Gynéco : comment aborder et dédramatiser le premier rendez-vous gynécologique ?

Rendez Vous Gyneco Ado

Votre fille est pubère. Cette nouvelle étape dans sa vie nécessite-t-elle de l'emmener chez un gynécologue ? Nos réponses de spécialistes.

Les mères d'adolescentes s'interrogent sur le moment opportun, pour leur fille, de consulter un gynécologue. Il n'y a pas d'âge particulier, ni aucun impératif chez une jeune fille ne souffrant d'aucun trouble et n'ayant jamais eu de rapport sexuel.

Rendez-vous : proposez-le seulement

On peut lui proposer une consultation, mais on ne l'oblige pas. Effectivement, il n'est pas envisageable de lui prendre rendez-vous d'office chez le gynécologue.

En revanche, c'est un sujet qui doit être discuté en confiance entre mère et fille.

On peut le présenter à l'adolescente comme un "passage" normal après les nombreuses années chez le pédiatre vers le "médecin des femmes". Lui dire également que ce premier rendez-vous peut être l'occasion de poser des questions qu'elle ne souhaite pas aborder, par pudeur, avec sa mère, comme l'utilisation des tampons, la virginité, la sexualité, les maladies sexuellement transmissibles. Et, qu'en fin de compte, cette visite ne sera qu'un dialogue à titre purement informatif.

Examen : il n'est pas obligatoire

Ce qui inquiète les adolescentes, c'est l'examen gynécologique que certaines ressentent comme une atteinte à leur intimité. Qu'elles se rassurent. Tant qu'elles n'ont pas eu de rapport sexuel, et si elles n'en ont pas besoin médicalement, il n'y aura pas d'examen gynécologique. Il suffit qu'elles expliquent au médecin leur appréhension. S'il existe un problème médical, l'échographie est un examen fantastique, non invasif et donc non traumatisant, qui permet de vérifier qu'il n'y a rien d'anormal au niveau des organes génitaux.

Pour se sentir plus rassurées, certaines jeunes filles préfèrent que leur mère les accompagne mais reste dans la salle d'attente. D'autres demandent à une amie de leur âge de venir avec elle.

Médecin :  choisir celui de sa mère ou avoir le sien ?

En majorité, les adolescentes choisissent un médecin femme, avec lequel elles se sentent plus à l'aise pour dévoiler leur intimité. Certaines vont voir celui de leur mère (quand il est une femme), d'autres préfèrent consulter un autre médecin. A ce propos, les mères doivent informer leur fille de l'existence du secret médical.

Elles doivent savoir que tout ce qui se dit dans le cabinet du médecin ne sera jamais retranscrit à personne, pas même à leur mère. Même lorsqu'il s'agit d'une mineure. La seule exception étant, chez une adolescente de moins de dix-huit ans, la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Consulter : quand est-ce nécessaire ?

L'apparition des règles ne constitue pas, en soi, un motif impératif de consultation. En revanche, certaines adolescentes souffrent de symptômes qui justifient de prendre rapidement rendez-vous chez le gynécologue.

Il faut effectivement consulter quand :

  • Les règles sont douloureuses et/ou abondantes.
  • On constate une prise de poids importante après l'apparition de la puberté, accompagnée d'une augmentation de la pilosité.
  • L'adolescente se plaint de douleurs à la poitrine.
  • Il y a une importante asymétrie entre les deux seins.
  • Il existe une aménorrhée de plusieurs mois (absence de règles) après l'installation de règles régulières.
  • Il n'y a pas de signes pubertaires chez une adolescente de quatorze ou quinze ans. Il est d'autant plus important de consulter si cette dernière se plaint de douleurs régulières dans le bas-ventre. Il peut s'agir d'une imperforation de l'hymen.

En dehors des douleurs qui nécessitent un examen gynécologique, lors de la consultation, le médecin peut s'assurer du développement normal des organes génitaux extérieurs.

Malgré une gêne bien compréhensible, les adolescentes doivent toujours garder à l'esprit que le gynécologue est là pour que tout se passe bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.