[Etude] ocytocine synthétique, un facteur à la depression post-partum

[Etude] ocytocine synthétique, un facteur à la depression post-partum

Contexte

En raison de ses puissants effets sur le comportement social, y compris le comportement maternel, l'ocytocine a été identifiée comme un facteur potentiel de la dépression post-partum et de l'anxiété. L'objectif de cette étude était d'examiner la relation entre l'administration d'ocytocine synthétique peripartum et le développement de troubles dépressifs et anxieux dans la première année post-partum. Nous avons supposé que les femmes exposées peripartum à l'ocytocine synthétique auraient un risque réduit de dépression post-partum et troubles anxieux par rapport à ceux sans aucune exposition

Méthodes:

Les données démographiques disponibles par la Massachusetts Integrated Clinical Academic Research Database (MiCARD)  ont été utilisées rétrospectivement (2005-2014) examiner cette relation et calculer le risque relatif de l'ocytocine synthétique peripartum pour le développement de la dépression post-partum et les troubles anxieux chez les sujets exposés (n = 9,684) par rapport au non-impressionnées (n = 37048) les livraisons.

Résultats:

Parmi les accouchements de femmes ayant des antécédents de dépression avant la grossesse ou d'un trouble de l'anxiété, l'exposition peripartum à l'ocytocine augmente le risque de dépression post-partum ou le trouble d'anxiété de 36% (risque relatif (RR): 1,36; intervalle de confiance à 95% (IC à 95%): 1,20 -1.55). Dans les accouchements de femmes sans antécédents de dépression avant la grossesse ou d'un trouble de l'anxiété, l'exposition peripartum à l'ocytocine augmente le risque de dépression post-partum ou le trouble d'anxiété de 32% par rapport à ceux non exposés (RR: 1,32; IC à 95%: 1,23 à 1,42).

Conclusions:

Contrairement à notre hypothèse, les résultats indiquent que les femmes avec une exposition périnatale à l'ocytocine synthétique ont un risque relatif plus élevé de recevoir un diagnostic d'une dépression ou d'un trouble de l'anxiété et/ou la prescription d'antidépresseur/anxiolytique dans la première année post-partum par rapport aux femmes non exposées à l'ocytocine synthétique.

Source de l'étude

Une réaction à [Etude] ocytocine synthétique, un facteur à la depression post-partum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter Oummi Materne - Le blog des mamans

Restez informés des dernières actualités en vous inscrivant à la newsletter

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.