portage et motricité : attention aux préjugés

portage et motricité : attention aux préjugés

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui pose question pour beaucoup, les a priori sur le portage, et ils sont nombreux…

Un des a priori qui circulent beaucoup est sur le fait qu’un bébé porté marchera, bougera tard car il a été « trop porté », et donc pas libre de ses mouvements.

Hors le portage et la motricité libre ne sont pas en contradiction, ils sont même complémentaires !

On a remarqué que les enfants portés avaient tendance à marcher tôt (néanmoins, chaque enfant à son rythme. Des enfants portés peuvent aussi marcher « plus tardivement »).

Le portage rassure l’enfant, un enfant rassuré est un enfant qui n’aura pas de mal à se détacher. Il n’aura pas peur de se lancer, de découvrir des choses. Au sol, il sera souvent à l’aise et pourra se mouvoir sans souci.

Le portage éveil également l’enfant, il est en hauteur participe à ce que vit le porteur, il est sensible au monde qui l’entoure. Je me souviens de mon fils sur mon dos, essayant d’attraper tout ce qu’il pouvait à sa hauteur, très curieux, envie de découvrir.

Le bébé porté au contact de son porteur, de ses mouvements est stimulé, surtout au niveau de son système nerveux. L’oreille interne est également stimulée, elle contrôle le sens de l’équilibre.

Une étude menée par la pédopsychiatre Marcelle Geber a montré que des enfants bagandas vivant en Ouganda étaient en avance au niveau motricité (mais aussi au niveau du développement intellectuel et affectif) par rapport aux enfants européens et américains du même âge. Elle a observé ces enfants dès leur naissance et ce pendant un an. Ces enfants sont portés intensivement dès la naissance, preuve que le portage ne freine en rien la motricité du bébé.

Bébé au fil du temps demande bien souvent d’être au sol, de pouvoir bouger.. Beaucoup pensent à tort qu’un bébé porté “ne veut pas se détacher”, et ne voudras pas être posé. Bébé à des besoins plus ou moins intenses et même s’il a ce besoin de proximité, il n’en est pas moins curieux. Quand on respecte les besoins du bébé, qu’on est à son écoute, on sait qu’il demande à certains moments de découvrir, d’être posé au sol pour explorer.

Quand on porte bébé de manière physiologique, on respecte totalement son corps, son développement, ce qui est complètement en accord avec la motricité libre où l’enfant de lui-même fera les choses. En portant physiologiquement, on ne met pas bébé dans une position qui lui serait inconfortable ou pas naturelle, un principe de la motricité libre.

Si un bébé rencontre des difficultés au niveau motricité, le portage n’est en rien responsable, il faut creuser ailleurs.

Lire >Saviez-vous que le portage améliore le développement psychomoteur ?

Liez > Le portage physiologique, un atout pour le développement de bébé

Étiquettes : ,

Related Posts

by

Je m’appelle Mélanie, j’ai 29 ans et maman d’un garçon 3 ans et d’un bébé Je suis de Grenoble. Un petit garçon porté depuis la naissance, de là est né un très grand amour pour le portage. Ce qui m’a amené à vouloir le transmettre, c’est ainsi que je suis devenue monitrice de portage. C’est un plaisir d’aider les parents pour porter leur bébé ! J’ai monté ma petite entreprise : « Porte du bonheur » où je propose des ateliers de portage en collectif ou en individuel au domicile des parents. J’ai également créé une boutique en ligne (portedubonheur.com) qui propose à la vente des moyens de portage physiologiques ainsi que des soins naturels.

Previous Post Next Post
montessori
0 shares
S'inscrire à la newsletter (Formation Montessori, Parentalité positive et nos bon plans ...)
S'inscrire
Dejà 50 000 incrits