Connect with us

Idées d'activités

Activité Montessori : Le tri des couleurs

Published

on

Activité Montessori : Le tri des couleurs

A partir de 17 mois

Voilà pas mal de temps déjà que je cherchais une activité pour initier Adam aux couleurs, je ne savais pas par où commencer et c’est là que j’ai découvert une activité inspirée de la pédagogie Montessori appelée « Le trie des couleurs ». Il existe plusieurs variantes de cette activité, on peut utiliser des pompons comme nous l’avons fait mais aussi des pinces à linge, des bâtonnets de glace, bref, tout dépend de ce que vous avez dans vos tiroirs.

Comme c’est une première pour mon Adam, j’ai commencé l’activité le plus simplement possible. Je lui proposerais sans doute un peu plus tard une évolution de cette même activité par exemple en lui faisant attraper les pompons avec une pince pour travailler sa motricité fine ou encore remplacer les pompons par des pinces à linge pour faire travailler son mouvement de pince.

Notre matériels :

12207508_1797318470505869_2105432336_o

  1. J’ai commencé par peindre les rouleaux de papier toilette de plusieurs couleurs. J’ai choisi le rouge, le jaune, le blanc et le noir. Si vous avez plus de rouleaux n’hésitez pas à proposer à votre enfant plus de couleurs. Je précise également que comme c’est de la peinture acrylique j’ai peint les rouleaux moi-même, sinon n’hésitez pas à faire participer votre enfant dans cette étape.
  2. Par la suite, j’ai selectionné les pompons de la même couleur que les rouleaux, des pompons de différentes tailles. Adam devra donc identifier la couleur des pompons, l’assimiler au rouleau adéquat et trier les couleurs.

La première fois que j’ai proposé l’activité à Adam il n’a pas vraiment accroché, je n’ai pas insisté et je me suis dit que je lui proposerais un peu plus tard. Dès son réveil, le lendemain matin, de lui-même il m’a demandé à faire l’activité qui était resté sur la table. Une activité qui lui a beaucoup plus finalement, il a réussi à se concentrer et il a même réussi à assimiler les couleurs. Bon, il y a eu quelques erreurs mais on s’en fiche! Le plus important est qu’il a réussi plusieurs fois et pour une première j’ai été vraiment surprise et fière de mon bonhomme !

12789665_1797318387172544_1120132629_o 12842564_1797318460505870_157129852_o

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Idées d'activités

Le yoga des enfants: Un atelier ludique et épanouissant

Published

on

yoga enfants

Un atelier Yoga avec son/ses enfants, rien de tel pour s’amuser pendant les vacances ! Après quelques explications théoriques afin de saisir l’essence même du Yoga, je partagerai ici avec vous les petits rituels que je propose aux enfants lors de mes ateliers. On peut commencer très tôt le Yoga avec les petits, dès 2 ans et demi, il suffit d’adapter nos propositions. On peut également faire cette activité sans avoir fait soi-même de Yoga auparavant, même si, évidemment, c’est un plus.

On perçoit le Yoga comme une pratique de bien-être plutôt axée sur la relaxation, mais lorsqu’on le pratique, on sait que ça peut être très physique ! Aussi pour les enfants le Yoga devient beaucoup plus dynamique, on ne tient pas les postures comme on peut le faire dans un cours d’adulte. Pour eux, il faut que ça aille vite ! Et n’oubliez pas que la détente passe souvent d’abord par l’exercice. Suite à une tension musculaire, le relâchement n’en sera que plus profond.

Qu’est-ce que le Yoga ?

Le Yoga est une discipline millénaire venue de l’Inde. Le mot yoga signifie « lier, unir, ou diriger et concentrer son attention ».

L’approche traditionnelle de l’être humain dans le Yoga 

L’être humain est fait de ce qu’on appelle des « corps », il y en 5 :

  • Le 1er corps représente le corps physique, l’enveloppe corporelle ainsi que les organes, les muscles, les os…

  • Le 2ème corps est le corps vital, énergétique ou émotionnel ; il représente nos ressentis, notre caractère, nos désirs…

  • Le 3ème corps est l’enveloppe mentale, le siège de la pensée, notre intelligence.

  • Le 4ème corps est l’enveloppe de la conscience intuitive, l’intuition, la conscience supérieure (ce qu’on appelle communément le 6ème sens)

  • Le 5ème corps représente le Soi véritable, la conscience la plus profonde, le Soi pur, la petite flamme intérieure.

L’approche indienne millénaire de l’être humain se traduit par ces 5 corps, de même qu’en médecine indienne voir orientale; notre vision occidentale de la personne a tendance à ne voir qu’un corps et qu’un mental et à les séparer alors que l’être humain forme un Tout. Donc si vous agissez sur le corps vous agissez sur tout le reste également, tel un mouvement dans l’eau dont les ondes se répandent au loin sur le lac. Mais surtout le Yoga permet d’établir le lien entre tous nos corps, de faire circuler l’énergie de façon homogène, de pouvoir être Soi dans l’harmonie.

L’objectif du yoga chez les jeunes enfants

Pour être en harmonie avec son environnement, il faut d’abord être en harmonie avec soi-même ; le premier pas est alors la découverte de Soi, par l’expérimentation. Ce principe convient tout à fait au développement de l’enfant notamment dans sa petite enfance. En effet pour mieux appréhender son environnement le bébé utilise ses sens et son corps, et a souvent besoin d’être accompagné dans cette intention. Ainsi c’est notre rôle en tant que parent d’accompagner l’enfant à mieux se connaître, à découvrir ou mieux intégrer son schéma corporel, avoir conscience de sa respiration (que l’on oublie d’ailleurs bien souvent malheureusement), de la multitude de mouvements possibles avec son corps, de son déplacement dans l’espace… Outre la découverte de Soi, le Yoga aide aussi l’enfant à canaliser son énergie, à l’exprimer dans un cadre sécurisant. Les postures peuvent symboliser les différents états émotionnels, l’enfant va donc pouvoir se décharger ; n’oublions pas que son cerveau n’est pas en mesure avant 5-6 ans d’analyser ses émotions qui lui parviennent « brutes », de les digérer et de manifester une réponse adaptée à son environnement. Ce n’est qu’une fois que le cerveau sera mature qu’il sera capable d’accueillir ces différents états que sont la peur, la colère, la frustration, la joie intense etc… et d’ajuster en conséquence son comportement.

Le Yoga adapté aux plus jeunes : le Yoga inspiré du symbolisme

Posture et symbolique

Shri Manesh, fondateur de la fédération française de Hatha Yoga (1968), a longuement travaillé sur le symbolisme des postures. Il s’est efforcé de faire connaître le Yoga dans son acception la plus large, à la fois physique, mentale et spirituelle, avec la collaboration précieuse de personnalités éminentes, notamment le professeur Jean Filliozat (le père de notre chère Isabelle, et oui!) et le docteur Françoise Dolto. Il considère que le symbolisme est la source même des postures de Yoga :  » Lorsque nous enrichissons la perception que nous avons de notre organisme, nous nous mettons en communication avec un monde sans limite. » L’objectif de Shri Manesh, décédé il y a quelques années, n’était pas de proposer des exercices acrobatiques, sans intérêt pour le profane, mais de présenter une science de l’âme. Il a eu surtout à cœur de montrer que l’homme porte en lui un univers et de faire comprendre le sens sacré du Yoga à travers la pratique de positions corporelles réalisées avec une certaine douceur, selon les possibilités de chacun. Aussi pour les enfants quoi de plus parlant que le symbolisme des animaux ? De nombreuses postures sont directement inspirées de l’animal, en mimant une caractéristique qui lui est propre. Dans la posture du poisson, par exemple, la position des bras fait penser à des nageoires, ou dans celle du lion la respiration associée mime le rugissement du félin en raclant la gorge avec son souffle. Il sera ainsi très facile pour les enfants de s’identifier aux animaux, pour lesquels nos petits ont une sympathie spontanée et naturelle.

Un Yoga pour les enfants 

Vous pouvez introduire les postures de Yoga avec les noms et les sons des animaux, puis les utiliser pour raconter une histoire. Faites également les postures, car les jeunes enfants sont dans le langage du corps, et leur sens inné de l’imitation va leur donner envie de reproduire les différents gestes ou d’en créer par eux-mêmes.

Le Yoga, pratiqué régulièrement, apporte aux enfants :

  • Intégration du schéma corporel

  • Conscience du corps dans l’espace

  • Meilleur équilibre

  • Flexibilité du corps et du comportement au quotidien

  • Adaptabilité au changement

  • Stabilité émotionnelle et physique

  • Améliore la coordination

  • Stimule le système endocrinien du corps

  • Augmentation de la concentration

  • Meilleure estime de soi

Selon les principes du Yoga, on encourage de façon positive son enfant qui fera les postures selon ses capacités. Il n’y a pas d’exigence particulière quant à la réalisation des postures. Le principe est de participer à sa manière, en prenant du plaisir à un jeu mettant en scène le corps et l’esprit, dans un moment de partage ludique et zen.

En pratique : c’est parti, petits yogis !

L’installation

Installez-vous avec votre/vos enfant(s) dans un espace de préférence calme et tranquille. Donnez à chacun (vous aussi!) un tapis , ou un plaid ou tissu à mettre au sol si vous n’avez pas de tapis de Yoga ou de gymnastique. Attention certains tapis de gymnastique glissent beaucoup pour la pratique du Yoga ! Le tapis est un élément très important ; de plus pour les enfants testeurs de limites, qui ont besoin de vérifier cette sécurité que sont les règles, les limites du tapis peuvent tout à fait les symboliser. Il sera intéressant de leur permettre de sortir du tapis pour continuer à effectuer une posture d’animal, mais vous pouvez malgré tout annoncer quand retourner sur le tapis avec un signal récurrent ; personnellement j’utilise le bol tibétain, un coup et tout le monde revient sur son espace.

Les rituels de préparation

N’hésitez pas à instaurer plusieurs petits rituels avant les postures, voici quelques exemples :

  • faire sonner un petit instrument (j’utilise le bol tibétain, mais on peut choisir une petite cloche, un triangle…) au-dessus de la tête de chaque enfant, cela incite à la concentration. Leur permettre aussi d’effectuer le son chacun leur tour, observer les sensations, chatouillis dans les mains, le son qui semble voyager…

  • leur faire souffler les bougies d’un gâteau d’anniversaire imaginaire : on utilise ses doigts, un doigt=une année, puis on souffle de plus en plus fort, un expire dynamique et bref.

  • faire la sirène des pompiers crescendo/decrescendo (pin-pon, piiiin-poooon…), on démarre en chuchotant puis on augmente le son jusqu’à crier très fort puis on descend doucement jusqu’au silence.

  • le manège à doudou : l’enfant s’allonge sur le dos sur son tapis, il met son doudou (ou une peluche) sur son ventre, rentre le menton dans la gorge ; à l’inspire par le nez l’enfant gonfle le ventre et voit ainsi le doudou monter, puis à l’expire par la bouche l’enfant creuse le ventre et voit le doudou redescendre ; il enchaîne ainsi plusieurs respirations.

  • réaliser un son vibrant (inspiration du son Om) : une mouche qui vole, avec un bzzz médium, puis un moustique avec un bzzz aigu, et enfin un gros bourdon avec un bzzz bien grave (on mime toujours une piqûre en fin de son, c’est plus amusant!).

Les postures

Afin d’effectuer les postures de façon ludique, vous pouvez aussi écrire des noms d’animaux sur des petits papiers, ou découper des images (pourquoi pas les plastifier si vous pouvez!), les mettre dans un chapeau et faire tirer au sort par votre enfant. Même si vous ne savez pas forcément comment se réalise la posture de l’aigle, faites confiance à votre enfant qui manifestera spontanément l’image mentale qu’il se fait de l’animal, et c’est finalement ça l’important.

Voici quelques exemples avec ma Yogi en herbe:

L’arbre

Le chien tête en haut

Le lion

Le papillon:

Après, libre à vous, aux enfants, d’en inventer des nouvelles ! Lors des ateliers, je n’hésite pas à faire participer les enfants qui racontent une histoire en postures. On prend le temps d’écrire tout d’abord la trame, puis on repère les mots qui peuvent être symbolisés par une posture, pour ensuite raconter l’histoire pendant les enfants s’exécutent. S’ils sont plusieurs, cela leur plaira aussi beaucoup de faire une posture ensemble, comme illustrer le mot « cabane » par exemple, ou faire un pont à 2… Vous aussi vous pouvez jouer les « acrobates » et proposer des postures adulte/enfant, faites-vous confiance, le but est de passer un agréable moment ensemble, dans une intention d’expression corporelle, peu importe la forme. Le Yoga pour enfants n’est pas du copier-coller du Yoga pour adultes, il s’en inspire, mais il est surtout prétexte à la créativité par le corps. Alors ajoutez une pointe de mime, de théâtre, l’important c’est la mise en scène du corps, l’expression des émotions, et la conscience du souffle. Le souffle de la respiration, mais aussi et surtout le souffle de vie !

Il sera intéressant d’alterner des moments dynamiques, par exemple quand les enfants font la posture du serpent (ils peuvent sortir de leur tapis mais toujours en rampant), ou la grenouille (ils sortent en sautant et les tapis deviennent des nénuphars) avec d’autres instants plus calmes, comme en faisant la posture du dormeur, allongé sur le dos, en mimant des ronflements, ça les fera rire, mais aussi pourquoi pas en écoutant une visualisation. Vous pouvez ainsi décrire une plage sur un ton plutôt lent et monocorde, en insistant sur des sensations (chaleur du soleil, sable qui chatouille les pieds) et laisser les enfants imaginer se promener à la mer. Mais attention, les moments calmes ne doivent pas durer trop longtemps !

Pour un atelier, comptez environ 35 minutes. En fin d’atelier vous pouvez aussi proposer à l’enfant de simplement dessiner un bonhomme réalisant sa posture préférée.

Quand vous serez habitués et que vous aurez trouvé vos rituels vous pourrez faire durer la séance plus longtemps. Mes ateliers pour les 2-4 ans durent 45 minutes et 1h30 pour les 6-9 ans. On finit souvent par un jeu de « 1,2,3, soleil-Yoga! » avec les plus grands, où l’on doit réaliser une posture avant que celui au mur ne se retourne. Les enfants adorent! La plupart des enfants sont très réceptifs au Yoga. Pour que tout se passe dans de bonnes conditions, l’adulte doit être lui-même en position de lâcher-prise, sans attente particulière par rapport à l’enfant si ce n’est qu’il s’amuse et qu’il puisse avoir un espace de liberté tout en ayant des repères sécurisants. Il est important de laisser une part à la spontanéité, adaptez vos propositions à l’état émotionnel de votre enfant, à l’humeur du jour ou du moment. Prenez aussi du plaisir lors de cet atelier, profitez-en pour vous mettre à la hauteur de votre enfant, physiquement en étant assis en tailleur ou en lotus au sol mais aussi psychologiquement en jouant le jeu à fond si cela vous inspire ! Faites ainsi une vraie mise en scène avec tapis, tenue adéquate pour tout le monde, pourquoi pas musique indienne…ce sont souvent les petits détails qui construisent de beaux moments aux yeux des enfants. Et soyez prêt à dépenser quelques calories car lorsque vous aurez fait 10 sauts de grenouille comme votre enfant, vous allez certainement avoir mal aux cuisses !

Voici une liste d’autres postures que je propose aux enfants de façon très régulière, que vous pouvez retrouver dans le Yoga classique si vous voulez regarder sur le net et vous en inspirez (il y en a beaucoup d’autres que nous inventons, comme la posture de la Tour Eiffel que j’adore, alors vous aussi, laissez libre court à votre imagination!) :

  • l’autruche (la pince debout)

  • le chameau

  • le dauphin

  • le chien tête en bas

  • la chandelle

  • l’arc

  • l’enfant

  • le cobra

  • la sauterelle

  • la tête de vache

  • la grenouille

  • le chat

  • la charrue

  • le guerrier

  • le pont

Bon atelier Yoga, Namasté !

Continue Reading

Idées d'activités

Activité Pandacraft : Les enfants du monde – avec l’UNICEF France

Published

on

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais Pandacraft grâce à l’activité « Les montres attrape-cauchemars ». Pour ceux ne connaissant pas encore, je vous explique rapidement le concept. Chaque mois vous recevez un kit éducatif et créatif dans votre boîte aux lettres. La version verte est destinée aux 3-7 ans et la version orange destinée aux 8-12 ans. On avait passé un superbe moment en famille, autour d’une activité qu’on avait beaucoup appréciée, alors on a décidé de remettre ça 😉

Comme je suis curieuse, qui se cache derrière Pandacraft?

Pandacraft, c’est le projet de trois amis d’enfance ayant gardé une âme d’enfant. Curieux, globe-trotteurs humanitaires, ils adoraient Fred et Jamy dans l’émission « C’est pas sorcier » ou encore leurs abonnements à des magazines comme « Images Doc », mais le seul souci, c’est qu’ils ne pouvaient jamais faire eux-mêmes les expériences : une sacrée frustration pour des petits curieux. C’est comme ça que Pandacraft est né !

On a testé le kit « Les enfants du monde »

Ce kit est celui de novembre, il a été réalisé en partenariat avec l’Unicef. Dans ce kit vous trouverez :

  • Une carte du monde
  • Une planche avec des autocollants
  • 1 enveloppe « surprise » par continent, soit 5 au total
  • Un magazine
  • Une application éducative pour poursuivre la découverte

L’activité permet de faire découvrir des enfants du monde ainsi que les monuments emblématiques de leurs pays. L’enfant peut ainsi s’ouvrir au monde en découvrant d’autres cultures, s’éveiller à la tolérance. On y parle respect et droits des enfants. Deux points primordiaux qui rejoignent le combat d’Oummi Materne.

Déroulement

Dans un premier temps, nous avons déplié la carte. Les enfants se sont fait un réel plaisir de coller animaux et autres, sur les petits emplacements. J’ai même été surprise et ravie de voir qu’ils ont mis en place, par eux-même, une entraide. Adam décollait les autocollants et Hind collait au bon endroit la gommette. Puis roulement. Cette première étape a déjà été énormément appréciée.

Puis on a enchaîné avec la seconde étape, l’ouverture des enveloppes venant des correspondants de chaque continent de Bamboo et ses amis.

Chaque enveloppe contient une personne et un monument emblématique à construire.

  • Farah et Wassim nous font découvrir l’Egypte et les pyramides de Gizeh.
  • Tom nous fait découvrir les Etats-Unis et la Statue de la Liberté
  • Kala nous fait découvrir l’Inde et le Taj Mahal
  • Emma nous fait découvrir la France et la Tour Eiffel
  • Hiro nous fait découvrir le Japon et les torii

Le but sera de placer le personnage et le monument sur le bon continent. On s’aide du magazine pour la petite histoire qui accompagne l’enveloppe. Ce qui est vraiment très intéressant !

Mon avis

Encore une fois, nous nous sommes beaucoup amusés. Les enfants ont pu manipuler le matériel, faire par eux-même, discuter avec nous sur le sujet. C’était vraiment très intéressant et instructif, sans oublier le côté ludique.

Notre kit est à destination des 3-7 ans, mais il existe également la version pour les 8-12 ans.

A savoir

Si vous hésitez à vous lancer, sachez que le kit découverte sur le thème des volcans est offert, vous devrez simplement payer les frais de port soit 1,90€. Ce qui permet de voir si votre enfant adhère ou non à ce genre d’activité.

Ou si pour le kit de découverte vous préférez recevoir celui que nous avons testé, les enfants du monde – Code promo : PANDAUNICEF – vous permettra de l’avoir gratuitement ! Vous n’aurez que les frais de port à régler.

Je précise que lorsque vous « achetez » ce kit, un abonnement se met automatiquement en route. Si le kit ne convient pas, vous pourrez résilier votre abonnement depuis votre espace personnel. Pensez à lire les Conditions Générales de Vente avant de vous engager.

Continue Reading

Idées d'activités

[Activité gestions des émotions] Le monstre mangeur de colère

Published

on

Pourquoi l’enfant contrôle-t-il mal ses émotions ?  Voilà un sujet qui revient assez souvent sur le site. Ce que j’aime, c’est vous proposer des outils à mettre en place avec vos enfants afin qu’ils puissent découvrir les différentes émotions qui peuvent les envahir, travailler ce nouveau vocabulaire et découvrir une nouvelle façon d’extérioriser sa colère de façon plus saine.

Aujourd’hui je vous présente le monstre mangeur de colère inspiré par la blogueuse humeurdemoutard.comJ’ai trouvé l’idée sympathique, ludique et à la fois très utile en cas de tempête émotionnelle.

Le principe

Lorsqu’une colère pointe son nez, on va proposer à l’enfant de la représenter sur une feuille – tout est permis, on se lâche sur les crayons !

Puis, une fois que l’enfant se sent mieux, on lui propose de se débarrasser définitivement de sa colère en la faisant manger au monstre.

Ecrire, dessiner sa colère sont des exercices très efficaces de libération émotionnelle. Ce sont des outils qui fonctionnent à merveille chez nous ! Si vous adulte, vous avez également du mal dans la gestion de votre colère, à vos crayons 😉

Pour ma part, j’avais conservé un petit carton que j’ai utilisé comme base.

J’ai imprimé puis plastifié un fond vert qui sera le visage de mon petit monstre, ainsi que quelques éléments (yeux, bouche). J’ai collé le tout et créé une ouverture au niveau de la bouche. Voilà, mon petit monstre mangeur de colère est né.

L’idée est de réaliser un petit monstre rigolo avec l’aide de votre enfant, un monstre personnalisé, qu’il aimera et considéra comme un allié.

Continue Reading
Advertisement

News