Connect with us

Périnatalité

6 fausses idées sur l’accouchement à domicile

Published

on

6 fausses idées sur l’accouchement à domicile

Si vous envisagez un accouchement à domicile, vous avez probablement remarqué que tout le monde semble avoir une opinion sur le sujet. Dès que le mot « accouchement à domicile » sort de la bouche d’une future maman, on la regarde avec un regard effrayé et on se permet de contester sa décision en prenant l’argument que l’hôpital est beaucoup plus sûr. Malheureusement par manque d’informations, l’accouchement à domicile est victime de beaucoup de fausses idées…

La première : ce n’est pas pour les femmes attendant un premier bébé

Faux. Beaucoup de femmes choisissent de donner naissance à leur premier enfant à la maison aussi. Une étude a révélé qu’un peu plus du quart des femmes qui ont donné naissance à la maison ont eu leur premier bébé. Alors que les mamans attendant une deuxième enfant ont l’avantage supplémentaire de savoir ce qu’ait l’accouchement, mais cela ne signifie pas que les mamans attendant leur premier bébé ne puissent pas bénéficier de cette magnifique expérience qu’ait l’accouchement à domicile. L’AAD est une option sûre pour toute femme ayant une grossesse à faible risque, peu importe si elles attendent leur premier enfant ou non.

La deuxième : L’ADD n’est pas sûr 

Faux. Une récente étude australienne (par l’Université du Centre de Technologie de Sydney pour les sages-femmes) a analysé les données de 1807 accouchements à domicile planifiés sur une période de cinq ans. L’information a été comparée aux statistiques de naissance à l’hôpital, il a été constaté que l’accouchement à domicile avait une réduction du risque de décès néonatal et mortinatalité précoce. L’étude révèle également que l’AAd augmente les chances d’avoir un accouchement normal, par voie vaginale, et un risque réduit de déchirure au troisième degré. Le nombre analysé n’est pas très élevé et limite les conclusions, mais il est vraiment rassurant de voir les résultats de l’étude, confirmant que l’accouchement à domicile n’est pas considérée comme plus risquée que la naissance à l’hôpital.

Une précédente étude avec des données beaucoup plus importantes a produit des résultats similaires. Une étude venue des Pays-Bas réalisé sur plus de 500.000 femmes a conclu que l’accouchement à domicile est sans danger pour les femmes ayant des grossesses à faible risque. « Aucune différence significative n’a été trouvée entre l’accouchement à la maison et à l’hôpital, la mort intra-partum et de décès néonatal pendant les 24 premières heures, mort intrapartum et de décès néonatal jusqu’à 7 jours, admission à l’unité néonatale de soins intensifs. » Il est important de noter qu’aux Pays-Bas, un système de santé a été mis en place pour soutenir les femmes choisissant l’accouchement à domicile.

La troisième : vous ne pouvez pas avoir un accouchement à domicile si vous avez [insérer votre condition]

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les femmes pensent qu’elles sont condamnées à ne jamais pouvoir accoucher à la maison. Antécédent de césarienne, hémorragie et l’hypertension artérielle sont des exemples de situations qui peuvent conduire des femmes à penser que l’accouchement à domicile est impossible pour elles. En fait, il est encore possible de donner naissance à la maison, et beaucoup de femmes le font. Vous aurez besoin de trouver une sage-femme qui est en faveur de votre décision, mais assurez-vous d’écouter votre sage-femme si elle sent que vous devriez plutôt être dirigé vers un obstétricien ou un spécialiste. Si des complications surviennent pendant votre grossesse, il est important d’être ouverte aux soins en milieu hospitalier.

La quatrième : l’hôpital est le meilleur endroit pour vous et votre bébé

L’hôpital est actuellement le lieu de naissance par défaut pour la majorité des accouchements, mais cela ne signifie pas qu’il est le seul lieu approprié pour l’accouchement. Il est important que vous vous sentiez en sécurité, calme et détendu pendant le travail. Si le milieu hospitalier vous empêche de ressentir cela, alors il peut ne pas être le meilleur endroit pour vous. De même pour l’accouchement à domicile.

L’argument que les naissances doivent avoir lieu à l’hôpital provient de la croyance que la naissance est risquée et dangereuse. Bien sûr il y a des risques, mais ces risques sont minimes pour une grossesse qui c’est très bien déroulé. Comme toute fonction corporelle nous sommes nés avec, par exemple la respiration ou l’élimination des déchets. Ce sont des fonctions spécifiques qui ont été conçues pour travailler, pour la survie de l’espèce. Parfois, nous avons besoin d’un spécialiste pour certaines conditions, par exemple lorsque les choses tournent mal. Mais sa présence n’est pas obligatoire quand les choses sont normales.

La cinquième : il n’y a aucun moyen de soulager vos douleurs

Faux. Même s’il est vrai que les mamans accouchant à la maison ne pourront recevoir de péridurale ou autres options de soulagement qui ne peuvent être réalisé qu’en milieu hospitalier, il existe beaucoup d’autres alternatives pour soulager la douleur du travail. Les accompagnantes à la naissance connaissent parfaitement des moyens naturels et très efficaces pour soulager les contractions.

Choisir l’accouchement à domicile ne signifie pas que vous serez obligé de serrer les dents et de mordre un coussin pour supporter la douleur. Vous pouvez louer des gaz à utiliser à la maison, donner naissance dans l’eau ou vous pourrez également être traité par de l’homéopathie ou des exercices respiratoires.

La sixième : « l’accouchement à domicile? Ce n’est pas pour les hippies ? »

C’est l’étiquette première qu’on colle sur les femmes qui choisissent l’accouchement à domicile. L’AAD est le choix préféré de beaucoup de femmes et de leurs partenaires, peu importe si elles vivent en communauté, si elles sont des diplômes universitaires, si elles sont chefs d’entreprises, avocates ou musiciennes – même la personne qui marche devant vous dans la rue peut avoir eu un accouchement à domicile. L’AAD est une décision éclairée et réfléchis sur le meilleur endroit pour la naissance de leurs bébés.

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

LES + VUES