Comment faire face à la jalousie de l’aîné vis-à-vis du nouveau bébé ?

Avec l’arrivée de ma fille j’ai dû faire face à une situation que je ne connaissais pas encore, la jalousie de mon aîné. Mais alors, comment faire face à ce « problème »? Car pas facile pour mon coeur de maman de voir mon enfant mal à cause de l’arrivée de ce nouveau bébé. Je suis donc partie à la recherche de solutions afin que mon fils ne se sente pas « menacé » par l’arrivée de sa petite soeur, qu’il apprenne à partager l’attention de ses parents tout en respectant ses émotions.

Comment l’aider ?

→ Prenez du temps avec lui

Il faut du temps pour s’adapter à cette nouvelle situation, mais une chose que j’ai très vite adoptée a été de prendre du temps avec mon aîné. Quand sa petite soeur dort, j’en profite pour m’asseoir avec lui  et jouer, je lui prépare pour son goûter quelque chose qu’il aime ou encore je profite de l’heure du bain pour avoir un moment de complicité avec lui en finissant par un petit massage.

→ Rassurez le

Mon fils à seulement 14 mois, mais je suis sûr qu’il comprend tout ce que je lui dis, c’est pour cela que je ne néglige pas la discussion avec lui. Il est vraiment important de le rassurer, je lui explique donc que ce nouveau bébé ne prendra pas sa place, que maman l’aime toujours autant et autant que sa petite soeur. Que chacun à sa place au sein de la maison et qu’avec papa on ne l’oubliera pas.

→ On fait le plein de bisous et de câlins

Pour lui montrer que mon amour n’a pas changé et pour me rattraper de mon absence de quelques jours à la maternité, je me rattrape avec une grosse dose d’amour : câlins et bisous à volonté. Bien sûr je ne l’étouffe pas non plus car mon petit bout aime aussi son autonomie.

→ Laissez le tisser des liens avec ce nouvel arrivant

Pour éviter une quelconque jalousie, je lui donne accès à sa petite soeur. Mon fils avait plaisir de découvrir sa petite soeur et c’était assez drôle de le voir si étonné par de si petites mains, un si petit corps, il était fasciné. Depuis, il aime venir vers sa petite soeur pour la voir, la toucher.

→ Faites appel à votre conjoint 

Entre les tétées, les changes et les autres taches mon temps libre est devenu plutôt rare, du coup papa a pris naturellement une place plus importante afin que mon fils ne se sente jamais isolé ou rejeté.

En appliquant ses méthodes, mon aîné a totalement changé de comportement. Je ne le sens plus triste ou mal, ce qui me brisait le coeur et me faisais énormément culpabiliser. Aujourd’hui je peux dire qu’il est heureux de l’arriver de sa petite soeur. Il lui fait de gros bisous baveux et il attend avec impatience de pouvoir s’amuser avec elle en lui tendant ses jouets.

Crédit photo : oummi-materne.com

N'oubliez pas de partager l'article sur vos réseaux sociaux , Merci !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Skype
Print
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Ne part pas si vite ! Un commentaire ?

×

Panier