7 conseils pour vivre un accouchement à l’hôpital comme à la maison

7 conseils pour vivre un accouchement à l’hôpital comme à la maison

7 conseils pour vivre un accouchement à l’hôpital comme à la maison

L’accouchement à domicile n’est pas forcément accessible à toutes les femmes, que ce soit pour des raisons médicales, pour des raisons financières ou simplement par peur de sauter le cap. Mais alors, comment peut-on concilier accouchement à l’hôpital et notre envie d’un accouchement à domicile ? Ce ne sera pas la même chose, on est d’accord, mais nous pouvons tout de même essayer de s’en rapprocher au maximum afin de vivre une expérience satisfaisante et correspondant à nos envies.

1- Établir un projet de naissance

Selon moi, le projet de naissance est idéal si l’on désire un accouchement maîtrisé et naturel, puisqu’il permet de mettre à l’écrit toutes nos attentes et nos envies. L’équipe médicale qui aura pris connaissance du projet de naissance accompagnera la maman dans ses choix afin de lui permettre d’avoir une expérience de l’accouchement la plus satisfaisante possible. Je vous rappelle tout de même qu’il faut néanmoins rester réaliste concernant vos attentes, car certaines pratiques ou certaines demandent ne peuvent pas être réalisées, par manque de matériel adéquat par exemple. Par contre, n’attendez pas la fin de votre grossesse pour écrire votre projet de naissance, faites le assez rapidement afin de pouvoir en discuter avec votre gynécologue ou sage-femme et évoquer ensemble chaque point.

2- Une bonne communication avec votre homme

L’entourage durant l’accouchement et la grossesse est primordiale, mais il faut absolument que vous soyez sur la même longueur d’onde afin d’avoir un soutien sans faille lorsque vos douleurs se feront ressentir. Ne mettez pas à l’écart votre homme, expliquez-lui ce que vous attendez de votre accouchement, comment vous le voyez et surtout les raisons qui animent vos choix. S’il comprend, il pourra mieux vous soutenir et vous aider à ne pas craquer. Il pourra vous aider à faire des exercices de relaxation quand les douleurs seront bien présentes, il pourra également veiller à ce que le personnel médical respecte vos choix et être un intermédiaire entre eux et vous.

3- un complément de suivi avec une doula

Il faut savoir que même si vous devez accoucher à l’hôpital, le suivi avec une doula est tout à fait possible. Comme pour l’accouchement à domicile, cela doit ce faire en complément de votre suivi médical. Cette accompagnante à la naissance permet aux futures parents d’avoir une expérience de la naissance la plus satisfaisante possible. Elle sera à l’écoute des deux parents, elle respectera vos choix, elle sera un très grand soutien lors de l’accouchement autant pour la maman que pour le papa (oui messieurs, nous ne vous oublions pas), elle offrira à la maman toute sorte d’astuces pour l’aider à gérer la douleur (massage, relaxation..).

4- Demandez à votre sage-femme d’être présente

Si vous êtes suivie par une sage-femme, vous pouvez lui demander s’il est possible qu’elle soit là le jour de votre accouchement. Vous avez bâti une relation de confiance, vous lui faites confiance, cette présence familière pourra vous rassurer le jour J. De plus, elle connaîtra bien vos attentes et vos choix et elle pourra vous aider à aller au bout de cela.

5- Préparation à l’accouchement

Les cours de préparation à l’accouchement vous seront d’une grande aide, ne les négligez pas. La meilleure façon de gérer la douleur est de tout d’abord la connaitre, savoir ce qu’est une contraction, ce qui vous permettra de ne pas en avoir peur. Durant ces cours, on vous apprendra également plusieurs exercices pour vous relaxer (notamment la sophrologie) et qui vous aideront à gérer la douleur. Certains exercices permettent aux conjoints de ne plus être simple spectateur, mais un acteur à part entière de l’accouchement puisqu’il fera partie de l’exercice. Il pourra même participer aux cours de préparation à l’accouchement avec vous!

6- Optez pour un vêtement bien à vous

Personnellement, ce qui me donne le plus l’impression d’être une malade à l’hôpital c’est l’affreuse blouse qu’on nous donne. Optez plutôt pour des vêtements bien à vous. Bien sûr des vêtements où vous êtes à l’aise, pratiques également pour qu’on puisse installer votre bébé tout de suite après la naissance contre vous et qu’il puisse bénéficier de la première tétée. Un grand t-shirt est souvent conseillé.

7- Repoussez les routines hospitalières

Comme j’en avais déjà parlé dans mon article « 7 bénéfices du premier peau à peau », certaines routines hospitalières viennent entraver le premier contact qu’il y a entre la mère et son bébé. Si votre bébé n’a besoin d’aucun soin d’urgence alors demandez à ce que les premiers examens soient repoussés.

Lire aussi :

Projet de naissance : un bon moyen de préparer sereinement son accouchement
Qu’est-ce qu’une doula ?
7 bénéfices du premier peau à peau

FORMATION MONTESSORI EN LIGNE POUR LES PARENTS 

ATELIER + PROGRAMME DE FORMATION 0/3 ANS

UNE FORMATION UNIQUE EN FRANCE - ACTIVEZ LE POTENTIEL DE VOTRE ENFANT EN INTÉGRANT LA WEB FORMATION MONTESSORI
JE M'INSCRIS 

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FORMATION MONTESSORI EN LIGNE POUR LES PARENTS 

ATELIER + PROGRAMME DE FORMATION 0/3 ANS

UNE FORMATION UNIQUE EN FRANCE - ACTIVEZ LE POTENTIEL DE VOTRE ENFANT EN INTÉGRANT LA WEB FORMATION MONTESSORI
JE M'INSCRIS 
close-link
×

Panier