Les nausées matinales diminueraient le risque de fausse couche

Les nausées matinales diminueraient le risque de fausse couche

Les nausées matinales diminueraient le risque de fausse couche

Une nouvelle étude américaine apporte une excellente nouvelle aux futures mamans souffrant de nausées matinales.

En effet, des chercheurs des Instituts américains de santé ont publié lundi dans la revue « JAMA internal Medicine » une nouvelle étude portant sur le lien entre les nausées et les fausses couches. Ces vomissements pourraient être un signe de bonne santé de ce bébé en devenir.

Les scientifiques ont suivi les grossesses de 797 femmes ayant déjà subi une ou deux fausses couches, entre 2007 et 2011. Il était demandé aux futures mères de tenir un carnet dans lequel elles mentionnaient toutes les fois où elles ont eu des nausées ou des vomissements. Près de 57% d’entre elles ont souffert de nausées et 26% de vomissements à partir de la 8ème semaine de grossesse. Les scientifiques ont mis en lien les données des 188 participantes qui ont subi une fausse couche durant l’étude et ont constaté que celles qui ont été sujettes à des nausées et des vomissements étaient exposées à une réduction de risque de fausse couche par 50 à 75%.

Des conclusions prudentes

Bien sûr, l’étude est à prendre avec des pincettes puisque chaque femme, chaque grossesse est différente et qu’il n’y a aucune raison d’inquiéter une femme qui ne souffrirait pas de nausées. La non-présence de nausées n’inclut absolument pas une fausse couche spontanée.

Les nausées durant la grossesse seraient dues à l’hormone chorionique gonadotrope humaine (hCG) que le corps de la femme enceinte produit en grande quantité. C’est entre la 12ème et 14ème semaine de grossesse que le placenta commence à nourrir le fœtus et par conséquent, que le taux de hCG diminue faisant aussi diminuer le risque de fausse couche.

Nombreuses sont les mamans à n’avoir ressenti aucune nausée durant leur grossesse et qui n’ont eu aucune complication. Les chercheurs restent prudents sur leurs conclusions et l’étude a pour but de rassurer les femmes souffrant de (fortes) nausées.

Étiquettes : , , ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour »A.S.Neill
Previous Post Next Post
0 shares