La toilette du petit garçon : nos conseils de pros !

un bébé baigne dans un bain avec de la mousse et des bulles de savon

Maman d'un petit garçon, vous devez lui prodiguer des soins d'hygiène spécifiques. Nos conseils pour reconnaitre les bons gestes à effectuer.

Les changes effectués après chaque biberon, ou plus souvent si nécessaire, font partie du rituel quotidien du nourrisson.

Laver bébé MINUTIEUSEMENT

À chaque change, il est important de bien laver les fesses de bébé (à l'eau et au savon ou au gel nettoyant...), en ôtant toute trace d'urine ou de selles. Il faut aussi penser à effectuer ces mêmes gestes sous les testicules et au niveau de la verge.

A savoir : le prépuce se nettoie de préférence avec une compresse stérile imbibée d'eau, et non avec du coton qui risque de s'effilocher, de se coller au prépuce et de provoquer une inflammation : la balanite. Celle-ci se caractérise par un prépuce rouge et gonflé. Elle peut avoir plusieurs causes : des petits morceaux de coton collés, d'infimes particules de selles non retirées lors du change, une infection urinaire. Ce petit problème est relativement fréquent et sans gravité. Il se traite localement en quelques jours, par l’application d'un produit antiseptique.

Sécher PARFAITEMENT ses fesses

Cette étape, lors du change, est importante. Elle doit se faire en tamponnant les fesses de bébé avec une serviette éponge jusqu'à ce que sa peau n'ait plus de trace d'humidité. On peut également utiliser un sèche-cheveux sur position tiède afin d’éviter tout risque de brûlure (ou un sèche-bébé). En séchant bien les fesses du nourrisson, on limite énormément la macération pouvant entraîner une inflammation ou des gerçures au niveau des testicules.

Appliquer de la crème MODÉRÉMENT

Avec une hygiène rigoureuse, l'application systématique de crème à chaque change n'est pas nécessaire. En revanche, en cas d'irritations, on protègera seulement au niveau des fesses et sous la verge. Il ne faut pas mettre de crème sous les testicules, cela risquerait de provoquer des irritations.

A savoir : quand on ôte la couche ou que l'on nettoie le siège du bébé à l'eau, le contact avec le froid provoque souvent une envie d'uriner. D'où l'intérêt d'avoir toujours à portée de main du papier absorbant, car les petits garçons ont tendance à "asperger" partout !

ATTENTION AU NOMBRIL les premières semaines

Lorsque les petits garçons urinent, leur jet se dirige vers le haut. Il faut veiller, quand on attache le change-complet, à ne pas recouvrir le nombril. Si la couche monte trop haut, il suffit de replier légèrement le haut vers l'extérieur. Ainsi à l'air, le nombril, encore mal cicatrisé, sera protégé de l'humidité et du risque d'infection dues à la macération de l'urine dans la couche.

Décalotter, CE N'EST PLUS SYSTÉMATIQUE

Il n'y a pas d'urgence à repousser absolument la peau du gland, au risque de faire mal au nourrisson. Le mieux est d’essayer, dans le bain, de faire glisser doucement la peau entre les doigts, sans jamais forcer. En cas de résistance, mieux vaut en parler au pédiatre et écarter la thèse du phimosis.

Ces soins d'hygiène spécifiques sont à pratiquer tant que le petit garçon porte des couches, soit environ deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.