Connect with us

Allaitement

Allaiter un bébé allergique au protéines de lait

Published

on

Allaiter un bébé allergique aux protéines de lait…

Le verdict est tombé alors que tu avais quelques mois, allergique aux protéines de lait de vache… J’avais mis le doigt dessus après des mois de galères, de coliques, de gaz et de nuits en pleurs. Cela a commencé dès tes 15 jours de vie, de grosses crises de coliques, des selles vertes et explosives, du reflux et le sommeil que tu n’arrivais pas à trouver ailleurs que dans nos bras ou dans ton cosy.

J’ai pensé réflexe d’éjection fort, pic de croissance, souci avec mon lait même… Et puis j’ai contacté une conseillère en lactation et on a entendu l’option allergie.

Confirmé par mon médecin généraliste quand elle a remarqué ta courbe de croissance qui se cassait, ton eczéma sur le cuir chevelu que je pensais être des croûtes de lait,elle m’a prescrit un traitement contre le reflux et un rendez-vous avec une spécialiste en allergologie pédiatrique. Prise de sang, test cutané et surtout en parallèle une éviction des produits laitiers pour moi. Plus de beurre, lait, crème et tout les dérivés du lait (petit lait, caséine, babeurre…), apprendre à cuisiner autrement avec des crèmes amande, riz ou épeautre… des laits et yaourts végétaux… Des mois à lire les étiquettes de chaque produit acheté, à répondre aux interrogations des proches sur les carences possible et à expliquer que non je ne veux pas te donner de lait artificiel.

Nous avons tenté la réintroduction pour tes 1 an, en te donnant un huitième de kiri! et puis deux huitièmes… Doucement, étape par étape, nous avons fini par pouvoir te donner des produits laitiers sans trop de souci malgré une digestion toujours difficile et des nuits compliquées, et puis un jour vers tes 17 mois tu t’es sevré alors j’ai recommencé à manger normalement moi aussi.

Mais cela aura été de courte durée…

Peu après tes deux ans tu as commencé à faire un eczéma impressionnant autour de la bouche et sur les paupières, retour à la case allergologue et les test cutanés réagissent aux produits laitiers et soja!!! Une allergie croisée assez courante.

Entre temps je suis devenue végétalienne alors cela n’a pas trop posé de problèmes de supprimer les produits laitiers de notre alimentation. Pour le soja c’est plus compliqué, surtout pour les gâteaux du goûter, mais en faisant attention on trouve quand même pas mal de choses (madeleines, palmiers, spéculoos…); et puis on fait maison (pancakes, crêpes, cookies…). Margarine végétale, crèmes et laits végétaux on se débrouille bien. On fait nos crèmes dessert chocolat,vanille pour le dessert, il mange aussi des compotes et il existe aussi des yaourts au chanvre ou au lait de riz qui sont délicieux!

Bref concrètement il y a des alternatives facilement applicables quand l’enfant est diversifié. Avant la diversification le lait maternel avec éviction plv pour maman est parfait. Pour l’option biberon il existe aussi des solutions : soit des préparations infantiles à base de lait d’amande ou riz spécialement conçu pour les nourrissons et vendus en pharmacie, ou bien des laits hydrosilat (à base de lait de vache dont les molécules sont décomposées en tout petit pour faciliter leur absorption et leur tolérance par le système digestif de l’enfant.

Comment savoir si mon bébé est allergique/intolérant aux protéines de lait de vache?

Les symptômes sont variés et leur délai d’apparition variable. Le diagnostic est pour ces raisons parfois difficile à faire rapidement. Les signes peuvent être :

  • Gastro-intestinaux : coliques, ballonnements, diarrhée chronique, constipation, vomissements, RGO, érythème anal, malabsorption avec cassure de la courbe de poids, saignements digestifs…
  • Cutanés : eczéma, urticaire
  • Respiratoires : rhinites, otites, asthme
  • Neurologiques : insomnie, migraines
  • Malaise aigu généralisé (symptôme rare)

A noter qu’à l’heure actuelle on parle d’allergie même pour les intolérances alimentaires. La différence est que pour l’intolérance alimentaire les symptômes apparaissent de 1 à 4 jours après absorption de l’allergène alors que pour une allergie ils sont immédiats. Pour cela les tests par prise de sang sont faussés pour une intolérance car l’enfant ne réagit pas immédiatement. Il vaut mieux leur préférer des tests cutanés où les patch sont laissés posés plusieurs jours.

Dans le doute il ne coûte rien de faire une éviction des plv sur 1 mois (le temps nécessaire à la disparation totale des molécules dans le sang).

Courage, la pose du diagnostic est souvent longue, ce qui est difficile quand notre bébé souffre. Mais écoutez votre instinct et dirigez-vous vers un médecin/pédiatre qui saura vous écouter.

Continue Reading
Advertisement
3 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES

Formation pour les parents - Au bonheur d'éduquer - Parentalité Positive
Cliquez-ici
close-image

Concours - 300€ à gagner ! 

Gagnez un ergobaby et un domo ! Selection et tirage par mail ! Valeur 300€ 
S'INSCRIRE
close-link