Le biberon est-il responsable de caries ?

Biberon Dents

Biberon et tétine peuvent provoquer des caries chez le tout-petit. Des mesures simples permettent de les prévenir. On vous explique comment !

Les caries ne sont pas l'apanage des grands. Les tout-petits aussi peuvent, malheureusement, en souffrir. On estime que 8 à 13 % des enfants de maternelle en sont atteints. Le lait (maternel ou infantile), les jus de fruits ou encore les médicaments, prescrits sous forme de sirop, contiennent des sucres à fort pouvoir cariogène.

Boissons sucrées : jamais en dehors des repas !

Normalement, le biberon doit être exclusivement réservé aux heures des tétées. Mais beaucoup de parents détournent son utilisation. Ils le proposent à leur enfant dès qu'il a besoin d'être distrait ou consolé, ou pour l'aider à s'endormir au moment de la sieste et le soir au coucher. Il en est de même avec la sucette orthodontique, trempée dans un liquide sucré (miel, sirop, sucre...) avant d'être donnée au bébé pour le calmer.

Or, ces contacts répétés tout au long de la journée avec du lait, un jus de fruit ou tout autre liquide sucré provoquent des attaques carieuses précoces des dents de lait : les sucres contenus dans ces boissons se mêlent en effet aux bactéries présentes dans la bouche et forment des acides qui détériorent l'émail.

À éviter : goûter le biberon de bébé, nettoyer la sucette tombée par terre en la mettant dans sa bouche. Ce geste facilite la transmission des bactéries.

Bébé Tétine
© Istock

Dents abîmées : dès 18 mois

Le tout-petit qui tète propulse le liquide entre ses dents. Les caries peuvent donc se développer à la jonction entre la gencive et la dent. Les premières atteintes sont les incisives de la mâchoire supérieure, puis celles de la mâchoire inférieure, enfin les molaires dont les sillons retiennent les saletés.

Lorsque la dent sort, elle est saine. Mais la salive, en permanence acide, la déminéralise. Sa structure devient spongieuse. La carie provoquée par le biberon se présentant sous forme de tache ou de ligne blanche, elle passe inaperçue auprès des parents. Quand ces derniers la remarquent, il est déjà trop tard.

Les caries ne sont pas le seul problème du "syndrome du biberon". Ce dernier entraîne aussi des soucis alimentaires : les enfants qui mangent en permanence n'ont plus faim aux heures des repas, le lait et les jus de fruits étant énergétiques.

En raison de la douleur provoquée par les caries, le passage d'une alimentation liquide à une alimentation solide peut s'avérer difficile. Il peut également y avoir un retentissement sur l'état général de l'enfant : abcès douloureux à l’origine d'un comportement agité ou de pleurs répétés, dents d'adulte apparaissant déjà avec des défauts de fabrication (les racines des dents de lait étant en contact avec le germe des dents définitives), sans oublier, bien qu'extrêmement rare, le risque de septicémie.

Le biberon de jus de fruit donné pour calmer bébé peut engendrer des caries.

Bébé Premières Dents
© Istock

Les soins : un traumatisme

Quand la carie est dépistée tôt, les soins sont légers si les lésions ne présentent pas de cavité. Il suffit d'appliquer des vernis fluorés. Dès qu'il y a une cavitation, le traitement devient curatif et il faut avoir recours au composite ou au verre ionomère. Ces soins nécessitent une anesthésie locale afin que l'enfant ne souffre pas. Cette dernière n’est jamais agréable pour le tout-petit qui n’apprécie guère les piqûres. Certaines caries du biberon, détectées tardivement, nécessitent l'extraction de la (ou des) dent(s) et la pose d’un appareillage orthodontique afin de conserver l'espace pour les dents d'adulte.

Outre le coût de ces interventions, il faut aussi prendre en compte leur retentissement psychologique, non négligeable. Il est aussi important de faire comprendre aux parents et à l'enfant que cette mauvaise habitude doit cesser : les biberons sucrés doivent être remplacés par des biberons d’eau.

Dentiste Bébé
© Istock

Le dentiste : avant deux ans

Dans l'idéal, la première visite chez le dentiste devrait avoir lieu entre dix-huit mois et deux ans. Pour permettre au praticien de dépister d'éventuelles caries, mais aussi de faire le point sur l'alimentation de l’enfant et sur la quantité de fluor absorbée. Cette familiarisation avec le cabinet dentaire permettrait de dédramatiser, pour l'avenir, les rendez-vous chez le dentiste et de prendre de bonnes habitudes.

En France, trop peu de parents pensent à cette consultation précoce. Aujourd'hui, les pouvoirs publics s’orientent vers une première visite obligatoire à six ans.

Hygiène dentaire : la meilleure des préventions

Le brossage des dents des enfants doit commencer dès qu'il y en a une dans la bouche ! Chez le nourrisson, le nettoyage s'effectue avec un bâtonnet ouaté ou une gaze humidifiée avec de l'eau tiédie. Dès que le jeune enfant a suffisamment de dents, on peut utiliser une petite brosse.

Les mamans préfèrent celles dont la tête est en caoutchouc, même si elles sont un peu moins efficaces, car elles sont sûres de ne pas blesser leur enfant. Les brosses en nylon à petite tête sont, sauf exception, peu adaptées aux moins de trois ans.

Le dentifrice est inutile avant deux ans. A partir de cet âge, il faut en choisir un avec une faible concentration en fluor. Pour les plus jeunes, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé recommande des concentrations en fluor, dans les dentifrices destinés aux tout- petits, inférieures ou égales à 450 ppm.

Une bonne hygiène, tant dentaire qu'alimentaire, permettra d'éviter ces caries précoces.

À savoir :

  • Attention ! quatre biberons de lait de 250 ml préparés avec de l'eau de Volvic équivalent à la prise d'un comprimé de fluor. Afin d'éviter tout risque de fluorose dentaire (excès de fluor), il est primordial de consulter un chirurgien-dentiste qui établira un bilan personnalisé pour l'enfant.
  • Jusqu'à deux ans, la prescription de fluor en gouttes ou en comprimés doit être systématique s’il n’existe aucune autre source d’apports (par exemple, eau utilisée pour la préparation des biberons contenant plus de 0,3 mg/l de fluor).
Bébé Brosse à Dents
© Istock

Bien lui brosser les dents

Le bébé : doit être allongé, avec la tête reposant sur les genoux de maman ou de papa.

L'enfant : doit être placé devant vous, sa tête appuyée contre vous pour un meilleur appui. Pour lui brosser les dents du haut, demandez-lui de regarder le plafond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.