Une procédure révolutionnaire permettra aux femmes qui ont survécu à un cancer une chance de tomber enceinte

Une procédure révolutionnaire permettra aux femmes qui ont survécu à un cancer une chance de tomber enceinte

— Une procédure innovante permettra aux femmes dont les ovaires ont été endommagés par la chimiothérapie de tomber enceinte.

Dr George Kofinas, spécialiste de la fertilité à New York a soumis un plan au département de la santé de l’état pour ouvrir un centre de chirurgie de reproduction qui se spécialisera dans la récolte d’ovaires et de transplantation de tissus, selon le New York Post.

La procédure – similaire à une greffe de peau – consiste à stocker et congeler une partie de tissu ovarien contenant des oeufs avant le début de la chimiothérapie. Quand une femme a récupéré de ce lourd traitement et est exempte de cancer, le tissu est réinjecté. Sa fonction de reproduction est rétablie et elle ne sera pas obligée de subir une fécondation in vitro (FIV) ou un don d’ovules, selon le médecin lanceur du projet.

« Nous avons un nombre toujours croissant de survivantes du cancer qui viennent à nous, mais leurs ovaires ont été complètement détruits par la chimiothérapie et d’autres types de traitement, et nous ne pouvons pas les aider à moins d’utiliser des ovules de donneuses ».

De nombreux médecins recommandent aux femmes de ne pas tomber enceintes dans les six premiers mois après avoir terminé la chimiothérapie, car au cours de cette période les oeufs endommagés quittent le corps.

D’autres médecins suggèrent d’attendre entre deux à cinq ans avant d’essayer d’avoir un bébé dans le cas où cancer revient. 

Mais le docteur Kofinas affirme que cette procédure inhabituelle permettra aux femmes de ne pas avoir à attendre aussi longtemps avant d’essayer de concevoir.

Le seul endroit aux États-Unis où la procédure a été testée et réalisée est le Centre Infertilité de Saint-Louis dans le Missouri. Dr Sherman Silber, chef du centre affirme que le taux de réussite, menant à un bébé vivant est de 75%.

Dr Kofinas prévoit d’avoir un laboratoire adjacent à la salle d’opération pour préserver immédiatement le tissu ovarien.

Étiquettes : , , ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill
Previous Post Next Post
67 shares