Bien vivre sa grossesse : les conseils de bases pour surmonter les moments difficiles

Femme Enceinte Heureuse

La grossesse est une période « de hauts et de bas ». Essayez d'apprécier « les hauts » à leur juste valeur afin de supporter « les bas ». Vos émotions et vos humeurs changent plus fréquemment et avec plus d'intensité. Savoir par avance ce que vous pouvez ressentir vous aidera sûrement à surmonter les moments difficiles.

Les sautes d'humeur

Certaines femmes restent calmes et d'humeur égale, d'autres sont facilement irritables et pleurent sans aucune raison apparente. Il faut faire face à de nouvelles tensions : les craintes normales sur l'état du bébé, sur le travail et l'accouchement, ainsi que sur les soins à donner après la naissance, sans oublier les modifications hormonales qui jouent sur l'état physique et moral tout en préparant le corps aux besoins de la grossesse. Votre état d'esprit va changer au fur et à mesure : cet enfant qui, au début, peut vous paraître irréel prendra corps dans votre esprit en même temps que vous prendrez confiance en vous.

Femme Enceinte Vit Bien Grossesse
Beaucoup de femmes sont rayonnantes et se sentent en pleine forme à mi-grossesse. © istock

Le père

La grossesse est une période pendant laquelle le couple doit mutuellement se soutenir. Votre compagnon va peut-être avoir du mal à s'adapter à l'idée de devenir père, surtout si c'est la première fois. Dès le début, faites-lui partager ce que vous éprouvez, afin qu'il comprenne les joies et les angoisses de la grossesse. Une des décisions que vous devrez prendre ensemble concerne sa présence pendant l'accouchement.

Comme beaucoup de pères, il réussira peut-être à surmonter ses réticences et ses doutes, et décidera de partager avec vous la naissance ; vos liens en seront sans doute resserrés.

Assister à un accouchement peut traumatiser certains hommes, il ne faut donc pas trop insister.

Les autres enfants

Si vous avez d'autres enfants, vous serez tentée de les informer dès que vous êtes sûre d'être enceinte. Il est préférable d'attendre, toutefois, que vous commenciez à vous arrondir. Quel que soit l'âge de vos enfants, vous ne pouvez pas compter que leur intérêt à l'égard du bébé à venir dure neuf mois. Leur réaction, à l'idée d'avoir une sœur ou un frère de plus, va dépendre de votre façon d'en parler. Essayez d'être bien préparée pour répondre franchement et simplement à leurs questions. Si vous les faites participer aux préparatifs : choisir les vêtements, l'équipement nécessaire, la chambre, ils seront davantage prêts à accueillir le bébé.

La sexualité pendant la grossesse

A moins que le médecin ne vous dise le contraire, il n'y a aucune raison de s'abstenir de rapports sexuels pendant la grossesse. N'ayez aucune crainte, le pénis ne peut pas faire de mal au bébé ni passer à travers les membranes.

Vous remarquerez que, parfois, les rapports déclenchent des contractions utérines un peu désagréables ; elles ne peuvent cependant en aucune façon nuire au fœtus.

Si, en revanche, vous avez déjà fait une fausse couche, il est possible que votre médecin vous conseille de vous abstenir de rapports sexuels pendant les premiers 3 ou 4 mois. Il n'est pas prouvé que cela soit dangereux pour votre bébé, mais certains médecins trouvent qu'il est plus prudent d'éviter les rapports. Si vous avez la moindre hésitation, demandez conseil à votre médecin ou à votre sage-femme.

Vous estimerez peut-être aussi que les malaises de début de grossesse et le volume du ventre dans les derniers mois n'incitent pas à avoir des rapports sexuels. Certains couples s'en abstiennent complètement et cherchent d'autres moyens de faire l'amour. Quels que soient vos sentiments à ce sujet, sentez-vous libre d'en discuter avec votre partenaire.

C'est le moment d'essayer de nouvelles positions ; évitez seulement, pour une raison de confort, que votre partenaire pèse trop lourdement sur votre ventre ; une pénétration trop profonde peut également être fort désagréable en fin de grossesse.

Grossesse Heureuse Homme Femme
© istock

Travailler pendant la grossesse

A quel moment allez-vous vous arrêter de travailler ? La loi vous autorise à cesser votre activité professionnelle 6 semaines avant la date prévue d'accouchement et vous octroie 10 semaines de repos après la naissance. Pour une 3e grossesse, vous avez droit à 26 semaines de congé en tout (ante- et post-natal).

Vous pouvez cependant reprendre votre travail plus tôt, l'important est de s'arrêter au minimum 8 semaines afin de bénéficier des indemnités journalières allouées par la Sécurité sociale. Au cas où vous accouchez plus tôt que prévu, le repos post-natal est prolongé ; si vous dépassez votre date d'accouchement, vous avez quand même droit à 10 semaines de repos après la naissance.

Si vous êtes en bonne santé et que votre travail n'est pas trop fatigant, ces congés vous suffiront sans doute ; il faudra cependant que vous puisiez dans vos réserves d'énergie pour continuer à faire face aux autres obligations de la vie quotidienne. Votre décision dépendra sûrement de votre fatigue, mais aussi de vos besoins financiers et de vos conditions de travail. Il est certain que si vous êtes entourée de gens compréhensifs et que votre travail vous passionne, vous aurez tendance a « oublier » votre état.

Cette période de repos prénatal va vous permettre de ralentir un peu votre rythme et de vous consacrer aux préparatifs de la naissance. Vous serez plus disponible pour les visites médicales et les cours de préparation à l'accouchement ; profitez de ceux-ci pour faire de nouvelles connaissances, et gardez le contact avec vos amis. Prévoyez déjà la façon dont vous vous organiserez lorsque le bébé sera là.

Voyager pendant la grossesse

Il n'y a pas vraiment de raisons pour ne pas voyager pendant la grossesse, mais il faut garder en mémoire que le travail peut se déclencher prématurément et donc ne pas se rendre dans des endroits qui ne possèdent pas de structure médicale appropriée. Parlez à votre médecin de vos projets de voyage.

Les longs trajets en voiture sont déconseillés au cours du dernier trimestre. En voiture, arrêtez-vous fréquemment pour vous détendre. La plupart des compagnies aériennes n'accepteront plus de vous embarquer à partir de la 35e semaine de grossesse ; voyagez le plus souvent possible en train.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.