Grossesse : Les ventouses pour soulager vos douleurs !

Un grand nombre de femmes enceintes, pour ne pas dire la totalité, recherchent un moyen naturel de se soigner ou de soulager les symptômes causés ou ayant lieu pendant leur grossesse. Certaines le feront par choix, par conviction et plaisir, d’autres plus par absence de solution et de proposition concrète de traitement adapté dans la médecine moderne dite allopathique. Les douleurs et bobos en tout genre étant bel et bien présents, il vous faudra donc trouver une thérapeutique de choix du côté des Médecines alternatives et complémentaires Mesdames…

Et si je vous dis qu’un seul petit instrument peut faire ce type de « miracle »? Qu’il existe une technique naturelle, facile d’utilisation, qui pourrait venir mettre fin à tous ces maux vous me croiriez?
Sachez donc que la ventousothérapie, aussi connue sous le nom de cupping therapy, peut grandement correspondre à votre recherche!

La thérapie des ventouses : une médecine millénaire !

La thérapie des ventouses est une médecine très ancienne datant de plus de 4000 ans (rien que ça!). Elle est particulièrement appréciée et très prisée en Chine et au Moyen-Orient. Elle était déjà utilisée au temps des Égyptiens et décrite dans la médecine Ayurvédique notamment. De nombreux ouvrages et encyclopédies médicales de références ont étudié les ventouses et ses vertus thérapeutiques que l’on retrouve aussi dans la tradition islamique… Elle fut ventée par le père de la médecine, Hyppocrate, ou encore d’autres grands noms comme Galien, Avicenne (Ibn Sina) et encore Ambroise Paré, célèbre barbier-chirurgien français.

À ce propos, en France les ventouses étaient utilisées dans les hôpitaux pour soigner certaines affections et elles avaient même une utilisation familiale puisqu’on pratiquait le soin par les ventouses à la maison avec des pots en verres. Demandez donc à vos parents, peut être que certains-es ont déjà aperçu leur mère, père ou grands-parents les utiliser entre eux…

Anecdote sur les ventouses…

De mon côté, je sais que ma mère, étant petite, voyait ma grand-mère appliquer des ventouses en verres sur le dos de mon grand-père. Avant de les poser, il fallait faire rentrer un petit coton ou un morceau de papier journal dans la ventouse en l’ayant brulé au préalable. Une fois le combustible placé dans le pot en verre celui-ci va absorber l’air, il va alors se produire ce qu’on appelle un « vide d’air » et c’est à ce moment là que nous pourrons poser le pot sur la peau pour obtenir notre fameux effet ventouse… Mon grand-père Breton, qui souffrait d’ailleurs des tâches difficiles aux champs et à la ferme, se plaignait parfois que ma grand-mère le brûle en posant la ventouse sur lui durant leurs séances improvisées… : )

Cette technique est toujours utilisée à l’heure actuelle et je l’utilise moi-même avec des pots en verres soufflés résistants à la chaleur et la pression. Par contre, je teste toujours au préalable sur mon avant bras si la ventouse en verre n’est pas trop chaude pour ne pas bruler le patient (petite pensée pour mon grand-père…).

La thérapie des ventouses était par le passé surtout utilisée pour les problèmes et maladies respiratoires, les bronchites, soigner la pneumonie, ou les douleurs dorsales principalement. Aujourd’hui, ce traitement est pratiqué pour un grand nombre de pathologies et troubles en tout genre…

grossesse-ventouse-cupping-therapie-soin-hijama-naturel-femme-enceinte
Ventouses en verres avec technique chauffante pour application sur le dos.

L’intérêt de la Cupping therapy durant la grossesse

Mais pour en revenir à vous Mesdames, le gros plus et l’intérêt avec les ventouses c’est que vous allez pouvoir profiter de ses différentes fonctions :

Vous pourrez ainsi vous en servir tout au long de votre grossesse aussi bien en soin, pour vous masser le corps et vous procurer bien-être et détente, qu’en traitement plus profond pour des maladies ou des douleurs aiguës et même chroniques.

Dans ce sens, les ventouses peuvent soulager le mal de dos et la sciatique, chose qui arrivent que très rarement durant la grossesse, n’est-ce pas ? (Humour…) Ainsi, en posant des ventouses sur les zones douloureuses, ou le long du trajet du nerf sciatique par exemple, nous allons créer un effet antalgique de contrôle et de diminution de la douleur. Sans rentrer dans les détails et pour simplifier un maximum, dites-vous que la succion exercée par la ventouse placée sur la zone douloureuse vient « court-circuiter » l’information transmise de la zone atteinte vers le cerveau (mécanisme antalgique aussi appelé « Gate control of pain »). Ainsi, la ventouse de par sa pression négative, ou dépression, vient inhiber l’information (la transmission de la douleur) envoyée au cerveau pour soulager la zone endolorie. C’est un peu le même procédé que le massage sauf que là c’est un massage inversé par pression négative puisqu’on vient décompresser et non compresser la douleur déjà présente et assez suffisante comme ça ! En plus de cela, les ventouses participent à aider d’autres fibres nerveuses à sécréter de l’endorphine en provenance d’une glande, l’hypothalamus, qui participent aussi à inhiber ladite douleur…

Vous comprendrez alors sans doute mieux comment les ventouses ou la cupping therapy agit sur tout type de mal et peuvent calmer des douleurs dorsales ou une « crise » du nerf sciatique qui en donnerait presque des contractions avant l’heure !

Des témoignages à ce sujet existent et doivent encourager à recourir à ce type de technique. C’est la cas de Lydia par exemple :

Je suis sujette à l’inflammation du nerf sciatique depuis ma première grossesse. J’appréhende plus la sciatique que l’accouchement je crois bien! […] Sauf que cette fois dès le début du deuxième trimestre ma sciatique s’est réveillée une nuit où mes deux petits avaient décidé de me rejoindre dans le lit. […] De ce fait, je demande à mon mari de me poser des ventouses de la racine du nerf sciatique jusqu’au milieu de la cuisse avant que cette sciatique m’accapare ma jambe entière… Quelques heures après la douleur s’efface… : )

>> Pour lire le témoignage de Lydia en entier suivez le lien… 

D’autres témoignages mais aussi des études cliniques démontrent les effets positifs des ventouses thérapeutiques sur d’autres symptômes tels que les maux de tête ou migraine, les douleurs articulaires, les jambes lourdes ou encore les troubles hormonaux.

grossesse-ventouse-cupping-therapie-soin-hijama-naturel-femme-enceinte-
Ventouses en bambous résistantes à la pression posées pour douleurs dorsales

Remarque importante :

Tout comme d’autres thérapies complémentaires comme l’acupuncture, la kinésithérapie, l’ostéopathie ou autre, la Cupping therapy présentent quelques contre-indications ou précautions d’usage :
Tout d’abord, ayez comme réflexe de prendre l’avis de votre médecin traitant ou de votre sage-femme qui sera le plus à même de vous dire si cette pratique ne présente aucun risque dans votre cas, ni pour vous, ni pour votre bébé. Ensuite, il faudra éviter ce type de soin en début de grossesse (1er trimestre) du moins dans certaines zones du corps relatives à l’utérus étant donné que les incidents et risque pour le foetus sont plus fréquents durant cette période. Vous pourrez ainsi pratiquer la Cupping therapy à partir du 4ème mois sans problème si toutefois votre état vous le permet. J’explique tout ça en détails dans l’article « Grossesse & Hijama (Cupping therapy): Est-ce possible ? ».

De nombreux autres bienfaits

Et ce n’est pas tout ! Vous ne saurez pas au bout de vos -bonnes- surprises… La thérapie des ventouses ou ventousothérapie n’agit pas uniquement sur le contrôle de la douleur mais d’autres études ont relevées son intérêt dans plusieurs mécanismes et fonctions du corps. Comme il en ressort aussi de la pratique empirique (qui ne date pas d’hier!), la Cupping therapy purifie le corps (effet detoxifiant naturel grâce à l’élimination des toxines présentes en excès dans le sang et stagnantes à différents endroits du corps), renforce notre immunité, détend l’esprit, répare les tissus lésés, rééquilibre nos fonctions vitales et participe à redynamiser notre organisme.

Vous en conviendrez donc : y avoir recours ça en vaut plus que la chandelle!

D’autant que vous avez face à vous une manière de vous soulager totalement naturelle et efficace sans effets secondaires. Je rappelle et conseille tout de même qu’il est préférable de parler de votre projet de Cupping therapy au spécialiste qui vous suit avant de vous lancer. Un avis médical est toujours bon à prendre…

Il existe aussi une technique très bénéfique et plus poussée de cette même discipline qui consiste à aspirer puis extraire les toxines présentes dans notre sang et notre organisme. L’objectif sera de procéder à de légères et fines piqures ou incisions épidermiques à l’aide d’un ustensile stérile à usage unique. Lorsqu’on replacera la ventouse sur cette zone, celle-ci, par son effet succion, viendra détoxifier et désengorger l’organe de ces substances nocives et éléments présents en excès devenus toxiques pour le corps. On nomme cette technique les ventouses humides ou Hijama. Je reviendrai sur le sujet sûrement au court d’un prochain article…

En attendant, si vous souhaitez revivre cette belle pratique thérapeutique qu’utilisaient déjà nos aïeux, je vous propose une initiation offerte en vidéos ou j’explique et vous montre comment utiliser ces fameuses ventouses.

Initiation aux ventouses / Cupping therapy: Vos vidéos vous attendent par ici…

N’hésitez pas à commenter, à poser vos questions et à partager cet article s’il vous a plu.

En attendant, prenez soin de vous.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Formation pour les parents - Au bonheur d'éduquer - Parentalité Positive
Cliquez-ici
close-image

Concours - 300€ à gagner ! 

Gagnez un ergobaby et un domo ! Selection et tirage par mail ! Valeur 300€ 
S'INSCRIRE
close-link