Leur apprendre à réparer plutôt que sanctionner

Avec deux petits garçons en bas âge (4 ans et demi et 2 ans et demi), je vous avoue que ça remue beaucoup ! Les explorations vont bon train et souvent les petites catastrophes s’enchaînent. Alors si je peux rester bienveillante en début de matinée, il est vrai qu’à la fin de la journée ma patience étant bien entamée j’ai du mal à rester zen … C’est ce qui s’est passé hier avec mon fils de deux ans et demi, une de ses “bêtises” de trop qui a bien faillit me faire partir dans les tours !

La goutte d’eau qui fait déborder le vase

Après une journée assez éprouvante psychologiquement et beaucoup de fatigue physique due à la grossesse, je suis assez sur les nerfs. Mon loulou de deux ans et demi me demande les Playmaïs pour jouer sur le canapé. Je lui donne la boîte et lui dit de ne pas trop en sortir à la fois, évidemment il a comme vous le devinez pris la boîte et l’a retournée ; car, quel plaisir de voir tous ces petits grains de couleurs s’éparpiller sur le sol !!!

Tempérer ma réaction et proposer une solution de réparation

Ma toute première pensée a été “Ahhhhhhh !!!!! Mais noooon !!!! C’est pas possible !!!!! Purée je vais péter un plomb !!!” Je me suis sentie devenir rouge de colère, j’ai analysé ce qui se passait en moi (colère, envie de lui hurler dessus, de l’éloigner physiquement …) et j’ai soufflé un gros coup avant de me calmer un peu.

Parce que l’envoyer dans sa chambre en hurlant ne lui aurait pas permis de saisir le pourquoi de ma colère, cela aurait fermé le dialogue et n’aurait pas permis de résoudre les choses avec bienveillance. J’ai alors décidé de lui faire réparer sa “bêtise” en lui expliquant pourquoi cela me fâchait.

Je me suis accroupie à sa hauteur et lui ai dit “Ezio, maman prend du temps pour ranger la maison, il commence à être tard et je suis fatiguée. Comme tu n’as pas respecté ma consigne (prendre seulement quelques Playmaïs), je vais te donner une solution pour réparer. Vas chercher la balayette s’il te plaît”.

Il a tout de suite saisi ce que j’attendais de lui et a commencé à ramasser ce qu’il pouvait. J’ai pris le balai et fait des tas pour lui faciliter la tâche parce qu’il y avait beaucoup de grains éparpillés. Ensuite la boîte a été rangée en hauteur et j’ai félicité mon loulou d’avoir réparé.

Quels bénéfices pour lui ? Pour moi ?

Dans un premier temps il faut avouer que cela prend plus de temps de faire réparer à l’enfant car il est plus rapide de l’envoyer ailleurs et de le faire soi même en pestant. Mais cela nous laisse enfermé(e)s dans une colère contre lui et n’est clairement pas bienveillant à son égard, ni au notre. Faire réparer l’enfant lui donne la possibilité de se sentir utile, de se faire pardonner et surtout de se responsabiliser !

Par exemple, mon grand peut désormais résonner tout seul et trouver des solutions, je n’ai plus qu’à dire “Ethan, qu’est-ce que tu pourrais faire pour réparer ?” et il me propose de lui même ses idées.

Cela permet de ne pas entrer dans un conflit sans fin car les émotions négatives étant exprimées, déjà, nous nous sentons plus serein(e)s pour gérer l’enfant. De le voir aider à son niveau permet de reprendre un peu son calme et de voir que souvent ils ne font pas exprès de nous fâcher.

Une solution gagnant-gagnant en quelque sorte ce qui est beaucoup plus reposant pour tout le monde ! Alors on souffle un grand coup et on aide nos enfants à réparer plutôt que de le faire à leur place en pestant contre leurs maladresses ou leurs curiosités d’enfants ;)

Étiquettes : , , ,

Related Posts

by

Maman végétalienne de 30 ans… Trois petits bout de chou qui rayonnent autour de nous :) Amoureuse de la nature et de l’aventure en famille… Maternante, allaitante et sur le chemin parfois difficile de la bienveillance ;)
Nous faisons l’école à la maison, vous pouvez me suivre ici (voir les carrés juste en dessous ;) instagram et facebook)

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

montessori
0 shares
S'inscrire à la newsletter (Formation Montessori, Parentalité positive et nos bon plans ...)
S'inscrire
Dejà 50 000 incrits