Parentalité positive

[Parentalité positive] Développer l’estime de soi

Donc, concrètement, comment faire pour que nos enfants développent une bonne estime de soi ?

Travailler notre propre estime personnelle, plusieurs pistes :

Le psy… (au choix : psychiatre, psychologue, psychothérapeute…)

L’essentiel est d’en trouver un compétent. Un psy compétent, c’est quelqu’un qui vous aidera à voir la situation avec du recul. Il vous donnera des exercices pour moins ruminer, notamment. Les psy sont formés à l’écoute active et un bon fera preuve de compassion. Il servira d’appui pour développer qualitativement votre estime de soi.

Un psy incompétent vous dira ce qu’il faut faire d’après lui. Comment élever vos enfants. Comment rester ou quitter votre compagnon. Qu’il est important de trouver du travail… etc. Ceux-là, fuyez-les « au revoir docteur, monsieur, madame (rayez la mention inutile) ». Normalement, si ça ne vous convient pas et que c’est la première séance, vous pouvez partir sans payer. Mais bon ça a peut-être changé depuis, ça vaut le coup de poser la question à la prise de rendez-vous.

Psy montrant 2 images - c'est de l'humour !
Un peu d’humour ! Dans la vraie vie, ça ne se passe pas comme ça (d’ailleurs, je n’en ai jamais vu en blouse blanche en libéral en tout cas ^^)

L’auto-compassion

Je vous conseille le livre « S’aimer » de Kristin Neff. Plein de bons conseils et des exercices pratiques pour redorer son estime personnelle.

les copains/conjoint/famille

Avec un bémol : les copains sont tops mais pas formés, ils pourraient se montrer moralisateurs ou plus angoissés que vous – ça n’est pas ce dont vous avez besoin. Ben oui, avoir quelqu’un à qui parler et qui vous disent « c’est dur ! » « Rappelle-toi quand il a descendu les escaliers pour la première fois tout seul, tu étais vraiment flippé ! Pourtant, tu n’as rien dit et tu l’as laissé faire son expérience ».

Et surtout du temps…

Il faut du temps et de la compassion… Vous faites une erreur, ce n’est pas grave. Se morfondre n’aidera pas. Il faut trouver un moyen de réparer. Et vous montrez à votre enfant que même si vous n’êtes pas parfait, vous cherchez des solutions alternatives parce que ça existe !

fillette jouant avec des pompoms - joie, bonheur, confiance

Augmenter l’estime personnelle de nos enfants :

C’est simple et difficile en même temps (enfin, pour moi). Il suffit de les voir. Vraiment. Pas seulement les regarder, mais les voir, les observer. Les laisser faire leurs expériences et, si on veut aller plus loin, réussir à verbaliser ce que l’on voit. Genre, Catherine sur le toboggan : si son visage exprime le pur bonheur « Wahou ! Ça a l’air drôlement excitant ! » ou si c’est mitigé « c’est bien et en même ça fait un peu peur, on dirait ? »

J’ai été ce que Jesper Juul appelle « un enfant invisible ». C’est-à-dire que je n’étais jamais vu pour ce que j’étais, pour mon être individuel. J’étais regardé mais pas vu. Et je me suis rendu compte en lisant que j’ai tendance à faire la même chose avec Pitchoune en ce moment. Je vis une période difficile à plein de niveaux et j’ai du mal à gérer. Du coup, je regarde ma fille mais je ne la vois pas. Je vois des choses qui m’énervent. Je ne vois pas que c’est un message pour me dire « j’aimerais exister ». Pourtant, il y a eu tous les signes : peur du papier qui s’envole, qui disparaît. Questionnement sur l’existence. Bon, le décès de mon père n’aide certainement pas. Mais ça a commencé avant…

Le pardon… pour soi aussi 🙂

Jesper Juul parle de se pardonner : le sentiment de culpabilité des parents rabaissent l’estime de soi des enfants ! « Mes parents croient qu’ils sont de mauvais parents. Cela doit vouloir dire qu’ils ne sont pas heureux de ce que je suis. Autrement, ils ne se sentiraient pas coupables ».

BIM ! Et oui… L’enfant est auto-centré… Donc, on en revient à l’auto-compassion et le développement d’une bonne estime de soi des parents.

Par sécurité, je souligne que les enfants aimeront de toute façon inconditionnellement leurs parents ! Le développement de leur propre estime influera seulement sur le regard plus ou moins « bon » qu’à la fin, ils porteront sur eux-mêmes »

auto-compassion_amour_soi
La solution : faire preuve de compassion pour soi et s’aimer soi-même

* Textes issus du livre de Jesper Juul : Regarde… ton enfant est compétent, p. 68 à 94 – ed. Chroniques Sociales. Les textes entre guillemets sont des citations tirées du livre et non modifiés.

Sorry! The Author has not filled his profile.
×
Sorry! The Author has not filled his profile.

Comments (1)

  1. […] Un super article sur la parentalité positive […]

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TOI AUSSI TU VEUX ARRONDIR TES FIN DE MOIS ? ALORS FAIT COMME MOI ! 
EN SAVOIR PLUS
close-image