La dépression post-partum : comment y remédier ?

La dépression post-partum : comment y remédier ?

Dépression post-partum : qu’est-ce que c’est ?

Si elle est souvent confondue avec le « Baby Blues » qui survient quelques jours après l’accouchement, le mal causé par la dépression post-partum est bien plus profond qu’il n’y parait. Le Baby Blues apparait quelques jours après l’accouchement du fait d’une baisse du taux d’hormones et ne serait que ponctuelle. L’aide des proches et d’une sage-femme peut d’ailleurs aider la jeune maman à passer le cap.

En revanche la dépression « post natale » ou « post-partum » est une maladie nécessitant un traitement.

Elle est moins rare qu’on ne le croit car il semblerait qu’elle touche 25% des femmes après leur accouchement. Cette maladie peut survenir plusieurs semaines après l’arrivée de bébé et les causes sont assez difficiles à établir. Il paraitrait qu’elle soit liée à une chamboulement hormonale massif et sans doute aussi à un état de fatigue qui grandit au fil du temps (voire d’autres facteurs comme l’isolement, ou des dépressions antérieures)

Dépression post-partum : les symptômes

Bien entendu être jeune maman n’est pas de tout repos, la fatigue est naturelle et une certaine nervosité et baisse de moral peuvent survenir notamment à cause du manque de sommeil. Néanmoins si l’un ou plusieurs des symptômes listés ci-dessous vous paraissent insurmontables n’hésitez pas à en faire part à votre médecin :

  • Perte d’appétit
  • Nervosité
  • Fatigue extrême
  • Abattement
  • Culpabilité
  • Angoisse de l’avenir
  • Le sentiment d’isolement ou d’impuissance
  • Tristesse
  • Le fait de ressasser des vieux souvenirs ou des douleurs plus anciennes

Dépression post-partum : les astuces pour se sentir mieux

Pour remédier à la dépression post-natale voici un listing d’astuces à adopter pour améliorer son quotidien. Ces petits conseils « bien-être » ne doivent en aucun cas se substituer à un avis médical, mais ils peuvent être un complément utile pour une reprise de morale plus rapide et durable.

  • N’hésitez pas à en parler à votre conjoint et votre entourage pour vous sentir comprise et écoutée.
  • N’hésitez pas à les solliciter pour prendre le relai et vous libérer du temps pour une demie journée par semaine ou plus.
  • Prenez du temps pour vous détendre et sortir : spa, coiffeur, shopping, manucure…tant de loisirs parfois mis de côté après l’arrivée d’un enfant.
  • Faites des pauses à la maison : prenez un bain, changez-vous les idées avec un bon livre, faites-vous plaisir avec un plateau TV accompagné de votre film préféré par exemple.
  • Prenez soin de votre image et de votre corps : masques de beauté, huiles pour le corps… Faites-vous conseiller par une professionnelle pour vous réapproprier votre corps au travers d’un conseil en image.
  • Reposez-vous autant que possible : profitez des siestes de bébé pour faire de même.
  • Mangez équilibré : il est primordial de donner de bons (et sains) aliments à votre corps en cette période fatigante, et plus encore si vous allaitez bébé ! Vous ne pourrez passer outre la fatigue si vous ne vous alimentez pas correctement.
  • Allez à la rencontre d’autres mamans pour échanger, discuter.
  • Bougez : une promenade même courte d’une demie heure vous aidera à vous sentir mieux dans votre corps, prenez la poussette avec bébé et profitez-en pour vous aérer l’esprit !

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.