Chargement...
  • Ce soir, j’écris pour soigner cette maman seule face à ses tourments

    Ce soir, j’écris pour soigner cette maman seule face à ses tourments

    Ce soir, j’écris pour soigner

    Soigner l’enfant meurtri que je suis
    Soigner “la femme de” qui a le cœur à vif.

    Aujourd’hui, la journée a été dure, comme souvent en ce moment.
    La situation ne s’y prête pas, mon réservoir peine à se remplir.

    Je suis cette femme qui vit mal l’absence de son mari.
    Je suis cette femme à qui on a dit “tu l’as choisi”, lorsque je mets des mots sur mes émotions.
    Puisque je l’ai choisi lui, avec son métier, je n’ai pas le droit de me plaindre? je n’ai pas le droit de recevoir de la compassion?
    Nos âmes se sont trouvées, le reste je ne pouvais que l’accepter.

    Ce soir, j’écris pour soigner
    Soigner cette compagne qui pleure dans l’obscurité, blessée.
    Soigner cette maman qui n’a pas su être patiente, face à la forte demande de ses enfants.

    Aujourd’hui, je n’ai pas écouté, je n’ai pas su les combler.
    Je les couche le cœur enragé, mais “je l’ai choisi”…

    Aujourd’hui, je me suis un peu plus renfermée alors que j’avais juste besoin d’un mot de soutien, d’un regard encourageant, d’un “ça ira mieux demain”.

    Mais aujourd’hui, je t’ai ouvert mon coeur pour que tu saches que tu n’es pas seule lorsque la bienveillance te quitte, pas seule lorsque ton entourage n’est pas compréhensif.

    Une grosse pensée pour toutes ces mamans solo, vous n’êtes pas seules.

    J’ai écrit cet article il y a quelque temps, je ne savais pas si j’allais le partager ou non, il est si personnel, si intime… Et finalement je me suis dit qu’il pourrait te parler, peut-être tu te reconnaîtras et te sentiras moins seule.

  • 3 Comments

    Leave a Reply