Une nouvelle étude démontre une fois encore l’importance de la motricité libre !

Une nouvelle étude démontre une fois encore l’importance de la motricité libre !

Une étude britannique menée par Pete Griffin, en collaboration avec « The Institute for Neuro-Physiological Psychology », a démontré qu’un tiers des enfants de 4 et 5 ans n’arrivaient pas à exécuter plusieurs exercices tels que rester en équilibre sur une jambe ou marcher à quatre pattes. L’étude a même révélé que ces mêmes enfants sont beaucoup plus susceptibles de prendre du retard sur le plan scolaire.

Les chercheurs ont ainsi constaté les causes suivantes : les enfants assis de plus en plus tôt devant des écrans, notamment durant leur première année, et/ou transportés trop fréquemment dans les poussettes et sièges-auto, ne développent que très peu d’opportunités de découvrir et expérimenter au sol les mouvements de base tels que rouler, grimper, ramper.

L’étude a été menée sur soixante enfants au sein d’une école dans le West Midlands. Les élèves ont dû réaliser 14 petits tests, comprenante fait de tenir en équilibre sur une jambe pendant trois secondes et ramper sur une courte distance. L’étude a révélé que 30% des enfants ont montré des signes de manque de maturité physique et 40% des signes de retard de développement. Certains enfants n’avaient apparemment pas perdu leurs réflexes de bébé primitifs, comme les bras et la tête qui se tendent lorsque leur tête bouge de côté.

Les chercheurs ont également constaté qu’au sein des élèves appartenant à la moitié inférieure en terme de maturité physique, 77% d’entre eux se retrouvent dans les derniers du classement des aptitudes scolaires. La raison est tout expliquée : les enfants passent leur jeunesse devant les écrans et n’arrivent plus à se concentrer lorsqu’il est venu le temps d’apprendre et d’étudier.

M. Griffin a déclaré que « le principal problème est que les enfants ne disposent pas du même genre de défi physique et d’éducation qu’ils auraient pu avoir il ya 40 ou 50 ans. »

Étiquettes : ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour » A.S.Neill
Previous Post Next Post
421 shares