6 étapes guérisseuses pour traiter une naissance traumatique

6 étapes guérisseuses pour traiter une naissance traumatique

Quand on aborde le thème de la naissance traumatique, il y a toujours une personne pour s’avancer et dire « tu es en bonne santé, ton bébé est en bonne santé c’est le principal ! », mais cela ne suffit pas. Oui, la « destination » est impérative, mais le voyage est important, lui aussi. Il est possible à la fois de célébrer une nouvelle vie étonnante et de pleurer en même temps le voyage pour y arriver.

Par exemple, si vous terminez un marathon, mais que vous avez été blessé sur le chemin, personne ne viendra vous dire : « Tout ce qui importe c’est que vous ayez franchi la ligne d’arrivée ». Non, les gens se soucieront de votre cheville tordue, ils auront envie d’entendre votre histoire, ils admireront sans doute votre endurance. Ils savent que la récompense est importante, tout comme le voyage l’est aussi.

Aujourd’hui je vous propose 6 étapes guérisseuses qui vous accompagneront dans votre cheminement vers la guérison 

1 : Racontez votre histoire

Posez des mots sur vos maux. Si vous en avez la force, parlez de vive voix avec une personne proche de vous, sinon utilisez l’écriture, la peinture, bref, un support pour extérioriser ce mal en vous. Effectivement, cet exercice ne sera pas facile, n’ayez pas honte de pleurer car c’est un bon signe : ce qui sort ne vous empoisonnera plus de l’intérieur.

2 : Récupérez votre dossier médical

Cette étape peut s’imposer en début de chemin vers la guérison. Avoir accès à mon dossier médical m’a permis de comprendre ce qu’il s’était réellement passé durant mon premier accouchement, car beaucoup d’éléments étaient assez troubles dans mon esprit à cause de toutes ces émotions ressenties. Un sentiment assez amer chez de nombreuses mamans. Revenir sur cet accouchement, avoir le sentiment d’assembler petit à petit les morceaux du puzzle permet quelque part d’exorciser le mal qui se cachait.

Il faut savoir malgré tout que l’équipe médicale présente lors de votre accouchement a pu délibérément « oublier » de mentionner la totalité des gestes pratiqués et pour ça on ne peut rien faire.

Votre dossier médical peut être assez compliqué à lire, n’hésitez pas à demander de l’aide auprès d’une personne de confiance comme votre médecin traitant.

Pour le recevoir il suffit de faire la demande par lettre recommandée à l’établissement de santé dans lequel vous avez accouché ou directement au gynécologue qui vous a suivie. Je vous conseille de joindre en plus: une photocopie de votre carte d’identité et du livret de famille pour justifier votre identité. Voici un modèle de lettre

3 : Faites l’expérience d’une tente rouge

Les tentes rouges ont vu le jour en France grâce à l’association Doulas de France, on en voit fleurir de plus en plus mais elles restent assez méconnues des femmes, pourtant c’est réellement quelque chose à faire surtout quand un traumatisme est enfoui en nous.

Il y a un peu moins d’un an, j’ai franchi le pas et j’ai participé à ma première tente rouge. Un endroit, non, un cocon, extrêmement chaleureux, un parfum doux, un thé vert, du chocolat noir, une hôtesse souriante, prête à accueillir nos paroles, un cercle féminin pourtant inconnu mais qu’on considère très vite comme des soeurs qui ne nous juge pas, nous comprend, nous accepte. On s’y sent bien, à l’abri, confiante, prête à s’ouvrir, confier ses peurs, ses blessures, ses angoisses, ce traumatisme qui nous habite. Chacune son tour on se confie, on se libère, l’hôtesse accueille notre histoire avec beaucoup d’empathie, d’amour. C’est vraiment quelque chose que je conseille car ça m’a permis de laisser une très grosse partie de mon traumatisme là-bas et de repartir plus légère, apaisée.

4 : Écrivez une histoire de naissance pour votre enfant à son âge actuel

Ecrivez les choses le plus simplement possible, en utilisant des mots, des expressions adaptés à un enfant. Cet exercice peut être vraiment libérateur.

5 : La thérapie EMDR pour guérir le traumatisme

L’Eye Movement Desensitization and Reprocessing – Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires – est une approche thérapeutique, désormais scientifiquement reconnue, qui pallie la psychanalyse dans le traitement du stress post-traumatique. C’est en quelque sorte une désensibilisation.

Nous avons abordé l’EMDR dans une série d’articles suite à un traumatisme lié à la naissance:

L’EMDR peut-il me guérir du traumatisme lié à mon accouchement ?
Mon expérience d’EMDR – première partie : la mort
Mon expérience d’EMDR – deuxième partie : l’antidote

6 : Des perspectives plus positives

Vous arrivez à cette sixième étape, beaucoup de choses se sont passées : vous avez posé des mots, vous avez compris votre histoire, vous avez évacué le traumatisme puis vous l’avez soigné. Désormais, il est temps pour vous de faire la paix avec cet événement, vous avez probablement réussi à trouver votre antidote, vous pouvez dorénavant y penser positivement. Vous pouvez vraiment être fière de vous pour tout ce chemin parcouru, pour cette incroyable bataille que vous avez mené vers la guérison, VOUS êtes incroyable!

A lire aussi : 

Refacilitation de naissance : le cri de la vie

Justine

« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill

Aller à la barre d’outils