Chargement...
  • Maternage

    Une seule et unique vision du portage ?

    Cela fait un moment que j’avais envie d’aborder une certaine question dans le thème du portage, mais je n’avais pas les mots pour me faire comprendre, je soulève un point qui fait bien souvent polémique. Je voudrais parler du portage avec un grand P – c’est-à-dire sans codes, le portage universel. Celui qui se pratique instinctivement, avec amour et bienfaits, celui qui nous permet de rassurer nos enfants et bébés, celui qui nous anime.

    Il est vrai qu’en tant que monitrice de portage je transmets une certaine façon de porter, avec des conseils sur la sécurité (qui sont importantes, certes) des nouages techniques, on voit différents moyens de portage (je parle aussi des moyens de portage à travers le monde), mais nous n’avons pas créé “le portage”, on se l’est réapproprié. Le portage, lui, a toujours existé et des populations ont continué de le pratiquer.

    Ce qui aujourd’hui me mène à une réflexion.. Si certes la sécurité est importante – et je ne renie pas le fait que les ateliers peuvent être importants – je trouve que l’on a tendance à penser que nous avons raison, que nous sommes « le portage », faisant même preuve parfois d’orgueil à l’égard des personnes pour qui le portage est une affaire de famille depuis des générations. Je ne critique pas le fait que l’on se soit réapproprié le portage en y ajoutant certains codes.

    Ayant perdu cette pratique dans nos pays, beaucoup de parents ont besoin d’une personne pour leur apprendre, expliquer. Ce rôle de transmission que nous avons permet de démocratiser le portage et à en parler de plus en plus, toutefois, nous ne détenons pas la vérité. Dans beaucoup de pays, loin de nos écharpes, préformés et j’en passe, les gens portent instinctivement; avec savoir et selon ce qu’ils possèdent. Alors personnellement, je n’arrive pas à porter avec un simple tissu parce que j’ai un dos capricieux et que je n’en ai pas l’habitude, mais doit-on pour autant dénigrer cette façon de faire ?

    Au final, peut-on porter avec tout ? Oui, bien sûr que l’on peut porter avec tout, sachant que les populations qui pratiquent le portage connaissent et savent au final quels tissus prendre. Je pense qu’ici il est important effectivement d’avoir ajouté certains codes, notamment sur la sécurité (j’ai une fois aidé une maman dont le bébé tombait du tissu qu’elle avait choisi pour le porter) car nous ne savons plus faire, mais il est important de se pencher sur la culture du portage au sens large, garder un esprit ouvert, faire confiance aux parents aussi qui ont leur instinct et ne pas les infantiliser.

    Le portage est ancestral, nous ne l’avons pas créé, chacun porte selon sa culture, ses moyens et nous ne détenons pas la vérité absolue sur le portage. J’aime le portage avec un grand P pour ce qu’il nous offre comme lien avec mes enfants, les bienfaits qu’ils procurent. Alors oui dans mes ateliers je transmets, mais je n’impose pas, il y a des choses qui oui me semblent mieux que d’autres, la physiologie dans le portage, oui me semble importante et essentielle. Mais le parent sait aussi ce qu’il y a de mieux pour son enfant. De même que les personnes pratiquant le portage depuis des siècles, savent faire.

    Chaque culture a sa façon de faire, son moyen de portage qui lui est propre, l’essentiel du portage n’est pas dans le moyen de portage, mais dans ce qu’il procure et dans les raisons de pourquoi nous le faisons.

  • Notre sélection