Une maman qui allaite dans un restaurant reçoit un mot inattendu

Parmi les histoires typiques que nous entendons sur l’allaitement en public, une maman a reçu une douce surprise de la part de la serveuse pendant qu’elle allaitait son bébé.

Isabelle Ames a tellement été touchée lorsque sa serveuse, Erica, lui tendit une crêpe gratuite et un petit mot alors qu’elle allaitait sa fille de 10 mois, qu’elle a décidé de poster son message sur Instagram.

« Merci d’avoir allaité ici ! Avec beaucoup d’amour et de respect !!! Erica »

Ames raconte, Quand Charlotte a fini de téter, la serveuse est venu et lui a dit : « Cette crêpe est de ma part, pour vous. Voici une petite note pour vous expliquer pourquoi. »

Le mot remerciait Ames d’allaiter sa fille au restaurant, Snooze, Un Eatery AM. La maman a eu les larmes aux yeux de cette belle attention et a donné un câlin à cette étrangère.

Elle poursuit en expliquant pourquoi elle était si submergée par l’émotion face au petit geste de la serveuse. « Pour ceux d’entre vous qui ne comprennent pas pourquoi cela est significatif, je vais l’expliquer» , écrivait-elle. « L’ allaitement maternel est une des choses les plus difficiles que j’ai faites, à côté de l’accouchement. Personne ne vous prépare pour cela, pourtant tout le monde attend que vous soyez excellente. Vous vous sentez dans un échec complet quand ça ne se passe pas bien tout de suite. »

Ames poursuit en détaillant la lutte qu’elle a menée pour établir et maintenir son allaitement avec Charlotte lorsqu’elle était bébé. Elle explique que sa petite fille avait des difficultés à téter lorsqu’elle est née, alors elle a tiré son lait durant six semaines avant qu’elle n’arrive enfin à faire des tétées correctes.

L’allaitement maternel est quelque chose de naturel, malheureusement le manque d’informations et de soutien aux mères peuvent les faire se sentir isolées et dévastées.

Ames raconte que ces derniers temps, être une maman a été difficile. « Mais quand un parfait inconnu vient me voir, et me dit « merci », j’ai ressenti comme si elle savait que j’en avais besoin à ce moment-là, qu’elle savait combien de fois j’avais voulu abandonner mais que je ne l’avais pas fait. »

Enfin, Ames aborde la façon dont les parents peuvent être effrayés à l’idée d’allaiter en public. « Très souvent, avant que je nourrisse Charlotte en public je recevais un pincement de peur, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, je suis l’amour, le respect et une crêpe gratuite. »

Source

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill
Previous Post Next Post
202 shares
Inline
Inline