MaternagePérinatalité

La seconde où tu es né [la puissance de l’enfantement]

Puis, il y a ce jour qui arrive, ou plutôt cette minute, cette seconde. Celle que j’attendais depuis neuf mois. Je l’ai imaginé, rêvé, visualisé, pleuré, cauchemardé, idéalisé. Et elle est là. Cette seconde éternelle, gravée « à jamais et pour toujours ».

Il est enfin ici, posé sur moi, son petit crâne tout rond et je ne peux plus bouger. Je l’avais pourtant imaginé, rêvé, visualisé, pleuré, cauchemardé, idéalisé! Alors pourquoi est-ce si différent, indescriptible et irréel?

       Indéfinissable sensation. Cette multitude d’émotions qui m’assaillent de toutes parts. La définition de l’amour inconditionnel venait de me sauter au visage.

C’était donc ça la puissance de l’enfantement, la vibrance de la vie.

       C’est animal, organique et transcendantal, il est là. Je ne saurais pas donner les détails de ce qu’il pouvait se passer d’autre. Je suis juste là, lui, moi et ce tsunami. C’est loin, très loin de tout ce que j’avais pu imaginer, rêver, visualiser, pleurer, cauchemarder,  idéaliser. C’est au-delà de cette réalité, de l’envisageable. Tout les « Tu verras ça change une vie », que je balayais d’un « Mais non, c’est juste un bébé », prend tout son sens. A cette seconde précise, j’ai su. Tout serait différent désormais, magnifiquement et intensément différent.

C’est une seconde qui ébranle, emporte, bouleverse. L’intensité de ce flot d’amour si subit et indescriptible, met notre cœur au bord de l’implosion.

Et si c’était ça la magie de la vie, ressentir l’inexplicable, vivre l’irréel: l’amour inconditionnel.

       La seconde de la seconde vie. Je la revis jour après jour  à chaque éclat de rire, quand je le regarde dormir, quand je le vois faire et dire des choses si extraordinaires à mes yeux. Cette seconde raisonne et vie dans chaque câlin,chaque larme et chaque je t’aime.

       L’impensable se produit tout les jours dans mon cœur depuis cette seconde, cette seconde où tu m’as choisie. Et tout cela est mieux que tout ce que j’aurais pu imaginer, rêver, visualiser, pleurer, cauchemarder, idéaliser…

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aidez-nous 

Campagne participative à la survie du projet "Oummi Materne" 
CLIQUEZ-ICI POUR FAIRE UN DON 1€/MOIS

Cliquez sur le lien ci-dessous "EN SAVOIR PLUS" 
EN SAVOIR PLUS 
close-link
TOI AUSSI TU VEUX ARRONDIR TES FIN DE MOIS ? ALORS FAIT COMME MOI ! 
EN SAVOIR PLUS
close-image