Connect with us

Allaitement

L’allaitement au masculin, mythe ou réalité?

Published

on

L’allaitement au masculin, mythe ou réalité?

Dans notre société l’allaitement est quelque chose d’exclusivement réservé aux femmes et très peu de personnes savent qu’en théorie chaque humain, homme ou femme, peut produire du lait mais comment cela est-ce possible?

Dans nos esprits l’allaitement est quelque chose d’exclusivement féminin, un moyen de nourrir un enfant, possible uniquement par l’action des mamans. Mais ceci n’est pas tout à fait juste, d’une part car pour produire du lait une femme n’a pas besoin de passer systématiquement par la case « grossesse » comme dans le cas d’une relactation (reprendre l’allaitement après un sevrage) ou une lactation induite (l’allaitement d’un enfant adopté par exemple), et d’une autre part, malgré ce que l’on pourrait croire, l’allaitement n’est pas une affaire exclusivement féminine. En théorie les hommes possèdent le même dispositif nourricier que les femmes : des tétines, des glandes mammaires et une hypophyse.

L’allaitement paternel dans l’histoire

Un naturaliste s’est beaucoup intéressé à cette particularité et s’est interrogé sur le fait que l’homme possédait deux mamelons et le même nécessaire que la femme pour allaiter mais que, pourtant, ces organes restent non-fonctionnels. D’après lui, à une époque lointaine, hommes et femmes allaitaient mais progressivement, les hommes finirent par abandonner ce rôle, causant l’arrêt de leur lactation, confiant ce rôle nourricier à leurs femmes. Cependant, aucune preuve n’a été retrouvée de ce passage de l’Histoire.

L’allaitement au masculin revient sur le devant de la scène en 1992. Une équipe de zoologistes s’est rendu dans une forêt de Kuala Lompat en Malaisie et ont fait une découverte unique et surprenante. Ils ont attrapés une vingtaine de chauve-souris frugivores et ont découvert que les mâles de l’espèce possédaient des mamelles fonctionnelles. Quand ces mamelles étaient pressées, des gouttes de lait en sortaient. Fait ahurissant quand nous savons que sur des milliers d’espèces, aucune n’est capable d’allaiter.

Cette découverte à provoqué beaucoup de questions chez les chercheurs, notamment pour savoir si les tissus mammaires mâles étaient en effet identiques à ceux des femelles, qu’est-ce qui pourrait alors les empêcher de fonctionner ?

Concrètement, comment ça se passe?

La femme produit une hormone (notamment lors de l’accouchement) qui s’appelle la prolactine, elle est à l’origine de la production de lait. Si les hommes possèdent des glandes mammaires et une hypophyse (qui sécrètent de l’ocytocine, hormone déclenchant le réflexe d’éjection) leur taux de dopamine empêche le processus de mise en route de la lactation. Pour que la lactation des hommes puissent se mettre en route, il faudrait modifier ce fameux taux. D’ailleurs, il existe plusieurs cas d’hommes âgés ayant subis des chimiothérapies (provoquant un dérèglement hormonales) qui se sont vu produire du lait abondamment et de façon prolongée.

Il existe également de très rare cas où certains hommes se sont mis à produire spontanément du lait maternel pour sauver de la faim leurs enfants. L’histoire la plus connue et celle d’un Sri Lankais, en 2002 ; il perdit sa femme en couche, laissant derrière elle une petite fille de 18 mois et un nouveau-né. L’homme raconte que les enfants refusaient de boire du lait de vache et ne voulaient pas être nourris avec une bouteille. Ce père incapable de supporter leurs cris à proposer sa poitrine et il s’est aperçu qu’il pouvait les nourrir.

Une seconde histoire, un peu moins connue, a aussi été rapportée. En  1858, l’épouse d’un homme écossait avait été tuée, laissant derrière elle un petit garçon qui semblait impossible à sevrer. L’enfant se laissait mourir de faim. Dans son désespoir le plus total, l’homme proposa à son fils sa poitrine et il constata avec étonnement qu’il pouvait produire du lait.

L’allaitement paternel restera impossible malheureusement, sauf cas vraiment exceptionnels comme nous avons pu le lire. Pourtant, il faut dire qu’une relève la nuit n’aurait pas été de trop. hi hi.

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
6 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES

Inscription à la webformation montessori jusqu'à dimanche
Cliquez-ici
close-image

NOS BONS PLANS

Recevez nos bons plans par mail! 100% FAMILLE & BEBE !
S'INSCRIRE
close-link