la fabrication s'accumulent dans les alvéoles et la synthèse ralentie ou s'arrête.

En d'autres termes,  plus le bébé tétée efficacement, plus il extrait le lait fabriqué, plus le volume que peut produire sa mère sera important. C'est la raison principale qui justifie d'éviter à tout prix les biberons de complément. Si le bébé est nourris partiellement au biberon, il prélève moins de lait dans les seins, donc la synthèse se régule sur une faible quantité. La mère risque de "manquer de lait".

4ème étape : A partir du premier mois, la capacité de production n'évolue plus beaucoup et le volume de lait est remarquablement stable, 750 à 800 cc par jour en moyenne, avec d'importants écarts d'une mère à l'autre allant de 600 à 1200 cc/jour. Que l'enfant ait un mois, si mois ou un an, ce volume est fixe. Ce qui changera au cours du temps, c'est la composition qualitative du lait, permettant une croissance optimale des enfants.

Il est bon de comprendre aussi que la quantité de lait n'est pas le facteur déterminant de la croissance de l'enfant. Il existe une adaptation fine pour chaque couple mère-bébé. Si le volume produit est grand, le lait est moins riche en graisses. Si le volume est plus faible, le lait est plus riche. Ainsi, à rations inégales, tous les bébés allaités peuvent avoir une croissance satisfaisante. Dès la fin du premier mois, le volume de lait produit ne dépend plus du taux sanguin de prolactine. Il n'est plus corrélé qu'à la demande de l'enfant. S'il prélève beaucoup de lait, la synthèse est très active, si le lait stagne dans les alvéoles, la synthèse ralentit. C'est aussi simple que ça. L'appétit de l'enfant est le régulateur du volume à produire. On appelle ce phénomène régulation autocrine.

lait3

 

L'allaitement maternel par le Docteur Marie Thirion

Qu'en penses-tu?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Ecrit par Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Le portage oui ... mais physiologique !

Etre une maman d'enfants d'âges rapprochés