6 pistes pour accompagner la colère de son enfant

6 pistes pour accompagner la colère de son enfant

Tout d’abord qu’est-ce que la colère ? La colère est une réaction, elle est le résultat d’une frustration, un besoin non comblé : fatigue, faim… Elle permet à l’enfant d’extérioriser ses émotions.

Un enfant a BESOIN d’être entendu dans sa colère, c’est quelque chose de très important. La colère est une émotion. En cherchant à ne pas entendre l’émotion, en l’étouffant : « arrête ta colère!, « va dans ta chambre, je ne veux pas t’entendre! ». On empêche l’enfant d’exprimer ce qui a engendré le problème. Mais à force d’entasser le problème, il finira un jour ou l’autre par ressortir.

Je vais prendre l’exemple d’Isabelle Filliozat : imaginez que votre mari (ou votre femme), demande à un expert : « comment réagir aux colères de ma femme? » et si l’expert répond : « quelle aille dans sa chambre! » ou bien « menacez-là de la frapper ou de partir ! » Auriez-vous l’impression que cela pourra aider votre colère? Le mari peut même rajouter : « Tu es ridicule avec ta colère! » Alors que se passe-t-il à ce moment-là ? On ravale notre colère. Avons-nous le sentiment que notre colère a été entendu? Est-ce qu’elle ne va pas ressortir? Est-ce que cela construit ou détruit la relation? Chaque fois que nous n’écoutons pas la colère de notre enfant, cela abîme et détruit la relation.

Aujourd’hui nous allons voir ensemble plusieurs pistes pour accompagner son enfant dans ses colères.

1. Vocabulaire des émotions

Vous pouvez aider votre enfant à développer son vocabulaire des émotions en utilisant par exemple une affiche ou un livre. Il apprendra différents degrés de la colère mais tout un tas d’autres émotions. Grâce à cet outil il pourra exprimer avec ces mots ce qu’il ressent. Cela peut même devenir un petit exercice quotidien : demander à l’enfant comment il se sent aujourd’hui.

643b4adbf9e97686571361d376987885L’aristoloche : cliquez pour la télécharger

2. L’écoute

L'écoute active

Comme je le disais plus haut, il est important pour un enfant d’être entendu dans sa colère. S’intéresser à lui, à ce qu’il vit à ce moment présent est très important.

Une fois que l’enfant à nommé son émotion, le parent peut l’inviter à exprimer la face cachée de l’iceberg. Nous nous ne voyons que la partie visible (la colère) mais il y a la partie immergée (la raison) que nous ne voyons pas et que l’enfant doit exprimer :

« Qu’est-ce qui te met en colère ? »
« Tu es fâché parce que… »
« Et si tu essayais de mettre des mots sur ta colère ? Tu sais le faire. »

3. Exprimer la colère par le dessin

C’est un outil que j’apprécie beaucoup, on invite l’enfant à exprimer sa colère mais cette fois-ci de façon écrite.

colère-enfant-e1433919430625L’enfant prend un stylo, un feutre, un crayon et sur une feuille blanche il dessine sa colère. Le parent peut guider l’enfant en lui posant des questions, par exemple : « est-ce que ta colère est petite comme ça, moyenne comme ça ou GRANDE comme ça? »

C’est vraiment un formidable outil pour que l’enfant apprenne à exprimer sa rage, sa frustration par le dessin plutôt que par la violence. Elle n’est pas étouffée, elle est exprimée de façon plus saine.

4. Le bocal à colère

Untitled-1

C’est un outil dont je vous avais déjà parlé à travers l’un de mes billets mais pour celles et ceux ne connaissant pas encore le bocal à colère, je vous explique le principe. Le but est que l’enfant secoue une bouteille ou un bocal une fois la crise terminée et observe les paillettes virevolter. Les paillettes représentent le tourbillon émotionnel que l’enfant ressent lors d’une colère, puis il observe les paillettes retomber tout doucement, comme un enfant une fois la crise terminée. En se concentrant et en observant le spectacle l’enfant va apprendre petit à petit à se calmer.

Pour en savoir plus : mon bocal à colère

5. La boite à cris

assemblage-boite-a-cris-avec-indicationsBoîte à cris du site « savezvousplanterdeschoux.com« 

C’est un outil que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps et c’est sûrement quelque chose que je vais mettre en place à la maison. La boite à cris n’est pas réservée qu’aux enfants de la maison, mais vous verrez qu’en tant que parent elle peut nous être utile.

Quand un enfant devient énervé et qu’il se met à crier le parent lui propose la boîte à cris : une boîte où le parent autorise l’enfant à crier dedans dès que celui-ci en ressent le besoin. Quand une crise pointe le bout de son nez l’enfant ouvre la boîte, CRIE et referme vite le couvercle pour que les cris ne s’échappent pas dans toute la maison. Mais ça fonctionne aussi avec les adultes de la maison,  plutôt que de crier sur les enfants montrez  l’exemple : ouvrez la boite à cris et vider vos poumons. Ludique, vous remarquerez que très vite vos enfants vous la demanderons d’eux même. Mais attention, une fois la boite à cris « pleine » proposez à vos enfants d’aller vider ensemble la boite à l’extérieur afin que les cris ne reviennent plus à la maison.

6. sophrologie : la relaxation dynamique

Cette super vidéo vous propose de découvrir 5 exercices de relaxation dynamique. Elle est idéale pour les enfants car elle fait appel au corps, à la respiration et à la pensée positive. De la sophrologie ludique à partir de 3 ans.

1: Karaté : jeter l’émotion (la colère) hors de soi
2: Se calmer en mettant l’émotion KO
3: Détente du corps avec les mains magiques et chaudes
4: Respirer en imaginant une image
5: La respiration abdominale avec la boule d’émotion

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill
Previous Post Next Post
1 share