La mort d’un grand défenseur de l’accouchement en douceur, Frédérick Leboyer

La mort d’un grand défenseur de l’accouchement en douceur, Frédérick Leboyer
Une capture d'écran d'un documentaire sur Frédérick Leboyer

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris il y a quelques jours le décès d’un grand monsieur, Frédérick Leboyer. Ce grand défenseur de l’accouchement en douceur est mort le 25 mai 2017 à l’âge de 98 ans.

Frédérick Leboyer était un obstétricien français, mais il était bien plus que ça ! Il s’est consacré à l’écriture, à la photographie, à la production de films pour développer sa méthode de l’accouchement en douceur, « pour une naissance sans violence » selon le titre de son livre permettant au nouveau-né de venir au monde dans le respect et la douceur, sans traumatisme.

« Au cours de sa carrière, Frédérick Leboyer s’est dans un premier temps occupé du bien-être du bébé, détaillant ainsi les gestes qui doivent être effectués par la sage-femme pour cette « odyssée au terme de laquelle l’enfant aborde le monde » soit vécue sans violence. L’écrivain met l’accent sur l’importance du premier geste, qui doit être de déposer l’enfant sur le ventre de sa mère pour qu’il continue à en sentir la chaleur et le battement cardiaque. Il préconise ensuite de couper le cordon ombilical uniquement lorsqu’il a cessé de battre. Selon lui, « ce geste facilite le passage à la respiration pulmonaire, et le rend moins traumatisant. » Frédérick Leboyer précise que le plus important, c’est de laisser du temps à la mère et à l’enfant pour « être ensemble ». Il ajoute que bruits excessifs, mouvements brusques et lumières trop intenses ne sont pas les bienvenus lorsqu’un enfant naît. On doit aussi à Frédérick Leboyer l’introduction dans le monde occidental du massage néonatal, à travers son livre Shantala, précisant que le bébé ne se nourrit pas seulement de lait, mais aussi de caresses et de massages. » source

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.