Connect with us

Parentalité positive

Différentes astuces pour ne plus crier sur ses enfants

Published

on

Quel parent ne s’est pas retrouvé au moins une fois submergé face à une situation qu’il n’arrivait plus à gérer ? Le trop-plein de la journée, des enfants excités, énervés ou encore des événements extérieurs qui s’ajoutent à notre quota patience, et là boum, place aux cris et punitions.. Disons-le franchement, une méthode qui ne fonctionne absolument pas ou alors de façon provisoire, en plus de ses effets néfastes sur le développement cérébral de l’enfant.

Est-ce qu’il ne serait pas temps de changer de méthode ? Et si je vous disais qu’il est possible d’accompagner ses enfants dans la vie sans cris ? Nous avons testé plusieurs méthodes et je vous en parle !

1- Stop, on RES-PIRE !

Quand mon fils fait des grosses crises de colère, j’essaie de me raisonner en me disant : « Est-ce qu’il comprendra mieux ce que tu lui dis en criant? » Absolument pas, et est-ce que cela l’aidera à gérer sa colère ou sa frustration ? Non plus et je risquerais certainement d’envenimer la situation et de créer beaucoup de rancœur entre nous. Malgré cela, lorsque je sens que mes limites sont bientôt atteintes, je stoppe tout. Je prends une GRANDE respiration, je sors de la pièce si nécessaire et je souffle. Je peux vous assurer que cela fait un bien fou !

2- Parler en chuchotant

Un soir, comme c’est très souvent le cas, mon fils vidait la totalité de la bibliothèque par terre (EDIT: depuis, j’ai appris à lâcher prise à ce niveau!). Mon mari me voyant à bout de nerfs a décidé de prendre la situation en main. Il est donc parti s’asseoir à coté de mon fils et lui a chuchoté : « Adam, pourquoi fais-tu cela? Les livres sont soit rangés soit sortis pour être lus. » Et alors là, gros choc pour moi ! Mon fils se stoppa net et chercha à écouter ce que son père lui disait.

Cette méthode fonctionne également si votre enfant est dans une période où il crie beaucoup ! 

3- Se reconnecter à l’enfant

Quand votre enfant fait une grosse crise de colère ou beaucoup de « bêtises », vous êtes-vous déjà demandé si cela n’était pas sa façon à lui de vous faire comprendre que vous ne répondiez pas à un de ses besoins? Peut-être est-ce là une façon maladroite d’attirer votre attention et vous dire : « Hé ho, je suis là ! » Mettez-vous à son niveau et proposez-lui un gros câlin. Un moyen efficace de se reconnecter à votre enfant et remplir vos deux réservoirs. L’ocytocine est miraculeuse !

Lire: Et si nous prenions 5 minutes de tendresse chaque matin?

4- Essayer de comprendre l’enfant

Je pense que parfois la situation dérape car tout simplement nous ne comprenons pas notre enfant, pourquoi est-ce qu’il se met dans un état aussi explosif. Mais certaines questions peuvent parfois nous aider à y voir plus clair et ainsi réussir à désamorcer la situation :

« Est-ce qu’il a assez dormi aujourd’hui? » « Est-ce qu’il n’a pas vécu une situation stressante aujourd’hui qu’il a encaissée et relâche maintenant? » « Est-ce que je ne passe pas à côté d’un besoin? » Et si vous n’y arrivez pas, et cela arrive tellement de fois, alors n’hésitez pas à passer le relais !

Vous aussi vous avez vos petites astuces pour ne pas crier ? N’hésitez pas à les partager avec nous via les commentaires ! 

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
Advertisement

LES + VUES

Inscription à la webformation montessori jusqu'à dimanche
Cliquez-ici
close-image

NOS BONS PLANS

Recevez nos bons plans par mail! 100% FAMILLE & BEBE !
S'INSCRIRE
close-link