L’allaitement prolongé et ses nombreux bénéfices

L’allaitement prolongé et ses nombreux bénéfices

Dernièrement, je lisais un livre parlant de l’allaitement maternel et j’ai fait un constat étrange : on mentionne l’allaitement comme une période ayant une date limite. D’ailleurs, on peut retrouver cette même idée dans les publicités de lait artificiel où généralement on conseille l’allaitement, mais jusqu’à 6 mois seulement. Oui, après le sein doit périmer je pense, car l’allaitement doit prendre fin pour passer au lait artificiel.

Certains professionnel de santé influencent même les mamans à stopper leur allaitement passé cette « date limite ». Oh non, ils ne vous donneront aucune explication ou ne vous citeront aucun bénéfice pour justifier cet arrêt soudain de l’allaitement ; la réalité est que cet acte nourricier, magnifiquement et simplement naturel, est considérer hors norme, loin de notre culture occidentale. D’ailleurs, les mamans allaitantes, pire encore, les mamans allaitant des bambins sont souvent l’objet de nombreuses réflexions : « tu l’allaites encore??? Woi… t’es courageuse dis donc… » ou encore « Il est pas un peu grand pour ça maintenant ? ».

Il est tout de même bon de ce rappeler que l’Académie Américaine de Pédiatrie recommande un allaitement de 12 mois et plus. L’OMS et L’UNICEF recommandent un allaitement de 2 ans et plus. On peut se poser la question : « pourquoi continuer l’allaitement après les 6 mois voire la première année de l’enfant ? » Je répondrais à cela par une autre question : « pourquoi arrêter ? » L’allaitement prolongé à bien des avantages sur la santé de l’enfant et de la mère,  basés sur la recherche scientifique.

Les avantages pour l’enfant
  • De nombreuses études ont démontré que le lait maternel reste le meilleur lait pour les enfants plus âgés. Ils continuent de recevoir tous les bénéfices du lait maternel : protéines, graisses, calcium, vitamines, énergie, qui sont appropriés à sa nutrition.
  • Le lait maternel restera toujours adapté à un bambin de plus d’un an, car, comme à chaque étape de sa croissance, le lait évolue avec l’enfant et s’adapte à ses besoins et aux fréquences de ses tétées.
  • L’enfant continue de bénéficier des facteurs immunologiques de sa mère qui le protège ; quand celui-ci tombera malade, la durée sera plus courte. D’ailleurs, ces facteurs sont présents en plus grande quantité pendant la deuxième année.
  • Le lait maternel continue d’être extrêmement bon pour ce petit être en plein développement puisqu’il contribue à la maturation de son système immunitaire, de son cerveau, de ses intestins et d’autres organes.
  • Des études ont même démontré que plus l’allaitement est long plus l’enfant présenterait une meilleure acquisition du langage, un développement cognitif global, des meilleurs résultats scolaires, un QI plus élevé (entre 3 à 5 points en plus).
Les avantages pour la mère
  • D’après une étude espagnole, l’allaitement maternel sur une longue durée retarderait l’âge de survenue d’un cancer du sein, en moyenne de 10 ans.
  • L’allaitement maternel prolongé diminue les risques de cancer de l’utérus et des ovaires.
  • Le retour de couche tardif diminue les probabilités que celle-ci souffre d’anémie
  • Il permet également de diminuer le risque de souffrir d’ostéoporose.
Étiquettes : ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill
Previous Post Next Post
37 shares