4 questions sur la fièvre de l’enfant

Fievre Enfant

Les mécanismes de régulation étant encore imparfaits, une fièvre élevée peut être dangereuse chez le nourrisson, notamment pour son cerveau, très sensible aux poussées fébriles et hyperexcitable.

Qu'est-ce qu'une hyperthermie majeure ?

Cela touche habituellement les nourrissons de moins de 6 mois, dont la température atteint ou dépasse 41°C. C'est rare, mais très grave, car tous les organes du bébé sont atteints, conduisant à une mort rapide dans un tableau associant coma, difficultés respiratoires, convulsions, déshydratation aiguë et collapsus (ensemble de troubles dénonçant une dégradation de tous les principaux organes du corps).

Appelez le 15 et, dans l'attente du SAMU, commencez à lutter contre la fièvre avec tous les moyens dont vous disposez. Si l'enfant a des troubles respiratoires graves ou est en arrêt cardio-respiratoire, commencez les gestes de premier secours si vous savez les pratiquer.

Comment arrive le coup de chaleur ?

Il est en général secondaire à un effort musculaire violent, intense et prolongé, chez un enfant mal préparé à cet exercice et qui n'a pas compris, parce qu'il est mal informé ou mal encadré, la nécessité de l'absorption de boissons abondantes et de temps de repos dans cette situation.

D'autres circonstances sont défavorables : temps chaud et humide, fatigue, stress, état de jeûne, vêtements trop serrés et imperméables.

Comment reconnaître un coup de chaleur et agir ?

Au début, l'enfant a des troubles du comportement, il "déraille", il a des maux de tête, des nausées, des vomissements. La sudation peut s'arrêter. Rapidement, il perd connaissance, délire, respire très difficilement, la température atteint ou dépasse 42°C. En attendant le SAMU (15), allongez l'enfant en position latérale de sécurité, déshabillez-le et aspergez-le d'eau fraîche (brumisation) en ventilant au-dessus de son corps de façon manuelle ou mécanique (ventilateur). Cet enfant est en danger de mort.

Certaines maladies peuvent-elles favoriser le coup de chaleur ?

Oui, certaines maladies avec pertes d'eau et d'électrolytes importantes ou dues à des anomalies glandulaires peuvent entraîner plus rapidement une déshydratation, comme la mucoviscidose, le diabète sucré ou rénal, l'insuffisance des glandes surrénales.

A lire aussi : Bébé a de la fièvre : comment la faire tomber ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.