6 conseils quand on souffre de fuites urinaires

Eviter Fuite Urinaire Femme

Les fuites urinaires peuvent avoir différentes causes, mais également se manifester de diverses manières. Les fuites urinaires à l’effort, les cystites à répétition, la descente de vessie. En tout état de cause, elles sont plus ou moins invalidantes, mais dans tous les cas, elles impactent la vie de nombreuses femmes, elles seraient environ 3 millions à être touchées dans notre pays. Il existe parfois des moyens simples pour y remédier ou soulager ces phénomènes.

Les fuites urinaires chez la femme

Si les femmes sont très touchées par le problème des fuites urinaires, cela est notamment dû aux grossesses, mais également à la manière dont est fait l’appareil urinaire de la femme. Il existe cependant différentes formes de fuites urinaires :

Les fuites urinaires se produisant lors de l’effort

Quand vous faites certains sports, quand vous toussez ou quand vous avez un fou-rire, vous vous apercevez que quelques gouttes s’échappent. Généralement, ces symptômes sont principalement consécutifs à un sphincter ou à un périnée un peu faible, ces fuites peuvent apparaitre aussi bien pendant la grossesse ou après l’accouchement que plus tardivement. Certains facteurs aggravants sont souvent observés comme la ménopause, les toux répétées, le tabac ou la constipation chronique. Sont également plus touchées, les femmes qui soulèvent des poids assez lourds régulièrement. Celles qui pratiquent un sport intense à haute dose développent généralement ce type de fuites. Tena a d’ailleurs mis en place des protections qui peuvent vous êtes d’un grand secours.

Stop Fuites Urinaires
© istock

La descente de vessie

C’est un phénomène qui touche les femmes dont les muscles du plancher pelvien ne sont pas assez forts pour porter la vessie. Les femmes qui courent beaucoup, celles qui ont eu de nombreuses grossesses ou celles qui sont constipées connaissent généralement ce type de problème. La plupart du temps elle est bénigne. Elle peut cependant prendre d’autres proportions quand les muscles sont vraiment trop faibles. Dans ce cas, la rééducation du périnée vient à bout de cette situation.

Les cystites à répétition

Elles sont fréquentes chez la femme du fait du conduit urinaire qui est beaucoup plus court que celui de l’homme. De ce fait, il a du mal à retenir les bactéries hors du corps. La vessie est hyperactive et cela peut conduire à des fuites urinaires.

Les envies d’uriner sont urgentes et très fréquentes surtout si vous enchaînez les cystites à répétition.

Quelques astuces pour éviter les fuites urinaires

Remuscler son périnée

Compte tenu que le plancher pelvien est en fait un groupe de muscles, il est possible de le renforcer assez facilement. Vous allez devoir tout de même passer par des séances de kiné qui vont vous permettre d’en venir à bout. Ensuite, pour être tranquille sur le long terme, vous devrez vous entraîner tous les jours, et vous allez le voir, ce n’est pas si compliqué. Assise, serrez l’anus comme si vous souhaitiez retenir un gaz. Enchaînez des séries de cinq contractions rapides puis relâchez durant dix secondes. Recommencez ses séries durant cinq minutes trois à quatre fois par jour.

Fuite Urinaire Femme
© istock

Surveiller son alimentation

Le surpoids est un facteur aggravant des fuites urinaires. Il faut donc faire très attention et essayer de s’alimenter de manière très équilibrée en introduisant notamment des légumes et des fruits qui permettent également de prévenir la constipation. Vous avez tout à gagner d’autant plus que ces aliments étant peu caloriques, vous allez rapidement retrouver une taille de guêpe.

Limiter les sports à risque et la consommation de tabac

Ce sont deux choses bien distinctes, mais qui peuvent jouer un rôle dans l’apparition des fuites urinaires. Les crunchs, ces abdos qui font gonfler le ventre sont néfastes pour le périnée, c’est le cas également de la zumba, du tennis, du jogging, de l’haltérophilie et du volley-ball qui créent des à-coups ainsi qu’une surpression dans le bassin. Il est préférable d’opter pour des sports plus doux. Durant vos activités sportives, vous pouvez pour plus de confort, adoptez les protections de votre choix proposées par la gamme tena lady. Vous serez ainsi complètement rassurée et vous pourrez pratiquer votre activité en toute liberté, à condition toutefois de faire attention au sport choisi pour ne pas aggraver la situation.

Côté tabac, diminuez votre consommation ou arrêtez de fumer, votre santé vous en sera reconnaissante et vous supprimez ainsi un facteur aggravant.

Protection Fuites Urinaires
© istock

Ne stoppez pas la miction

Selon les idées reçues, bloquer le jet d’urine permettrait de travailler les muscles périnéaux, en fait, c’est absolument faux. Il faut cesser rapidement cette mauvaise habitude qui contrarie la fermeture du sphincter et habitue la vessie à ne pas se vider en totalité, cela favorise les cystites ainsi que les fuites urinaires. D’autant plus que ça ne muscle absolument pas le périnée.

À lire également : Le flux instinctif libre : ces femmes qui vivent sans protection hygiénique

Faire attention à votre posture

Le périnée est complètement dépendant du reste du corps et d’ailleurs il participe activement à l’équilibre de votre squelette du fait des muscles avec lesquels il est lié directement. Si votre colonne n’est pas correctement alignée, vous allez mettre en route des mécanismes de compensation comme le bassin qui s’incline ou le genou qui tourne. Ces compensations se ressentent sur le périnée du fait que ses attaches sur les os se tendent trop fortement. Il risque de s’épuiser au fil du temps, ce qui peut provoquer des fuites urinaires gênantes. Il en est de même si vous portez des talons hauts en permanence. Le centre de gravité se déplaçant vers l’avant, le bassin bascule et la pression sur le périnée se fait plus forte.

Éviter le stress

Il faut savoir que comme l’appareil digestif, le périnée est un réceptacle du stress et des tensions inconscientes. En fait, ce phénomène engendre des contractures dans le corps et le périnée n’est pas épargné. Le stress est aussi un facteur de blocage au niveau de la respiration. Elle devient alors plus superficielle. Et comme le fonctionnement du périnée est un miroir de celui du diaphragme, il devient peu mobile. Pour éviter cela, il existe de nombreux moyens comme le yoga du rire ou le yoga classique.

À lire aussi : Feuille de framboisier, la meilleure alliée des femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.