Connect with us

Et si on changeait de regard sur l’enfant ? | Catherine Gueguen

Published

on

Et si on changeait de regard sur l'enfant ? | Catherine Gueguen

Et si on changeait de regard sur l’enfant ? | Catherine Gueguen

Comprendre le cerveau et le comportement de son enfant
Comment changer notre façon d’être avec les enfants ?

Catherine Gueguen nous éclaircit sur la nature du lien entre intellect, émotion et le développement du cerveau. Elle nous explique qu’une éducation empathique, bienveillante, soutenante permet à l’enfant de s’épanouir dans sa vie affective, relationnelle et dans sa vie intellectuelle.

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bons Plans

Avis sur le coffret Comme Avant, des produits artisanaux

Published

on

En collaboration avec Comme Avant

Il y a quelques jours, j’ai reçu à la maison un coffret de la marque Comme Avant. Jusqu’à maintenant, je m’étais déjà arrêtée plusieurs fois sur leur boutique et rêvais de tester quelques produits de la gamme. Je suis une grande adepte des produits naturels et artisanaux, mais j’ai aussi été très déçue par d’autres marques. Ne les cherchez pas sur mon site, si je n’aime pas, je n’en parle pas. Encore dernièrement, un savon qui aggravait mon eczéma et le shampoing solide qui aggravait le psoriasis de Nicolas. La marque m’a donc permis de tester le coffret cadeaux « Comme Avant » qu’elle propose afin de me faire un avis.

Je l’ai testé durant plusieurs jours et je vous dis tout sur comme avant !

Avant ça, qui se cache derrière Comme Avant ?

C’est avant tout une société familiale, une équipe à taille humaine : deux sœurs, leurs compagnons et un frère.

Lorsque Sophie et Nil ont attendu leur premier enfant, ils ont cherché à mieux s’alimenter, à réduire la présence de perturbateurs endocriniens dans leur environnement et dans celle de leur enfant. A la naissance de Nael, ils ont essayé divers produits BIO, mais malheureusement ceux-ci causaient malgré tout de l’eczéma et des irritations à leur bout de chou, alors ils ont fabriqué leur propre savon, sans composants douteux et fiable !

Poussés par leur entourage, Comme Avant est né. Des produits sains et simples pour tous types de peau, fabriqués de façon artisanale à Marseille, en famille, mais surtout à partir de matières premières bio. L’envie de faire « comme avant », sans pour autant vivre dans le passé.

J’ai testé … le coffret cadeau Comme Avant

Qu’est-ce qui se cache dans ce joli petit pochon en coton bio ?

  • 3 Savons Naturels à l’Huile d’Olive
  • 1 Dentifrice Naturel Mentholé en poudre au Siwak
  • 100g de Copeaux de Savon Naturel à l’Huile d’Olive
  • 1 Crème Naturelle Solide au beurre de Karité
  • 1 Déodorant Naturel en poudre aux Racines d’Iris de Florence
  • 1 dépliant de présentation et notice d’explication des produits

Dans une démarche écologique, on ne trouve ni facture ni bon de livraison dans son colis. L’ensemble des éléments d’emballage sont tous recyclables ou biodégradables.

Savon naturel à l’huile d’olive

Ce savon naturel avec un corps gras 100% huile d’olive est fabriqué par saponification à froid et convient à tous les types de peaux, mêmes les plus sensibles (bébé, enfant, peau atopique,…). Il ne contient AUCUNE huile de palme et il est entièrement biodégradable.

Comme dit plus haut, j’avais un problème d’eczéma et ce même avec des savons naturels, encore un dernièrement qui était juste une horreur ! Ça fait plusieurs jours que j’utilise le savon Comme Avant, je n’ai pas vu mon eczéma s’aggraver, la peau tirailler, gratter. C’est un savon doux, hydratant que j’utilise même avec les enfants. On en est tous vraiment très satisfaits !

Petit plus, on peut l’utiliser pour laver ses cheveux, mais aussi pour l’entretien de la maison : lessive, vaisselle, sol… Comment aller vers une démarche zéro déchet et faire des économies.

Dentifrice naturel mentholé en poudre de siwak

Ce dentifrice nature est fabriqué à partir de siwak, utilisé comme brosse à dents depuis des millénaires. Le siwak est très doux,  il protège vos gencives et n’agresse pas l’émail de vos dents tout en vous offrant une haleine fraîche au menthol. Il est entièrement naturel, sans fluor ni produits de synthèse !

Je connaissais déjà très bien le siwak, mais sous forme de bâtonnet qui est une belle alternative naturelle à la brosse à dents en plastique mais aussi pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Ça a été une grande découverte de l’utiliser sous cette forme poudreuse, mais vraiment j’ai beaucoup apprécié, surtout le petit goût mentholé en petite touche. Le siwak m’a prouvé son efficacité il y a déjà bien longtemps, et ça me le reconfirme.

Par contre, il est à évité si vous êtes enceinte et/ou allaitante.

100g de copeaux de savon naturel à l’huile d’olive

Le savon artisanal Comme Avant est sous forme de copeaux, ce qui nous permet de faire nos propres créations avec une base naturelle, fiable, écologique. Le petit livret qui accompagne le coffret propose plusieurs recettes dont une pour faire sa propre lessive. Je parle de celle-là car c’est vraiment ce qui me trotte en tête depuis pas mal de temps, faire ma propre lessive. Vous pouvez aussi faire votre propre produit vaisselle ou encore un savon liquide pour la cuisine.

Je trouve cela vraiment génial, car pas toujours facile de trouver une bonne matière première pour se lancer. J’ai hâte de faire ce premier pas en matière de fait maison et zéro déchet !

Crème naturelle solide au beurre de karité

Cette crème solide est réalisée à partir de beurre de karité et d’huile d’olive. Elle est hydratante et réparatrice, idéale pour toutes les peaux : sèche, grasse, normale. Elle est totalement naturelle, sans paraben, sans alcool ni silicone, pas de micro-billes! C’est une crème universelle, c’est-à-dire qui peut s’utiliser aussi bien sur les mains, que sur les lèvres, cheveux et même en boule de bain.

Encore une fois je reviens à mon eczéma, mais voilà, j’ai utilisé plein de crèmes différentes pour me soulager, etc… mais rien n’en venait à bout ou au moins pire, ça n’empirait pas. En voyant cette crème, je me suis dit : tiens, essayons ! J’y crois moyen, mais essayons ! Depuis deux jours, mon eczéma a pratiquement disparu ! Du coup, je la garde bien précieusement car elle est vraiment top.

Déodorant naturel en poudre aux racines d’iris de Florence

Ce déodorant naturel est fabriqué à base de poudre de racines d’iris de Florence, qui est hydratant et absorbant, idéal pour réguler sa transpiration et limiter les odeurs. Il est 100% naturel, il ne contient pas de paraben, d’alcool ou de sel d’aluminium. Une fois le déodorant terminé, on peut acheter une recharge ou tester une nouvelle recette de déodorant naturel.

En toute franchise, je suis une habituée des déodorants industriels en aérosols, le truc bien chimique, qui embaume toute la maison de parfum, donc ça a été un grand changement, et en bien ! Je ne vous cache pas que le premier jour je me suis dit : « Non, je vais arrêter j’ai cette impression de transpirer plus et d’avoir une mauvaise odeur ». Et puis grâce aux informations mises à disposition par Comme Avant, j’ai pu lire que cette sensation était totalement normale ! Je crois que c’est important et qu’il faut le dire  pour éviter de vite abandonner. Un déodorant naturel n’a rien a voir avec un déodorant industriel, ce changement va demander à votre corps de se réguler. En quelques jours c’est fait, le corps a juste besoin de comprendre ce changement et il va réguler votre transpiration et odeur.

Pour conclure ?

Je dirais que c’est vraiment une très belle découverte. Des produits de qualité qui m’ont vraiment beaucoup plu et satisfaite. L’idée de ce coffret peut être une excellente idée de cadeau à offrir, c’est original et on initie ses amis, sa famille à des cosmétiques naturels, artisanaux, bon pour la santé, bon pour la planète.

Retrouvez Comme Avant :

Sur Facebook

Sur Instagram

Continue Reading

Parentalité positive

Comment enseigner aux enfants les émotions ? (+39 outils)

Published

on

Les preuves suggèrent que de nombreuses émotions telles que la colère, la jalousie ou l’anxiété sont difficiles à gérer pour les enfants. Le «mauvais comportement» et le «fait d’agir» chez les enfants sont souvent l’expression de leur incapacité à gérer les émotions fortes de façon appropriée. Ce comportement peut cacher des sentiments tels que la culpabilité, la blessure ou l’embarras.

La manifestation physique de la colère et de l’anxiété chez les enfants est également fréquente. Il n’est pas rare que les enfants parlent de maux de tête ou de maux de ventre chaque matin quand il est temps d’aller à l’école (mais jamais le week-end!).

Les études de Gottman sur l’intelligence émotionnelle ont montré que les enfants qui ont appris sur les émotions sont mieux en mesure d’adopter des stratégies pour éliminer les stimuli dérangeants. Par exemple, les enfants émotionnellement intelligents sont plus susceptibles de savoir quand se retirer de situations désagréables, ou les activités à entreprendre pour calmer leurs sentiments de colère.

Outils pour enseigner aux enfants les émotions

Idées quotidiennes

  • Faites des visages d’émotion différentes et demandez aux enfants de deviner ce que vous ressentez.
  • Tout au long de la journée, aidez les enfants à apprendre à étiqueter leurs propres émotions et quoi faire pour se sentir mieux.
  • En lisant des histoires aux enfants, demandez aux enfants de deviner comment les personnages de l’histoire se sentent. Posez des questions comme « Pouvez-vous dire comment le personnage se sent ? Pouvez-vous faire un visage qui montre ce sentiment? « 
  • Pendant l’heure du repas, parlez aux enfants d’une situation qui vous fait ressentir une émotion particulière (par exemple, heureux, triste, frustré, en colère, jaloux, etc.). Ensuite, demandez aux enfants de partager les choses qui leur font ressentir la même émotion.
  • Utilisez des marionnettes pour jouer différentes situations (par exemple, une marionnette prend un jouet d’une autre marionnette); demandez aux enfants quelle (s) émotion (s) les marionnettes peuvent ressentir (demandez-leur de choisir parmi des images d’enfants faisant des émotions différentes). Après avoir étiqueté les émotions, demandez aux enfants de pratiquer l’émotion avec leurs propres visages.
  • Jouez à un jeu d’émotion à l’extérieur. Sonnez une cloche et demandez à tout le monde de marcher autour du terrain de jeu comme s’ils étaient tristes. Sonnez de nouveau la cloche et faites marcher les enfants comme s’ils étaient excités. Répétez l’activité jusqu’à ce que vous ayez pratiqué plusieurs émotions.
  • Chanter une chanson Hello Song pour commencer la journée. Commencez par « Bonjour, Bonjour, Bonjour et comment allez-vous? Je vais bien, je vais bien, et j’espère que vous aussi. » Pour connaître l’air de la chanson, cliquez ici. Chantez la chanson avec cette émotion dans vos expressions, votre voix et vos actions.
  • Dans tout livre de contes que vous lisez, demandez aux enfants d’identifier comment les personnages se sentent. Ils ne doivent pas être des « livres d’émotion ». Même des histoires familières comme Boucles d’or et les trois ours ont beaucoup d’occasions de parler d’émotions (déçues qu’elles doivent attendre que la bouillie refroidisse, curieux de savoir à quoi ressemblent les lits, surprises de voir des Boucles d’Or, effrayées de voir les ours …) .
  • Encouragez fréquemment les enfants à regarder leurs visages et à réfléchir à ce qu’ils ressentent. Cela devrait arriver non seulement quand les enfants expriment des émotions comme la tristesse ou la colère, mais aussi la joie, etc. « Alice, regarde le visage de ton ami Quentin, il est si heureux que tu lui aies donné de la pâte à modeler! » Partagez vos propres émotions. Au moment des repas, parlez de quelque chose qui s’est passé dans votre vie et qui vous a rendu frustré, triste, heureux ou effrayé. Parlez de ce que vous avez fait pour vous sentir mieux. « J’étais au magasin hier et quelqu’un s’est mis en ligne devant moi! J’étais tellement frustré … avez-vous déjà ressenti cela? »
  • Jouer à un jeu de devinettes émotion. Prenez un morceau de papier ou une petite couverture et tenez-le devant votre visage. Abaissez-le lentement pour révéler votre visage montrant une émotion. Les enfants devinent l’émotion que vous ressentez, puis montrent leur visage avec cette même émotion. Ensuite, parlez de ce qui pourrait vous faire ressentir de cette façon.
  • Quand les enfants arrivent pour la journée, demandez-leur de dire ce qu’ils ressentent. Demandez au reste de la classe les moyens appropriés pour répondre à leurs sentiments. Par exemple, si un enfant dit qu’il est timide, un ami pourrait tenir sa main pendant un cercle.
  • Pendant la lecture des livres, les enfants lèvent la main quand ils peuvent dire comment les personnages se sentent. Demandez-leur ensuite d’exprimer ces sentiments ou de faire des grimaces qui correspondent aux sentiments lorsque vous lisez le livre. Par exemple, peut-être que la mère dans l’histoire se sent frustrée, tous les enfants peuvent faire des grimaces jusqu’à ce qu’elle éclaircisse son humeur et qu’elle soit heureuse, puis ils changent aussi de visage. C’est une activité soignée parce que nous le faisons naturellement avec le froissement des sourcils et des rires. Si vous faites faire cela tous les jours par les enfants, cela deviendra de plus en plus naturel.
  • À la fin de la journée, organisez une séance de débriefing lorsque chaque enfant arrive à exprimer une émotion qu’il a eu pendant la journée. Donnez-leur une phrase incitée à travailler avec comme « Aujourd’hui, je me sentais ________ quand ________ est arrivé. » Lorsque les enfants montent dans l’autobus ou dans les voitures avec leurs parents, encouragez-les à dire leur peine émotionnelle, ce qui, espérons-le, encouragera la discussion sur le chemin du retour. Donner à l’enfant une image d’un visage de sentiment pour les aider à se souvenir.
  • Faire un visage excité et expliquer aux enfants les traits du visage qui indiqueraient que vous êtes excité. Demandez aux enfants de faire un visage excité après avoir modélisé l’expression.
  • Au déjeuner, dites aux enfants quel est votre plat préféré et pourquoi. Ils leur demandent quel est leur plat préféré et pourquoi.
  • Visages de miroir: Demandez aux enfants de s’aligner en paires qui se font face. Un enfant prétend qu’il regarde dans le miroir et fait un visage d’émotion. L’autre enfant agit comme le reflet et copie l’émotion avec son propre visage.
  • Inclure des mots d’émotion dans votre discussion des lettres et des sons de la lettre. Par exemple: Quels mots d’émotion commencent par / s /?
  • Regardez dans le miroir ensemble. Aidez l’enfant à se décrire et à vous décrire.
  • Appelez les émotions et demandez aux enfants de vous montrer l’émotion. Adaptez des chansons comme «Si vous êtes heureux et vous le savez» pour inclure une variété d’émotions – étonnées, fatiguées, timides, en colère – pour aider les enfants à pratiquer les visages et le vocabulaire.
  • Lorsque vous discutez de nouvelles saisons, discutez de certaines choses qui se produisent au cours de cette saison particulière et qui font que les enfants se sentent d’une certaine façon. Par exemple, «L’été me rend excité parce qu’il fait chaud dehors et que je vais aller à la piscine, mais l’été me rend aussi triste parce que mes amis me manquent pendant l’été.
  • À l’art: les enfants dessinent des visages et étiquettent les émotions des gens
  • Dites aux enfants de choisir un sentiment de bonheur, de folie, de tristesse, de surprise, etc. et laissez les enfants dessiner l’image d’un moment qu’ils ont ressenti de cette façon.
  • Utilisez différentes couleurs pour différents sentiments: par exemple, rouge pour un sentiment de colère, laissez les enfants dessiner quelque chose qui les mettent en colère. Vous pouvez vous appuyer du livre « La couleur des émotions »
  • Faites des visages d’émotion différentes et demandez aux enfants de deviner ce que vous ressentez.
  • Écoutez différents types de musique pendant la musique et le mouvement. Parlez du genre de choses que la musique leur rappelle ou de ce qu’elles ressentent.

Idées hebdomadaires

  • Pendant un jeu sensoriel (p. Ex., Sable, crème à raser), demandez aux enfants de dessiner ce à quoi ressemble un visage heureux, triste, frustré, etc.
  • Les enfants peuvent fabriquer leurs propres marionnettes à partir de sacs en papier, créant des visages d’émotion différents sur chaque marionnette. Les marionnettes peuvent être utilisées lors d’un jeu dramatique ou lors d’une activité en cercle pour parler de différentes émotions ou les exprimer.
  • Dessinez ou prenez des photos de visages heureux et tristes; laissez les enfants correspondre ou trier les visages
  • Pendant l’art, faites des assiettes en papier. Utilisez une peinture de ton chair et beaucoup de matériaux de collage afin que les enfants puissent créer différents visages. Accrochez tous les visages émotionnels que les enfants font sur le mur et associez-les à de vraies photographies des enfants de votre classe exprimant les mêmes émotions.
  • Créez à partir d’assiettes en carton, des masques avec différentes expressions. Assurez-vous d’avoir un miroir là-bas afin que les enfants puissent voir à quoi ils ressemblent!
  • Prenez des photos des enfants qui font des visages émotionnels différents et créez des affiches différentes pour chaque émotion.
  • Prenez des photos des enfants faisant un visage d’émotion (laissez-les choisir) et faites un livre d’école amusant. Chaque page a une photo d’enfant avec la moitié supérieure du visage couverte par un rabat en papier. Le texte dit: « Qui est ce garçon effrayé? » Sous le rabat, écrivez « C’est Greg! Il nous montre son visage effrayé. »
  • Pour une activité mathématique, créez des visages heureux et tristes, laissez les enfants créer des motifs avec ces visages
  • Écoutez différents types de musique tels que la musique rock, classique, etc., laissez les enfants danser sur la musique, demandez aux enfants comment la chanson a fait ressentir aux enfants
  • Laissez les enfants découper les gens du magazine en leur montrant différentes émotions, laissez les enfants les trier en fonction des émotions
  • Emotion Password: Accrocher une carte de visage d’émotion sur la confiture de la porte. Pour passer, les enfants doivent faire ce visage.
  • Jouer un jeu « Mystery Emotion ». Mettez une carte de visage d’émotion dans une enveloppe sans montrer les enfants. Agir sur cette émotion et encourager les enfants à deviner ce que cache l’émotion mystérieuse dans l’enveloppe
  • Lorsque vous mangez de petites collations comme des raisins secs, laissez les enfants disposer les raisins secs de sorte qu’ils ressemblent à des «visages émotionnels» avant de les manger. Heureux, triste, surpris sont tous des visages faciles à essayer.
  • Pendant l’art, demandez aux enfants d’utiliser de la colle pour dessiner un visage affichant une émotion particulière. Versez du sable ou des paillettes sur le dessin.
Continue Reading

Actualité

Elle se fait blacklister d’Instagram pour… une photo d’allaitement

Published

on

Il m’est difficile de me présenter sans parler de notre tribu, car c’est notre équipe qui fait de moi celle que je suis aujourd’hui !

Nous sommes une joyeuse tribu constituée deux enfants pleins de vie, d’un papa, et d’une maman créatrice dans le domaine de l’allaitement, blogueuse et youtubeuse sur le thème de l’allaitement, présidente d’une association dans la parentalité positive et le maternage proximal…​
Mes enfants, mes propres expériences d’allaitement et les cafés allaitement que j’anime, m’ont fait réfléchir à des moyens de venir en aide à plus de femmes et mères qui allaitent ou souhaitent allaiter.
Ces réflexions ont d’ailleurs donné naissance à mon instagram et mes vidéos pour informer de façon claire, juste et simple sur ce sujet qui me passionne littéralement ! Je voulais un format, instructif (je m’entoure d’ailleurs de professionnels et d’associations auxquels je peux poser toutes mes questions) mais aussi dynamique, qui parle aussi aux jeunes générations pour les sensibiliser. Apporter une image, fraiche, dynamique, humoristique de l’allaitement.

Comme je le disais ci-dessus, pour informer et soutenir au mieux les mamans, j’utilise de nombreux réseaux sociaux, j’ai plusieurs pages facebook, dont un groupe où les mamans peuvent échanger leur expérience. Mais aussi twitter ou encore Instagram ! Et c’est sur ce dernier, que j’interviens le plus depuis plusieurs mois.

J’adore, ce que j’y fais car j’ai voulu créer un instagram communautaire où chaque femme dans le besoin pourrait trouver de l’information, mais aussi que chaque maman s’y sente comme sur leurs propres instagram en repostant des photos qu’elles me confient en toute confiance, de leurs tendres moments d’allaitement, pour construire un feed commun de mam’allaitante.

Sous chaque post, j’essaie de donner des petites informations qui pourraient les aider. Je repartage des bouts d’articles de grandes associations… Je partage des citations inspirantes, mes lectures sur le sujet, mais aussi des extraits de textes comme « le code international sur le commercialisation des substitus du lait maternel »… Et encore beaucoup d’autres informations. Ce compte se veut bienveillant envers toutes les mamans et les choix qu’elles font pour mener leur voie lactée. Nous ne jugeons pas (et j’y veille), nous soutenons. Si une maman à des questions spécifiques, besoin d’un accompagnement plus soutenu mes messages privés sont toujours ouverts et je les aide au mieux de mes connaissances ou alors à trouver les ressources près de chez elle.

Mais voilà depuis quelques jours je vis des déboires avec ce réseau dit « social ».

Ça a commencé en douceur par la suppression d’une de mes photos, car semble-t-il elle n’était pas dans les critères par rapport aux règles de publication d’instagram, elle était visiblement « inappropriée ». Puis je me suis aperçu que mon compte avait été suspendu. Combien de temps ? Je ne serais le dire car je m’en suis aperçu que plus tard dans la journée.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Le lendemain je m’aperçois qu’instagram me fait subir du Shadowbanning ou blacklistage.

Cette technique consiste à rendre invisibles mes photos dans les hashtags avec lesquels on les a associés. Ce blacklistage est global et s’étend à tous les hashtags que je peux utiliser.
Si je reste visible pour un très faible pourcentage de mes abonnés seulement (moins des 10% utilisé par instagram en tant ordinaire) cela reste totalement aléatoire. Et si certains me voient un matin, ils peuvent ne plus me voir le soir… Mais surtout, je suis maintenant introuvable pour des mamans qui auraient grand besoin d’informations, de soutien dans le choix qu’elles ont fait pour elle-même, pour leur bébé et leur corps…

Avec cette technique, qui n’est d’ailleurs pas officiellement reconnu par Instagram, il ne s’attaque pas qu’à mon travail, bénévole de surcroit, mais aussi et surtout à chacune de nous toutes.

En effet, pour fournir une information claire, juste et objective à toutes les femmes, mères allaitantes ou futures allaitantes, j’utilise des illustrations de bébés nourris au sein, porté ou seulement câlinés… Mais voilà sans photos (puisque c’est le principe d’instagram), plus d’informations. Aucun relais de mes vidéos YouTube qui traitent uniquement de ce sujet, pour essayer d’apporter des informations et du soutien.

Tout cela, pour la seule photo de ma petite fille, mon bébé en train de téter et dont on ne voit même pas mon mamelon !

Cette pratique mais surtout les raisons de cette dernière sont aberrantes, quand on sait qu’il faut parfois une mobilisation générale (et je parle par expérience) pour faire disparaître des comptes parfois illégaux qui se baladent tranquilles sur instagram. Le plus révoltant c’est que je me suis moi-même mobilisée avec d’autres mamans après qu’un compte clairement pédophile, se vantait de pouvoir se servir dans les photos des enfants postés sur instagram dans sa story… Et mon compte se fait blacklister pour 3cm2 de peau ?!… Incompréhension totale.

Alors oui, les robots d’analyse n’ont pas forcément le regard d’un humain et appliquent machinalement les paramètres pour lesquels ils sont programmés. Mais une vérification humaine est possible. De plus les mamans qui se sont mobilisé autour de ce qui m’arrivait on fait le test et ont dénoncé certains comptes pour lesquels Instagram leur répondait qu’il ne voyait pas de caractères pornographiques dans la photo signalée (pose clairement suggestive d’une jeune femme ne portant que son bas de sous vêtement)…

Voilà mon histoire…

Je suis consciente de ne pas être la seule à subir ce traitement, des femmes, des mères enceintes, d’autres mamans allaitantes on subit la même chose que moi. Des photographes au travail superbe… Toutes ces personnes et moi-même sommes blacklistées pour quelques centimètres de peau représentant, de plus, des choses naturelles telles que l’allaitement, la grossesse, ou encore la maternité… Là où des choses bien plus limites, voir illégales sont présentes en toute impunité !

J’éprouve un grand sentiment d’injustice ! J’ai l’impression d’être puni pour une faute que je n’ai pas commise. Mais aussi une grande colère, non pas de ce qui m’arrive, mais de priver des femmes et leur bébé d’accéder à de l’information qui peut leur être nécessaire.

Mayane,
Apasdemoa,
Facilitatrice d’allaitement

Retrouvez Mayane :

Sur Facebook

Sur Instagram

Sur Youtube

Continue Reading
Advertisement

News