Qu’est-ce que la coparentalité ?

Coparentalite

La coparentalité pourrait se résumer de la manière suivante : c’est faire un enfant sans être en couple et en assumer l’éducation à deux, sans partager la vie de l’autre. Si vous êtes célibataire et souhaitez le rester, mais que vous avez un vrai désir d’enfant, le concept de coparentalité est fait pour vous !

La coparentalité ou « copa » : un peu d’histoire

Le concept de base, la famille nucléaire (père, mère et enfants), a été un peu bouleversé, parce qu’il a fallu inclure les familles monoparentales, recomposées et homoparentales. De ce fait, il est apparu une terminologie nouvelle qui fait la différence entre parent biologique, parent légal, mère porteuse ou mère pour autrui, distinguant également le beau-parent ou époux du parent légal. La coparentalité a permis d’introduire une notion novatrice : celle de parent social. On entend par là, la personne qui joue le rôle de parent sans avoir de statut biologique ou légal.

Si l'on parle peu encore de coparentalité, ce concept a été admis depuis quelques décennies maintenant, même si ce terme n’était pas utilisé. La loi de 1970 qui a fait passer l’idée de l’autorité parentale conjointe, et à ce titre, elle était déjà porteuse de cette notion. En mars 2002, la loi aborde le principe juridique d’exercice conjoint de l’autorité parentale, fondement de la coparentalité.

Le principe de la coparentalité repose sur le fait d’élever un enfant, dont les deux parents ne partagent pas le même toit, à la différence que contrairement au cas du divorce, c’est un souhait, une volonté, un choix réel. C’est une solution pour les personnes qui ne souhaitent pas faire face aux concessions et aux obligations qu’induit la vie de couple. Elle concerne également les couples homosexuels, permettant aux lesbiennes et aux gays d’accéder à leur désir d’enfant. On parle alors le plus souvent d’homoparentalité ou coparentalité homosexuelle. Il existe enfin une autre coparentalité, la copa mixte associant des homosexuels et hétérosexuels.

La coparentalité est choisie et non subie comme dans le cadre des couples qui divorcent : c’est certainement la notion la plus importante à retenir.

La coparentalité : qu’est-ce que c’est ?

Definition Coparentalite
© istock

La coparentalité, c’est permettre à de futurs parents d’élever ensemble un ou plusieurs enfants, sans pour autant qu’ils forment un couple classique. Deux personnes se rencontrent, chacune ayant sa propre histoire, un vécu différent, et qui ont toutes deux un très fort désir d’enfant, sans pour autant avoir envie de partager leur vie avec le père ou la mère.

C’est une notion qui introduit le droit et la possibilité, pour les hétérosexuels célibataires, pour les couples gays ou lesbiens, d'avoir leurs propres enfants. L’avantage pour l’enfant est qu’il sait d’où il vient, il connait ses deux parents, peut entretenir des relations suivies ou espacées, avec le parent, même s'il ne vit pas tout le temps avec lui. Il est également possible pour les deux parents de se partager la garde comme dans le cadre du divorce. La coparentalité offre un cadre humain et naturel, sans contraintes financières, légales ou administratives pesantes. Elle évite à bon nombre de femmes et aux couples homosexuels de partir l’étranger pour devenir mère ou d’avoir systématiquement recours à l’adoption. Il faut bien intégrer le fait que le coparent peut tout à fait participer à la vie de l’enfant et en assumer conjointement l’éducation. C’est une sorte d’association de parents.

Le fonctionnement de la coparentalité

Tout d’abord, il est primordial que les coparents se connaissent bien et partagent les mêmes points de vue sur ce schéma familial. Il faut vraiment une histoire d’amitié très forte et un vrai partage pour que cela puisse réellement fonctionner.

Si les deux personnes ont un désir d’enfant bien réel, mais qu’elles ne souhaitent pas vivre en couple, chacune d’elles étant souvent prête à assumer pleinement ses responsabilités et son rôle de parent, la coparentalité est alors la solution. Il se peut aussi que l’une d’elles ne s’en occupe pas ou pas tout au long de sa vie, ce n’est pas un problème si la situation est claire dès le départ et que ça a été discuté et arrêté d’un commun accord. C’est certainement la raison pour laquelle l’écoute et la connaissance de l’autre sont si importantes.

Il existe aujourd’hui des sites qui favorisent la coparentalité en mettant en relation des personnes qui ressentent un fort désir d’enfant, sans pour autant être dans une relation hétérosexuelle leur permettant de vivre leur maternité ou leur paternité pleinement. C’est le cas par exemple de Coparentalys.

A lire aussi : Qu’est-ce que la parentalité positive ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.