Quelques positions d’accouchement pour soulager la douleur

Quelques positions d'accouchement pour soulager la douleur

Quelques positions d’accouchement pour soulager la douleur

Comme vous le savez sans doute, la position qui a le plus tendance à être utilisée lors d’un accouchement à l’hôpital est la position dite « gynécologique », c’est-à-dire allongée sur les dos, les pieds dans les étriers. Malheureusement, cette position est certes pratique pour l’équipe médicale, puisqu’elle facilite la surveillance du travail et l’exécution des manœuvres, mais elle n’est absolument pas naturelle et empêche le processus physiologique de l’accouchement en empêchant la maman d’être mobile.

Vous avez le droit et vous pouvez exiger à être mobile lors de votre accouchement. Le fait de marcher, d’être en position verticale facilite clairement la dilatation du col, aide au bon positionnement du bébé dans le bassin, place correctement l’utérus dans l’axe et modifie les dimensions du bassin. C’est naturellement que la femme va déambuler, vouloir être à la verticale et trouver diverses positions pour se soulager de la douleur.

Aujourd’hui je vous propose de découvrir 6 positions verticales apaisantes lors du travail.

Quelques positions d'accouchement pour soulager la douleur

Balancement (position debout)

Debout, enveloppez vos bras autour du cou ou de la taille de votre partenaire et balancez-vous comme si vous vous dansiez lentement. L’occasion idéale pour recevoir un massage du dos par votre partenaire !

Une position qui permet à la femme d’être maître de ses mouvements en marchant, dansant ou se balançant. La gravité favorise l’engagement et la descente du bébé dans le bassin. La position debout permet de soulager les douleurs dorsales.

A savoir : elle favorise la rotation du bébé, si la femme est debout et penchée vers l’avant.

Mouvement vers l’avant

Posez votre pied sur une chaise ou repose-pieds et se pencher vers l’avant.

Accroupissement

Tenez-vous accroupie, supportée par votre compagnon ou en utilisant les jambes de votre partenaire. Vous pouvez également utiliser les « lianes » disponibles et présentes dans les salles natures d’accouchement.

Une position très physiologique qui peut aider la maman à comprendre comment pousser et qui rend le travail vraiment efficace.

Le bassin est complètement libre ce qui permet de ressentir aucune tension à ce niveau-là. La gravité favorise la descente et l’engagement du bébé.

Balancement (position assise)

Assise sur un ballon d’accouchement, balancez-vous doucement de gauche à droite puis d’en avant en arrière. Vous pouvez également vous asseoir à califourchon sur une chaise.

La pesanteur dirige le bébé dans la bonne position, ce qui facilite l’engagement et sa descente.

A savoir : aide également un bébé en OP et/ou «asynclite » à corriger sa position.

A genoux

Mettez-vous à quatre pattes sur le lit, un tapis de yoga ou sur le sol. A l’aide d’un ballon d’accouchement, du lit ou de votre partenaire, appuyez-vous vers l’avant.

Une position moins fatigante qui permet à la femme de se reposer. Le sacrum est complètement libre, ce qui permet de soulager les douleurs dorsales. Elle ouvre le bassin, rend les contractions utérines efficaces. La pesanteur dirige le bébé dans la bonne position.

A savoir : Le plus de la position à genoux est qu’elle prévient et traite une dysplasie des épaules.

Pression sur les hanches

Bon, ok, ce n’est pas vraiment une position mais il fallait que je vous en parle !

Se mettre en position quatre pattes, appuyer vers l’avant en utilisant un ballon d’accouchement ou le lit d’hôpital. Votre partenaire devra faire des pressions sur vos hanches, cette pression permet d’augmenter les dimensions internes du bassin, d’aider à la rotation et à la descente du bébé. Elle peut également aider dans les cas de présentation transverse ou postérieure.

Lire :

7 moyens de gérer les douleurs du travail sans antidouleurs 
15 conseils de mamans ayant accouché sans péridurale

LA WEB FORMATION MONTESSORI

La web formation Montessori sera bientôt de retour, aux alentours de la rentrée. Les deux premières sessions ont été d'un très GRAND succès ! La formation s'adresse aux parents et aux professionnels qui souhaitent mettre en place la pédagogie Montessori en crèche ou à la maison, de 0 à 3 ans. (celle concernant les 3 à 6 ans est en cours de préparation!). Sans oublier une nouveauté qui sera... une FORMATION à la parentalité POSITIVE et des outils pour les parents! Il y aura des facilités de paiements, jusqu'à 10 fois sans frais !

You have Successfully Subscribed!

Étiquettes : , ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour » A.S.Neill
Previous Post Next Post
4 shares