10 conseils pour limiter le temps d’écran des enfants

« La télévision est la menace que tout le monde aime détester mais ne peut pas vivre sans. « -Paddy Chayevsky

Selon une étude Ipsos pour Gulli :

  • Les enfants âgés de 4 à 6 ans passent 2h22 par jour devant la télévision.
  • Les 7-10 ans restent 2h53 par jour devant le petit écran.
  • Les 11-14 ans, eux, restent 3h34.

Des chiffres en très nette augmentation.

Selon une étude publiée en 2010 par l’Insee, les 11-14 ans ne passaient « que » 2h50 devant la télévision. Une étude publiée aux Etats-Unis révèle même que les enfants âgés de 8 à 18 ans passent… 7 heures et 38 minutes par jour devant un écran (en comptant tous les médias).

Les conséquences de la surexposition aux écrans

Les conséquences sont souvent ignorées des parents, je pense qu’il est donc important d’en parler et de les évoquer. Je souligne bien le mot surexposition, et j’insiste dessus. On ne parle pas d’une ou deux heures devant les écrans, mais bien plus que cela !

  • Favorise l’obésité infantile [1] [2] : l’usage excessif des écrans a été mis en relation avec une plus grande consommation de nourriture sucrée. Des études qui doivent être poursuivies pour une meilleure compréhension des corrélations.
  • Entrave le développement du langage et psychomoteur [3][4] : Un groupe de 40 enfants devait utiliser une tablette au minimum 60 minutes par semaine pendant un mois, L’autre groupe a reçu des activités de jeux manuels. L’expérience a duré 24 semaines. Résultat : aucune amélioration motrice pour les enfants ayant utilisé une tablette. L’autre groupe a par contre nettement amélioré sa motricité fine et dextérité manuelle. (Lire l’étude)
  • Réduit les capacités de concentration et d’attention [5][6] : Un impact qui se ressent à l’école notamment. Une étude publiée dans le numéro d’octobre 2014 dans la revue American Journal of Family Therapy, a analysé plus de 46 000 familles américaines avec leurs enfants (de la maternelle à la terminale). A partir d’une demi-heure de temps d’écran par jour, ils ont constaté une baisse régulière des résultats scolaires. La baisse est beaucoup plus prononcée après deux heures et, au-delà de quatre heures, la moyenne générale de l’enfant chute d’une classe.
  • Troubles du sommeil [7][8] : plusieurs travaux pointent l’impact des écrans sur le sommeil des enfants et adolescents. Les nuits sont écourtées. Ceux qui regardent la télévision ou surfent sur le web ont un retard de sommeil de 30 à 45 minutes en moyenne sur leurs camarades. Le manque de sommeil, pour cause de surconsommation d’écran, concerne un jeune sur cinq qui dort moins de 7 heures par nuit, ce qui est insuffisant.
  • Sexualité plus précoce [9] : Les enfants, et surtout les adolescents, sont confrontés de façon précoce à la sexualité par les écrans. Des études longitudinales montrent un lien entre l’exposition répétée à des thématiques sexuelles dans les médias et une initiation sexuelle plus précoce. Certains travaux font même état d’un plus grand risque de grossesses non planifiées et de maladies sexuellement transmissibles en lien avec une consommation importante d’écrans. [10]
  • Multiplication des comportements violents [11] : Les enfants peuvent regarder des programmes à la télévision ou jouer à des jeux violents avant l’âge requis. Les  enfants reproduisent ce qu’ils voient à l’écran avec leur-s frère-s et soeur-s, ensuite avec leurs parents et ainsi de suite.
  • Dérèglement des réflexes oculaires [12] : Chez l’enfant, le système visuel est en plein développement. La 3D fatigue plus rapidement les yeux et peut altérer le développement oculaire des jeunes enfants. 4 ophtalmologistes sur 5 (81 %) observent une augmentation des cas de myopie chez les enfants et les adolescents, voire d’une forme sévère pour près d’un tiers d’entre eux (28 %)
  • Pousse à la paresse intellectuelle [13] : Les écrans non-interactifs plongent les enfants dans la passivité. Il ne développe pas leur imagination ou leur capacité à raisonner. Une étude a été réalisée en 2006 par deux médecins allemands, sur près de 2000 élèves, âgés de 5 à 6 ans. Les enfants devaient dessiner un bonhomme et le constat est alarmant. Plus les enfants regardent la télévision, plus le bonhomme qu’ils dessinent devient simpliste : pas de cheveux, pas d’oreilles, jambes représentées par un trait, etc…

La plupart des gens seraient d’accord pour reconnaître que notre culture regarde trop les écrans. Pourtant, peu de gens sont capables de freiner leurs habitudes et de récupérer leur vie. Et encore moins savent comment aider leurs enfants à naviguer dans le monde saturé de médias dans lequel nous vivons.

Voici plusieurs conseils pour aider à limiter le temps d’écran de votre enfant.

1. Montrez l’exemple. Désolée de commencer avec le plus dur, mais c’est la base pour commencer. Les enfants graviteront toujours vers les comportements modélisés de leurs parents. S’ils vous voient lire un livre, ils seront plus susceptibles de lire. Et s’ils vous voient regarder la télévision, ils le feront aussi.

2. Poser des règles fermes et claires. C’est notre rôle de parent d’encourager les comportements positifs et de limiter les comportements négatifs – parfois, cela signifie prendre des décisions impopulaires. Il va falloir prendre cette décision difficile pour votre enfant en lui expliquant pourquoi vous avez pris cette décision – cela l’aidera à l’accepter et la choisir pour lui-même.

3. Définir des temps de visualisation limités. Éteindre la télévision ne se fera pas du jour au lendemain, et puis tout n’est pas rose ou noir. Choisissez des temps de télévision appropriés pour votre enfant. Il est beaucoup plus facile de limiter leurs habitudes de visionnement s’ils comprennent qu’ils ne peuvent regarder qu’un dessin animé après la sieste ou après l’école, par exemple.

Il est déconseillé pour un enfant de regarder un écran le matin, durant les repas, avant de s’endormir ou dans sa chambre. Des explications, ici

4. Encourager d’autres activités. Et fournir les ressources nécessaires (livres à lire, jeux de société, fournitures artistiques et / ou équipement sportif).

5. Jouez avec vos enfants. Descendez sur le sol avec vos enfants et ramassez une poupée, un camion ou un ballon. Il faut de l’intentionnalité et de l’amour désintéressé quand ils ont 6 ans. Mais quand ils auront 13 ans, vous serez heureux de l’avoir fait.

6. Participez à leur vie. Pour de nombreux parents, il est plus facile d’allumer la télévision que de s’impliquer dans la vie de leurs enfants. Mais ces détails de vie intime sont nécessaires pour la réussite parentale. Donc, observez, écoutez, discutez.

7. Observez les changements comportementaux de votre enfant. La télévision a un impact immédiat sur le comportement de votre enfant. Après trop de télé ou portable, mes enfants deviennent irritables, agressifs et impatients. Soyez à l’affût de ces changements de comportement. Lorsque vous commencez à les remarquer vous-même, vous serez moins enclin à placer vos enfants devant l’écran.

8. Ne vous inquiétez pas si votre enfant ne connaît pas le dernier dessin animé à la mode. L’ami de votre enfant parlera de la télévision. Ils parleront des derniers épisodes des dessins animés, Nickelodeon. Vous penserez que vous privez votre enfant d’amitiés parce qu’il ne peut pas participer à ces parties de la conversation. Mais ne vous inquiétez pas. Vous aurez réussi à préparer votre enfant à entrer dans des conversations plus profondes et plus riches que le plus récent épisode de Pat Patrouille ou Peppa Pig.

9. Valoriser les repas familiaux et les trajets en voiture. Environ 64% des jeunes disent que la télévision est allumée lors des repas. C’est dommage car les conversations les plus riches de votre famille auront toujours lieu pendant les repas et dans la voiture. Ne laissez pas la télé vous voler ces moments précieux.

10. Trouvez votre mantra. Un mantra est un son, un mot ou un groupe de mots considérés comme capables de créer une transformation. Bien que les mots ne soient pas magiques en eux-mêmes, leur utilisation cohérente peut l’être. Chaque parent devrait en avoir et les utiliser efficacement. Mon mantra de «trop-télévision» se présente comme ceci: «Il y a eu trop de temps d’écran dans cette famille.» Chaque fois que mes enfants m’entendent le dire, ils savent ce que cela signifie, ils savent que nous allons passer du bon temps ensemble.

Limiter le temps passé devant l’écran de votre enfant peut sembler une corvée impossible ou peut sembler être une bataille trop difficile à combattre. Mais cela vaut la peine de se battre.

HopToys

Livre conseillé

L’acheter


[1] [5] [7] [11] Sleep as a Mediator of Screen Time Effects on US Children’s Health Outcomes

[2] 

[3] Effect of Touch Screen Tablet Use on Fine Motor Development of Young Children

[4] 

[6] 

[8] 

[9] 

[10] 

[12] Etude menée par Ipsos

[13] Différentes recherches, présentées dans le livre de Michel Desmurget

Sources :

L’enfant et les écrans – Avis de l’Académie des sciences

Quels sont les vrais dangers des écrans pour vos enfants ?

N'oubliez pas de partager l'article sur vos réseaux sociaux , Merci !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Skype
Print
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Ne part pas si vite ! Un commentaire ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROGRAMME MONTESSORI 0/3 ANS
close-link
Au bonheur d'éduquer - Une formation pour vous aidez à devenir plus zen et bienveillant(e) avec vos enfants 
Cliquez-ici pour découvrir le programme 
close-image
×

Panier