Elle se fait blacklister d’Instagram pour… une photo d’allaitement

Elle se fait blacklister d’Instagram pour… une photo d’allaitement

Il m’est difficile de me présenter sans parler de notre tribu, car c’est notre équipe qui fait de moi celle que je suis aujourd’hui !

Nous sommes une joyeuse tribu constituée deux enfants pleins de vie, d’un papa, et d’une maman créatrice dans le domaine de l’allaitement, blogueuse et youtubeuse sur le thème de l’allaitement, présidente d’une association dans la parentalité positive et le maternage proximal…​
Mes enfants, mes propres expériences d’allaitement et les cafés allaitement que j’anime, m’ont fait réfléchir à des moyens de venir en aide à plus de femmes et mères qui allaitent ou souhaitent allaiter.
Ces réflexions ont d’ailleurs donné naissance à mon instagram et mes vidéos pour informer de façon claire, juste et simple sur ce sujet qui me passionne littéralement ! Je voulais un format, instructif (je m’entoure d’ailleurs de professionnels et d’associations auxquels je peux poser toutes mes questions) mais aussi dynamique, qui parle aussi aux jeunes générations pour les sensibiliser. Apporter une image, fraiche, dynamique, humoristique de l’allaitement.

Comme je le disais ci-dessus, pour informer et soutenir au mieux les mamans, j’utilise de nombreux réseaux sociaux, j’ai plusieurs pages facebook, dont un groupe où les mamans peuvent échanger leur expérience. Mais aussi twitter ou encore Instagram ! Et c’est sur ce dernier, que j’interviens le plus depuis plusieurs mois.

J’adore, ce que j’y fais car j’ai voulu créer un instagram communautaire où chaque femme dans le besoin pourrait trouver de l’information, mais aussi que chaque maman s’y sente comme sur leurs propres instagram en repostant des photos qu’elles me confient en toute confiance, de leurs tendres moments d’allaitement, pour construire un feed commun de mam’allaitante.

Sous chaque post, j’essaie de donner des petites informations qui pourraient les aider. Je repartage des bouts d’articles de grandes associations… Je partage des citations inspirantes, mes lectures sur le sujet, mais aussi des extraits de textes comme « le code international sur le commercialisation des substitus du lait maternel »… Et encore beaucoup d’autres informations. Ce compte se veut bienveillant envers toutes les mamans et les choix qu’elles font pour mener leur voie lactée. Nous ne jugeons pas (et j’y veille), nous soutenons. Si une maman à des questions spécifiques, besoin d’un accompagnement plus soutenu mes messages privés sont toujours ouverts et je les aide au mieux de mes connaissances ou alors à trouver les ressources près de chez elle.

Mais voilà depuis quelques jours je vis des déboires avec ce réseau dit « social ».

Ça a commencé en douceur par la suppression d’une de mes photos, car semble-t-il elle n’était pas dans les critères par rapport aux règles de publication d’instagram, elle était visiblement « inappropriée ». Puis je me suis aperçu que mon compte avait été suspendu. Combien de temps ? Je ne serais le dire car je m’en suis aperçu que plus tard dans la journée.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Le lendemain je m’aperçois qu’instagram me fait subir du Shadowbanning ou blacklistage.

Cette technique consiste à rendre invisibles mes photos dans les hashtags avec lesquels on les a associés. Ce blacklistage est global et s’étend à tous les hashtags que je peux utiliser.
Si je reste visible pour un très faible pourcentage de mes abonnés seulement (moins des 10% utilisé par instagram en tant ordinaire) cela reste totalement aléatoire. Et si certains me voient un matin, ils peuvent ne plus me voir le soir… Mais surtout, je suis maintenant introuvable pour des mamans qui auraient grand besoin d’informations, de soutien dans le choix qu’elles ont fait pour elle-même, pour leur bébé et leur corps…

Avec cette technique, qui n’est d’ailleurs pas officiellement reconnu par Instagram, il ne s’attaque pas qu’à mon travail, bénévole de surcroit, mais aussi et surtout à chacune de nous toutes.

En effet, pour fournir une information claire, juste et objective à toutes les femmes, mères allaitantes ou futures allaitantes, j’utilise des illustrations de bébés nourris au sein, porté ou seulement câlinés… Mais voilà sans photos (puisque c’est le principe d’instagram), plus d’informations. Aucun relais de mes vidéos YouTube qui traitent uniquement de ce sujet, pour essayer d’apporter des informations et du soutien.

Tout cela, pour la seule photo de ma petite fille, mon bébé en train de téter et dont on ne voit même pas mon mamelon !

Cette pratique mais surtout les raisons de cette dernière sont aberrantes, quand on sait qu’il faut parfois une mobilisation générale (et je parle par expérience) pour faire disparaître des comptes parfois illégaux qui se baladent tranquilles sur instagram. Le plus révoltant c’est que je me suis moi-même mobilisée avec d’autres mamans après qu’un compte clairement pédophile, se vantait de pouvoir se servir dans les photos des enfants postés sur instagram dans sa story… Et mon compte se fait blacklister pour 3cm2 de peau ?!… Incompréhension totale.

Alors oui, les robots d’analyse n’ont pas forcément le regard d’un humain et appliquent machinalement les paramètres pour lesquels ils sont programmés. Mais une vérification humaine est possible. De plus les mamans qui se sont mobilisé autour de ce qui m’arrivait on fait le test et ont dénoncé certains comptes pour lesquels Instagram leur répondait qu’il ne voyait pas de caractères pornographiques dans la photo signalée (pose clairement suggestive d’une jeune femme ne portant que son bas de sous vêtement)…

Voilà mon histoire…

Je suis consciente de ne pas être la seule à subir ce traitement, des femmes, des mères enceintes, d’autres mamans allaitantes on subit la même chose que moi. Des photographes au travail superbe… Toutes ces personnes et moi-même sommes blacklistées pour quelques centimètres de peau représentant, de plus, des choses naturelles telles que l’allaitement, la grossesse, ou encore la maternité… Là où des choses bien plus limites, voir illégales sont présentes en toute impunité !

J’éprouve un grand sentiment d’injustice ! J’ai l’impression d’être puni pour une faute que je n’ai pas commise. Mais aussi une grande colère, non pas de ce qui m’arrive, mais de priver des femmes et leur bébé d’accéder à de l’information qui peut leur être nécessaire.

Mayane,
Apasdemoa,
Facilitatrice d’allaitement

Retrouvez Mayane :

Sur Facebook

Sur Instagram

Sur Youtube

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.