De nouvelles études confirment la sécurité des accouchements à domicile

De nouvelles études confirment la sécurité qu’offrent les accouchements à domicile avec une sage femme au Etats Unis

Publié par Midwife alliance le 30 Janvier 2014

Par Geradine Simkins, CNM, MSN, Directrice Exécutive, Midwives Alliance of North America

Une étude marquante a été publiée dans le Journal of Midwifery & Women’s Health (JMWH) d’aujourd’hui, et examinée par des pairs. Celle-ci confirme que concernant les femmes ayant une grossesse à faibles risques, les accouchements à domicile planifiés ont pour résultat de faible taux d’intervention médicale sans augmentation d’issues défavorables pour la mère comme pour l’enfant.
Cette étude, qui prend en compte presque 17000 grossesses suivies par des sage femmes, est la plus importante analyse menée et publiée concernant des aad planifiées aux Etats-Unis.

Les résultats de cette étude, ainsi que ceux de l’article qui l’accompagne à propos du dévelloppement du registre de statistique des MANA (Midwifes alliance of North America)(Alliance des sages-femmes d’Amérique du nord), confirment la sécurité et les très bons résultats en matière de bénéfices sur la santé pour les mères dont la grossesse est à faibles risques ainsi que pour leur bébés dans le cadre d’un choix de naissance à domicile accompagné par une Sage-femme . A chaque étape, les sages-femmes apportent une qualité de soins excellente .Cette étude donne la possibilité aux familles, prestataires et responsables politiques d’avoir un accès transparent aux risques et bénéfices que comporte le choix d’une naissance physiologique normale à domicile.

On peut noter un taux particulièrement bas de césariennes de 5,2% contre une moyenne nationale de 31% aux états unis pour une grossesse menée à terme. Lorsque l’on considère les risques bien connus que comporte une césarienne pour la santé, sans mentionner les frais de santé exponentiellement plus important, Cette étude est un rappel rafraichissant de l’intérêt d’un suivi de nos sages-femmes à l’extérieur de notre système de santé surchargé.

Les mères ayant accouché à domicile ont un taux bien plus bas d’intervention médicale pendant l’accouchement. Alors que certaines interventions sont nécessaires pour la santé et la sécurité de la mère et son enfant, beaucoup sont pratiquées trop souvent, sans évidences scientifique des bénéfices qu’elles apportent, et même qui portent leur lot de risques.
Une utilisation judicieuse et précautionneuse de ces interventions ont de meilleurs résultats sur la santé, ainsi qu’un meilleur rétablissement, et ça , c’est un domaine dans lequel les sages-femmes excellent. Les femmes qui font le choix d’accoucher à domicile ont moins d’épisiotomie, d’injection d’ocytocine de synthèse pour faire accélérer l’accouchement, et moins de péridurales.

Mais surtout, leurs bébés sont nés en sécurité et en bonne santé. 97% des bébés sont nés à terme, ils pesaient en moyenne 3,6 kg, et pratiquement 98% d’entre eux étaient allaités lors de la visite post partum des 6 semaines de leur sage-femme.
Seul 1% des enfants ont nécessité un transfert à l’hôpital après leur naissance, et ce pour des raisons non urgente. Les bébés nés de mères ayant une grossesse à faible risques n’ont pas eu plus de risques de décès Durant l’accouchement ou durant les premières semaines de vie en comparaison avec des études faites sur des mères à grossesse faible risque également nés en structure.

Plus important encore, cette étude nous éclaire sur les facteurs pouvant accroître les risques (pour la santé de la mère et l’enfant). Ces résultats sont cohérents avec ceux publiés dans d’autres recherches à propos des complications de grossesse, mais leur nombre étant trop faible dans la base de données des MANA (Alliance des sages-femmes d’Amérique du nord), Il était impossible d’en déduire des recommandations clairs.
Cet article publié par Citizens for midwifery (les citoyens pour les sages femmes) contient d’importantes informations à partager avec les familles qui considèrent les différentes options qui s’offrent à eux en matière d’accouchement et qui pèsent le rapport risques/bénéfices.
Cette étude est d’une importance critique dans une période où des études profondément erronées et trompeuses concernant l’accouchement à domicile ont reçues une forte attention médiatique. Des études précédentes se sont basées sur les bases de données des actes de naissances qui ne donnent pour lieu de naissance que le lieu où l’enfant est venu au monde (indépendamment du lieu où la mère avait choisi d’accoucher)
Les statistiques des MANA dont les bases de données sont le gold standard (test le plus fiable au vu des données qu’il prend en compte) : le dossier médical. Il en résulte que cet étude nous permet une observation nécessaire des résultats d’accouchement à domicile planifiés par des mères (qu’elles aient étés finalement transférées à l’hôpital ou non).
Les statistiques de la base de données des MANA prennent en compte non seulement les accouchements des mères ayants accouché à domicile, mais aussi ceux des mères ayant été transférées alors qu’ils étés prévus à domicile, ce qui résout un sujet de préoccupation commun quant aux données.
Cette étude s’ajoute au grand nombre de recherches toujours en expansion qui trouve que les accouchements à domicile accompagné d’une sage-femme n’est pas seulement sûr pour les bébés et leurs mères ayant une grossesse à faible risque, mais les résultats en matière de santé et de coût atteignent bien plus que l’équivalent d’une grossesse. Nous vous invitons à partager cette nouvelles dans vos communautés et à rejoindre le fil de conversation de la page facebook, twitter et pinterest.
Nous sommes reconnaissant pour le soutien continu de la fondation pour l’avancée des sages-femmes, qui a été le plus grand financeur du projet de recherché menée par MANA.

Cheyney M, Bovbjerg M, Everson C, Gordon W, Hannibal D, & Vedam S. Outcomes of care for 16,984 planned home births in the United States: The Midwives Alliance of North America Statistics Project, 2004-2009.
Cheyney M, Bovbjerg M, Everson C, Gordon W, Hannibal D, & Vedam S. Development and validation of a national data registry for midwife-led births: The Midwives Alliance of North America Statistics Project 2.0 dataset.

Une traduction de Fiona, membre de l’équipe oummi-materne.com

Étiquettes : , ,

Related Posts

by
« L'espoir qui reste à l'humanité, c'est qu'un jour les parents puissent vraiment agir dans l'intérêt des enfants, qu'ils deviennent assez conscients pour être du côté de l'enfant et pour l'aider à se développer dans la liberté, l'intelligence et l'amour » A.S.Neill
Previous Post Next Post
0 shares