Quand un enfant rejette son parent…

Quand un enfant rejette son parent…

Quand un enfant rejette son parent…

Ça a commencé quand il a eu environ deux ans… une phrase lancée comme une bombe dans son cœur de papa : « Non pas toi!!! Maman !!!! » et cela a annoncé le commencement de 18 long mois de rejet pour mon mari.

Au début on passe outre, on se dit que c’est un passage, le début de l’œdipe… mais au fil du temps et des rejets on commence à sentir de la tension montée autant que de la tristesse. Sans arrêt en train de rejeter son papa, refusant les câlins, hurlant pour les bisous, refusant de lui dire bonjour, de l’écouter ou même d’aller en balade avec lui.

Et pourtant dès que mon mari s’absentait mon fils demandait: « Maman, où il est papa ? « . Mais malgré tout mon mari a essayé de s’occuper de lui, essuyant les crises et les coups quelquefois. Jusqu’à la phrase de trop, jusqu’au déclenchement de la colère et des larmes de son papa. Dès lors mon homme a baissé les bras et ne s’est plus impliqué dans la création d’un nouveau départ pour leur relation.

Et puis le déclic…

Il a suffit d’une activité ensemble pour tout débloquer. Papa le bricoleur qui propose à son garçon de faire de la bricole avec lui. Et les voilà repartis comme avant ! Mon grand qui recommence à donner la main à papa, qui lui fait des câlins et des bisous. Qui l’attend pour le séchage après la douche,qui recrée le lien.

Quel bonheur de les voir de nouveau complices ! Un soulagement pour mon cœur de maman!!! Il aura fallu beaucoup de patience, d’amour et de compréhension à mon cher amour pour tenir le cap si longtemps. Alors ne désespérez pas si cela vous arrive.

Les clés sont toute proches quelquefois, il suffit de les attendre. Une activité partagée, des sorties père-fils, une discussion à bâton rompu quelquefois. Mais si cela se poursuit, il faut peut-être essayer de revoir le fonctionnement de la famille: quelquefois quand l’un des deux parents est beaucoup plus autoritaire et dur que l’autre, l’enfant peut le rejeter pour cela, un papa ou une maman très souvent absent(e) peut aussi en être la cause, mais quelque fois une consultation chez un professionnel pour le parent ou pour l’enfant peut permette de mettre des mots sur un problème plus profond.

En tous les cas il faut soutenir le parent rejeté, que cela soit le papa ou la maman, car c’est une épreuve terrible pour un parent de ne pas se sentir aimé même si évidemment nos enfants nous aiment même quand ils nous rejettent. Pas facile à vivre mais cela prend fin un jour alors tenez bon…

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour, je m’identifie pleinement (et malheureusement) avec le papa. Avec mon fils le rejet est total…il va bientôt avoir trois ans.
    Je suis à bout de ne pas pouvoir lui porter des gestes de tendresse ni même lui parler.
    Pourriez-vous me conseiller un spécialiste (quel est le nom de ce type de spécialiste? Un pédopsychiatre?) dans la région lilloise?
    Merci, votre article m’a donné de l’espoir

  2. Je vis la même chose et je suis sa maman. Des fois j’ai juste envie de jeter l’éponge ! Je n’ai plus envie d’aboir dnenfant car je ne le vois pas vivre cel avec 2 enfants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.