Connect with us

Allaitement

Petit tracas de l’allaitement : muguet ou candidose mammaire

Published

on

Petit tracas de l’allaitement : muguet ou candidose mammaire

Oui je sais, vous allez me dire « petit tracas, petit tracas… il faut ne pas l’avoir vécu pour appeler ça comme ça » mais j’avais déjà commencé une série d’articles portant sur les tracas de l’allaitement et donc impossible de passer à côté.

Je commence tout juste à sortir du tunnel de la candidose mammaire et il était évident pour moi d’écrire un article sur le sujet car comme on le sait il y a un problème énorme, c’est le manque d’informations sur l’allaitement qui conduit, malheureusement à des échecs. Il faut savoir qu’une candidose mammaire non traitée ou diagnostiquée tardivement peut vite devenir une fatalité et compromettre l’allaitement de la maman car elle est accompagnée d’une douleur aigue.

Tout d’abord, qu’est-ce que la candidose mammaire?

La candidose est provoquée par un champignon appelé candida albicans. Cette levure est présente naturellement dans notre corps (bouche, peau et tube digestif), mais il arrive que des facteurs extérieurs comme une faiblesse du système immunitaire entraînent sa prolifération causant une infection appelée candidose. Il faut savoir que ce germe raffole de la chaleur, de l’humidité et de l’obscurité. Cette candidose buccale (ou muguet) ce retrouve alors facilement chez les nourrissons car leur système immunitaire est encore immature. Cette mycose est bénigne chez l’enfant, mais il peut partir se nicher dans les canaux lactifères de la maman.

Les symptômes

  • Une vive douleur au niveau des mamelons, puis le long des canaux lactifères quand la mycose progresse à l’intérieur.
  • La douleur ressemble à des élancements, des types de brûlure, même des petites aiguilles enfoncées dans le sein.
  • La douleur est présente tout le long de la tétée et persistent entre les tétées. Le contact des vêtements peut être même très difficile à supporter. Certaines femmes ressentent la douleur plus intensément à la fin de tétée, ou lors des montées de lait, mais personnellement c’était surtout au tout début où c’était le plus difficilement supportable.
  • On peut remarquer que les mamelons peuvent être rose vif, peler, luisant, démanger ou avoir un aspect tout à fait normal.
  • Classiquement le bébé allaité a une candidose buccale (muguet)

Néanmoins, il faut savoir qu’il est tout à fait possible de n’avoir aucun symptôme de cette liste, le seul présent sera la douleur vive décrite par la maman. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un seul sein peut être contaminé.

Traitements

Important : la mère et l’enfant devront être soignés simultanément, au risque que l’un contamine l’autre et ainsi de suite. Le traitement devra être pris sur la même période de temps. Le traitement sera long car une fois que la mycose s’est installée il peut être difficile de l’en déloger. Les spécialistes recommandent de poursuivre le traitement jusqu’à 2 semaines après la disparition des symptômes.

→ Solution aqueuse à 1% de violet de gentiane : c’est un produit spécifique au candidose, vraiment efficace et peu coûteux, il est facilement trouvable en pharmacie. C’est un produit très salissant et qui tacheront vos vêtements durablement donc il faudra prévoir des vêtements auxquels vous ne tenez pas beaucoup (désolée!). Le traitement sera à faire 1 fois par jour, juste avant une tétée, durant 3 à 4 jours selon le Dr Jack Newman. Il faudra vous munir d’un coton tige, le trempez dans la solution et le faire téter quelques secondes à votre bébé, ensuite vous pourrez badigeonner vos mamelons avec le violet de gentiane.

→ Si les douleurs ce sont atténuées, mais sont toujours présentes, il faudra poursuivre le traitement au violet de gentiane encore 1 à 3 jours en ajoutant l’application d’antifongique local. Si les douleurs persistent, il faudra sans doute refaire u diagnostique car le problème n’est probablement pas une candidose.

→ Mycolog : cette pommade fait partie des antifongiques locaux elle sera utilisée par la mère et par l’enfant. Elle sera sans doute à appliquer après chaque tétée.

→ Traitement général : si la candidose est sévère ou le traitement local inefficace, un traitement général sera nécessaire. Par exemple, fluconazole (Triflucan®) prescrit par les professionnels de santé.

Quelques mesures à prendre pour éviter une re-contamination

  • Comme je le disais un peu plus haut, le germe raffole de l’humidité, pour éviter toute macération il faudra impérativement éviter les coussinets ou les coupelles et changer assez souvent de soutien-gorge.
  • Tout le matériel qui vient en contact du sein ou avec la bouche du bébé doit être quotidiennement stérilisé. N’oubliez pas de laver vos mains après avoir touché la zone infectée et celles de votre bébé s’il a l’habitude de mettre ses mains à la bouche.
  • Lavez vos vêtements à l’eau chaude.
  • Congeler votre lait ne tuera pas la mycose, mais vous pouvez tout à fait le donner à votre bébé il n’y a aucun risque de « réinfection ».

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
4 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES

Inscription à la webformation montessori jusqu'à dimanche
Cliquez-ici
close-image

NOS BONS PLANS

Recevez nos bons plans par mail! 100% FAMILLE & BEBE !
S'INSCRIRE
close-link