Mon fils ce BABI (bébé aux besoins intenses)

Mon fils ce BABI (bébé aux besoins intenses)

Mon fils ce BABI (bébé aux besoins intenses)

Après de longues heures de contractions et une césarienne d’urgence, mon second petit prince a vu le jour enfin. Et puis ce lien si particulier qui unit une maman à son bébé s’est fait, mais au bout de quelques heures et de notre première nuit ensemble j’ai tout de suite senti que quelque chose était différent. Je ne savais comment expliquer cela mais ce tout petit bout avait un besoin de moi qui dépassait tout ce que j’avais vécu pour mon premier enfant. Il a passé la nuit collé à ma peau, navigant entre le sein et mon petit doigt à téter, ne supportant pas de se décoller d’un centimètre de mon cou.

Et puis le retour à la maison, les siestes impossible à faire, les nuits hachées menu et cette urgence à être contre moi. Impossible de le coucher ailleurs que sur le canapé pendant la journée, il fallait qu’il soit là où j’étais et la nuit en cododo uniquement. Il refusait tout ce qu’on avait prévu pour lui, du transat où je n’ai jamais pu le poser, au doudou qu’il a superbement ignoré en passant par le cosy qu’il détestait et où il hurlait pendant les trajets en voiture. Ce petit bout de nous n’acceptait de se que calmer dans l’écharpe ou dans nos bras.

Je crois qu’aussi loin que je me souvienne il me tient la main, que ce soit dans le porte-bébé ou l’écharpe, même installé au dos. Dans la voiture où je me retrouve à passer le bras à l’arrière pour qu’il ne pleure pas encore aujourd’hui à bientôt deux ans!!! Il a aussi ce besoin de contact avec ma peau, je n’avais jamais vu ça! il faut qu’il ait accès direct à ma peau, c’est-à-dire que si il veut un câlin et que j’ai un pull je dois le soulever pour qu’il ait accès à la peau de mon torse, la nuit il fouisse contre moi pour coller son nez à mon cou…Il demandait le sein le « tey tey!! » à longueur de temps et nous avons dû finir par conclure un allaitement à l’amiable pour ne pas que j’arrête tout; malgré mon adoration de l’allaitement il arrivait certains jour à m’en rendre esclave et je détestais ce sentiment-là.

Et puis son regard, ce regard de panique quand il me perd de vue!! J’ai mis presque 20 mois à pouvoir fermer la porte vitrée de la douche sans qu’il se mette dans un état de peur incroyable à l’idée de ne pas me voir. Il reste malgré tout assis sur le tapis de bain à guetter le bruit de l’eau qui coule et à attendre que je sorte alors que je suis à 1 mètre de lui… Il a presque deux ans et il accepte enfin de rester avec son papa quand j’ai des sorties à faire, mais même là il fait des allers-retour dans l’entrée en demandant « Maman? » toutes les 10 minutes environ.

Ce qui m’a fait tenir le coup? De lire que je n’étais pas la seule à vivre cela, que ça soit sur des forums ou sur des groupes, il y a d’autres parents qui sont dans ce cas-là. De pouvoir trouver du temps pour moi, d’aller courir ou faire les boutiques, juste d’être seule. Et puis de comprendre qu’il n’y est pour rien et moi non plus surtout! En refaisant le film de ma grossesse et de sa naissance j’ai pu trouver des clés pour avancer, le décès de ma maman en début de grossesse, un accouchement traumatisant pour nous tous – autant de choses qui ont créé un climat d’insécurité pour mon fils.

Et puis un jour on sent qu’il passe enfin sur un autre mode de fonctionnement et que l’assurance guide ses pas. Il commence à aller vers d’autres et s’ouvre au monde, il lâche notre main un peu plus longtemps et joue en toute autonomie. Un jour toute cette sécurité affective et ce maternage qu’on lui a donné depuis tant de temps semble rayonner autour de lui et se reflète dans son regard. Un jour enfin on le regarde vivre tout simplement, aller de l’avant en confiance et on se dit que tout ça, toutes ces heures, ces nuits, ces pleurs consolés et nos bras lourds de le porter, et bien tout ça valait la peine…Pour son bien-être et le nôtre d’avoir un babi qui a grandi et qui se sent bien…

N'oubliez pas de partager l'article sur vos réseaux sociaux , Merci !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Skype
Print
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Ne part pas si vite ! Un commentaire ?

×

Panier