Sérial téteur : tout savoir sur les pics de croissance

Sérial téteur : tout savoir sur les pics de croissance

Sérial téteur : tout savoir sur les pics de croissance

Voilà bien longtemps que je devais rédiger un article sur les pics de croissance, quand nos petits bouts’choux se transforment en sérial téteur. Plusieurs fois j’ai reçu des messages de mamans totalement affolées me décrivant un bébé réclamant beaucoup plus souvent le sein, une fois que la tétée commence il s’énerve, lance sa tête en arrière et recrache le sein. Pire que ça, une poitrine devenue molle. Bien sûr qu’est-ce qu’on s’imagine face à ça ? On pense subir une baisse de lactation ou que notre lait n’est pas suffisamment nourrissant. Non non je vous rassure, riiiiiien de tout ça !

Rassurez-vous mesdames votre lait n’a rien à voir, vous êtes juste en pleine période du pic de croissance. Des étapes obligatoires pour chaque bébé, allaités ou non et qui dureront jusqu’à l’adolescence. Le pic de croissance est beaucoup plus dur à vivre pour les mamans allaitantes puisque l’enfant va rester accroché au sein durant 24 à 48h.

Mais alors, qu’est-ce qu’un pic de croissance ?

Bébé grandit et ses besoins nutritionnels également et c’est là que les pics de croissance rentrent en jeu. Ses tétées peu espacées vont envoyer des signaux au cerveau de la maman permettant ainsi au lait de se modifier que ce soit en matière de composition ou de quantité afin qu’il s’adapte aux nouveaux besoins de l’enfant. Mais pas seulement puisqu’un enfant peut avoir un pic de croissance également juste avant d’acquérir de nouvelles compétences comme la marche, le langage… ceci fait partie des phases du développement. Ses pics apparaissent généralement vers les 3.6.9 jours, semaines et mois de l’enfant. C’est approximatif bien sûr, ce n’est pas au jour près.

Quelques clés pour gérer les pics de croissance

  • Si votre bébé tète trop souvent à votre gout, dites-vous simplement que cette étape n’est que passagère et que d’ici peu ça sera fini. Vous ne pourrez qu’être plus fière de vous après avoir surmonté cet obstacle.
  • Non non pas de caprice, c’est juste un processus normal et temporaire
  • Ne cédez pas à la panique générale en donnant des compléments ou en abandonnant votre allaitement, tenez le coup car ceci n’est que passager.
  • Rien ne sert d’avoir recours à des galactogènes qui risquerait d’altérer le processus naturel qui est en route.
  • Si vous en avez la possibilité, profitez-en pour rester allonger avec votre bébé et vous reposez à ses côtés. N’ayez pas honte et demandez un peu d’aide au besoin.

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.