Connect with us

Santé

Les dangers du lait de vache

Published

on

les dangers du lait de vache

Les dangers du lait de vache.

Par Linda Folden Palmer

Aujourd’hui, beaucoup des problèmes rencontrés par les parents au sujet de leurs bébés sont liés aux nouvelles techniques d’alimentation et de parentalité qui ont été instaurées le siècle dernier. Les coliques par exemple, sont bien plus communes aux États-Unis que n’importe où dans le monde. Les deux causes principales de cette augmentation sont le stress éprouvé par les bébés régulièrement séparés de leur mère, et la difficulté commune qu’ont tous les bébés à tolérer les protéines de lait de vaches contenues dans les préparations infantiles mais également dans le régime alimentaire des mamans allaitantes. Le lait de vaches est une substance étrangère qui a envahie tous les éléments de notre alimentation; à commencer par les laits artificiels mais aussi se frayant un chemin dans le lait maternel à travers la nourriture consommée par la mère. Il s’avère en fin de compte que des problèmes de santé tels que le diabète infantile, l’obésité, les maladies intestinales, l’ostéoporose, les maladies cardiaques, les cataractes, les coliques, les otites, l’hyperactivité et le cancer, qui sont en constante augmentation autant chez les adultes que chez les enfants, peuvent être fortement liés aux choix d’alimentation de l’enfant.

Alors qu’il y a littéralement des milliers d’études de recherche, chacune d’entre elle révélant au moins un des risques du lait, l’industrie laitière met tout en œuvre pour étouffer les rumeurs compromettantes. Des déclarations générales telles que « il n’y a tout simplement pas de recherches scientifiques pour appuyer ces allégations » sont facilement faites. Grâce à une longue et fructueuse histoire de la promotion laitière, ces dernières sont facilement acceptées par le grand public. Davantage de gens devraient faire de vraies recherches et apprendre la vérité par eux-mêmes. Ils devraient être très méfiant face à tous ces aliments étrangers auxquels les enfants sont poussés à la consommation. Ils devraient remettre en question autant que possible les résultats des différentes études. Bien que certains des dangers liés à la consommation de lait de vaches concernent plus les adultes que les enfants, l’action des parents servira de base pour les habitudes de consommation de produits laitiers des enfants tout au long de leur vie.

Les composants nuisibles du lait de vaches incluent tous les éléments majeurs de ce dernier mais également quelques éléments mineurs. Le lactose est un sucre conçu pour les bébés mais qui se révèle généralement nocif pour les adultes. Quand un adulte digère le lactose, le galactose obtenu peut provoquer des problèmes de vue, de prostate, et autres chez les personnes âgées. Les protéines de lait de vaches sont très différentes des protéines de lait humain et causent des problèmes de digestion, de tolérance, l’altération de l’absorption d’autres nutriments, et des réactions auto-immunes. Une partie des protéines conçues pour les veaux est naturellement retrouvée dans le lait maternel humain, et aucune d’entre elles n’est retrouvée dans aucun aliments consommé par l’adulte (humain). La forte teneur en protéines du lait de vache cause aussi des problèmes. Les bébés humains ont besoin des graisses saturées et du cholestérol présents dans le lait de leur mère. La graisse de lait bovin n’a pas une composition appropriée pour les bébés humains et n’est que nuisible pour la santé des enfants et des adultes. Les hormones de vaches ne sont pas faits pour les humains, et les jeunes enfants et les adultes ne sont pas faits pour consommer des hormones. Et les vaches, qui ont été sélectionnées pour se reproduire plus que de raison car elles produisent une forte quantité de ces hormones, sont les vaches qui grandissent le plus vite et qui produisent la plus forte quantité de lait. On retrouve également une forte concentration de pesticides et de polluants dans la matière grasse du lait de ces vaches, provenants des hautes exigences diététiques en nourriture et en eau. La grande quantité de médicaments distribuée à ces vaches vient contribuer à cette soupe chimique. Mais avons-nous besoin de lait pour nous construire des os solides ? En fait, la forte consommation de produits laitiers est en lien avec l’augmentation des cas d’ostéoporose.

Déflation laitière

L’idée, hautement promue, que le lait est nécessaire pour construire des os solides fait référence à la prévention de l’ostéoporose; c’est la raison pour laquelle il faut renforcer ses os. Des décennies d’efforts, pour démontrer qu’un régime riche en calcium (principalement dérivé de produits laitiers) construit des os solides, ont échouées et ne révèlent aucune corrélation entre ces deux éléments. En effet, le contraire semble être la vérité. Ce sont les pays qui consomment le plus de lait comme les Pays Scandinaves, le Canada ou encore les Etat-unis où l’on recense le plus d’ostéoporose caractériser par les fractures du bassin. Il apparaît que la prise importante de calcium avant la puberté, et plus particulièrement durant l’enfance, peut avoir des effets bénéfiques sur les os; mais ceci n’est pas la solution. Un apport équilibré de tous les minéraux osseux, parallèlement à la prise de vitamines adéquates A, C, D et K, se révèle être la chose la plus nécessaire. Un apport équilibré de minéraux ne peut avoir lieu quand le régime alimentaire met l’accent sur les produits laitiers. La forte teneur en calcium des produits laitiers cause des carences relatives en magnésium et en autres minéraux nécessaires à la construction des os; et son fort taux en phosphore et en protéines animales perturbe la disponibilité en calcium. L’activité physique apporte le meilleur des bienfaits au os, le corps utilise efficacement ce qui est à disposition pour construire des os solides quand il en ressent le besoin. Le lait maternel humain et les sources végétales sont, sur de nombreux plans, supérieurs aux produits laitiers en matière de calcium et autres nutriments. Il y a moins d’avantages nutritionnels ou de bienfaits pour la santé qu’on le pense généralement à donner du lait de vache aux enfants. En fait il y a davantage de risques.

Presque tous les jours une nouvelle découverte médicale est faite au sujet de céréales entières, d’une portion de légumes, la consommation de deux fruits par jour, les noix de cajou, les légumes, le poisson ou encore tout autre aliment que le lait de vache; et chaque jour on découvre leurs bienfaits sur la réduction des maladies cardiaques, des cancers du sein, des AVC, du diabète et de bien d’autres maladies. Aujourd’hui, le lait de vaches et ses dérivés représentent un tiers du régime alimentaire d’un adulte et la moitié voire deux tiers des apports caloriques d’un enfant; les produits laitiers remplacent donc tellement d’autres nutriments nécessaires dans notre alimentation. Tout cela nous mène à l’apport insuffisant de vitamines, de minéraux de fibres et d’huiles végétales. Les anti oxydants prévenant le cancer sont absents dans le lait de vache également. Et quand bien même on ajoute au lait (et pas dans tous les produits laitiers) une forme d’antioxydant telle que la vitamine A, elle est vraisemblablement contrecarrée par les pesticides et les résidus de médicaments. L’éventail complet de vitamines A et des enzymes associées trouvé dans les légumes et autres aliments est nécessaire à la prévention du cancer. De nombreux autres sortes d’antioxydants sont présents dans les végétaux, les fruits, les légumes et les céréales.

Aucun autre animal du règne animal ne boit de lait après son enfance. Aucun autre animal ne souffre d’ostéoporose, exceptés certains animaux de compagnie élevés par des humains avec de la nourriture humaine.

S’il persiste un désir de fournir du lait à un enfant ne souffrant ni de diarrhée, ni d’éruptions cutanées, ou d’autres réactions d’intolérance, le lait cru biologique reste la meilleure option. Dans le lait cru (non pasteurisé) biologique il y aura une flore saine ainsi que davantage de formes actives d’agents immunes. Dans le lait biologique il y a moins de résidus, pas d’hormones ajoutées, et les vaches sont mieux nourries. Il n’est pas vrai de dire que le lait cru contient des enzymes de lactase utiles. Seul le lait caillé ainsi que d’autres versions riches en bactéries en contiennent quelque peu (qui sont produites par les bactéries). Les lait cru commerciaux peuvent contenir le virus de la leucose.

Le lait de chèvre est considéré par beaucoup comme supérieur à tous les niveaux. On retrouve bien moins d’information à ce sujet mais il apparaît que ses protéines sont bien moins problématiques pour la digestion bien que les réactions allergiques d’intolérance peuvent également arriver. Le lactose et les hormones naturelles restent tout de même un problème y compris pour le lait de chèvre; même si, à ce jour, il semblerait que les chèvres ne subissent pas encore d’injections d’hormones de croissance.

Bien que dès leur premier jour les les formules de lait infantiles en poudre apparaissaient comme un risque pour la santé des nourrissons, quand on revient sur la promotion du lait de vache pour les enfants, il s’est imposé comme une manne nutritionnelle. Et avec un ou deux verres par jour pour la santé… Depuis ce temps, la qualité des produits laitiers a énormément chutée mais sa consommation quant à elle a explosé à grand renfort de campagnes de promotion. Les preuves suggérant que la foi en le lait de vache a été donnée un peu trop vite ont été recueillies durant des décennies. L’industrie laitière a dû fournir des efforts incroyables pour conserver ces informations loin de l’attention du grand public.

Je n’ai pointé du doigt que l’une des preuves existantes contre les allégations de santé des promoteurs de l’industrie laitière. Depuis notre enfance, l’industrie laitière a travaillé durement pour entériner les produits laitiers dans un groupe alimentaire qui leur est propre. Et même s’ils ont obtenu leur place dans la pyramide de l’alimentation saine, ils ont trouvé leur classe trop petite et ont fait bouger leurs lobbys afin de faire redessiner cette dernière est d’y obtenir une place beaucoup plus importante. De nombreux experts de la nutrition tel que le Dr Walter Willett d’Harvard’s suggèrent même qu’ils ne devraient pas y apparaître du tout! L’industrie laitière a également réussi à convaincre certains végétariens que le lait de vache est un produit végétal. Étant donné que désormais ils ne peuvent plus faire d’allégations relatives à la santé, la promotion de l’industrie laitière la plus récente a été tout simplement de s’afficher aux lèvres de célébrités de toutes sortes, y compris de celles publiquement allergiques au produits laitiers (Bill Clinton) sans parler de celles trop jeunes pour consommer du lait entier (The Rugrats).

Connaître et éviter les éventuels effets nocifs de la forte consommation de produits laitiers sur vos enfants est tout aussi important que l’amour ou le maternage. Ce avec quoi nous nourrissons nos enfants compte, comment nous les élevons compte. Ces mesures mèneront vers une santé meilleure, le confort et la joie dont un enfant a besoin. Les parents ont le pouvoir de créer des enfants plus heureux, en meilleure santé et avec un meilleur futur.

Un article traduit par Nadia du site Maman-materne.com
Article original « The Dangers of Cow’s Milk »

les dangers du lait de vache

Vidéos à regarder sur le sujet :

Professeur JOYEUX : explication sur le lait de vache(=poison pour l’homme)
Tout ce qu’il faut savoir sur le lait en 5 minutes chrono (Accrochez vous!)
Les produits laitiers sont-ils nos amis pour la vie ? Vérité, mensonges et propagande

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
7 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES