[Etude] ocytocine synthétique, un facteur à la depression post-partum

[Etude] ocytocine synthétique, un facteur à la depression post-partum

Contexte

En raison de ses puissants effets sur le comportement social, y compris le comportement maternel, l’ocytocine a été identifiée comme un facteur potentiel de la dépression post-partum et de l’anxiété. L’objectif de cette étude était d’examiner la relation entre l’administration d’ocytocine synthétique peripartum et le développement de troubles dépressifs et anxieux dans la première année post-partum. Nous avons supposé que les femmes exposées peripartum à l’ocytocine synthétique auraient un risque réduit de dépression post-partum et troubles anxieux par rapport à ceux sans aucune exposition

Méthodes:

Les données démographiques disponibles par la Massachusetts Integrated Clinical Academic Research Database (MiCARD)  ont été utilisées rétrospectivement (2005-2014) examiner cette relation et calculer le risque relatif de l’ocytocine synthétique peripartum pour le développement de la dépression post-partum et les troubles anxieux chez les sujets exposés (n = 9,684) par rapport au non-impressionnées (n = 37048) les livraisons.

Résultats:

Parmi les accouchements de femmes ayant des antécédents de dépression avant la grossesse ou d’un trouble de l’anxiété, l’exposition peripartum à l’ocytocine augmente le risque de dépression post-partum ou le trouble d’anxiété de 36% (risque relatif (RR): 1,36; intervalle de confiance à 95% (IC à 95%): 1,20 -1.55). Dans les accouchements de femmes sans antécédents de dépression avant la grossesse ou d’un trouble de l’anxiété, l’exposition peripartum à l’ocytocine augmente le risque de dépression post-partum ou le trouble d’anxiété de 32% par rapport à ceux non exposés (RR: 1,32; IC à 95%: 1,23 à 1,42).

Conclusions:

Contrairement à notre hypothèse, les résultats indiquent que les femmes avec une exposition périnatale à l’ocytocine synthétique ont un risque relatif plus élevé de recevoir un diagnostic d’une dépression ou d’un trouble de l’anxiété et/ou la prescription d’antidépresseur/anxiolytique dans la première année post-partum par rapport aux femmes non exposées à l’ocytocine synthétique.

Source de l’étude

FORMATION MONTESSORI EN LIGNE POUR LES PARENTS 

ATELIER + PROGRAMME DE FORMATION 0/3 ANS

UNE FORMATION UNIQUE EN FRANCE - ACTIVEZ LE POTENTIEL DE VOTRE ENFANT EN INTÉGRANT LA WEB FORMATION MONTESSORI
JE M'INSCRIS 

Justine

" L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour " A.S Neill

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FORMATION MONTESSORI EN LIGNE POUR LES PARENTS 

ATELIER + PROGRAMME DE FORMATION 0/3 ANS

UNE FORMATION UNIQUE EN FRANCE - ACTIVEZ LE POTENTIEL DE VOTRE ENFANT EN INTÉGRANT LA WEB FORMATION MONTESSORI
JE M'INSCRIS 
close-link
REJOIGNEZ LE GROUPE OFFICIEL SUR FACEBOOK POUR SUIVRE LES ARTICLES ET PARTICIPER AUX ECHANGES AVEC LA COMMUNAUTE 
Oummi Materne - Suivez nos articles - Groupe Officiel
Groupe Facebook · 3 membres
Rejoindre ce groupe
close-link
×

Panier